Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

GHANA: Procès de Koné Katina à nouveau reporté à ce matin

le Mercredi 17 Octobre 2012 à 04:01 | Lu 1076 fois



GHANA: Procès de Koné Katina à nouveau reporté à ce matin
Le 17 octobre 2012 par IVOIREBUSINESS - Prévu pour être situé sur sa situation hier mardi 16 octobre 2012, le Ministre Koné Katina devra patienter ce matin. Pour cause, les deux

tribunaux où sont renvoyées les deux affaires séparément ( crime économique et crime de sang) n’ont pu accorder leur violon hier pour décider de la conjonction des deux affaires ou pas. En effet, le Ministre Koné arrêté le 24 août 2012 à Accra, avait été présenté à un juge après près d’un mois de détention dans les locaux de la DST à Accra. Le tribunal communal d’OSSU en charge du dossier avait en son temps demandé les preuves à l’Etat de Côte d’Ivoire qui avait émis un mandat d’arrêt assorti d’une procédure d’extradition. Des preuves que le procureur saisi par Abidjan n’a pu produire, arguant que les dossiers n’étant traduits en anglais, il lui fallait un peu plus de temps.

Après le délai judiciaire de la détention préventive selon les lois ghanéenne, le sort de Koné fut fixé le 25 septembre 2012. Il obtint la liberté provisoire assorti d’une caution en attendant la traduction des preuves et les observations du procureur. Une nouvelle date fut fixée pour le 11 octobre 2012. C’est bien pendant cette période de liberté qu’une deuxième affaire, cette fois concernant le meurtre de deux personnes pendant la guerre de 2010-2011 en Côte d’Ivoire survint.

Mais cette fois, celle-ci sera renvoyée devant un autre tribunal, qui décide de mettre en prison Koné Katina alors qu’il bénéficie d’une liberté suite à une décision de justice. Informés, le premier juge qui a mis en liberté Koné Katina et le second qui l’a renvoyé en prison vont s’accorder finalement pour entendre à nouveau Koné Katina, mais avant, il faudra voir si les deux tribunaux, le ministère public (procureur) et la défense acceptent que les deux affaires deviennent une seule vu qu’elles concernent la même personne et seraient intervenues dans les mêmes circonstances. La date du 16 octobre a donc été retenue par les deux tribunaux.

A la grande surprise, la procureure qui a engagé la deuxième affaire devant un autre tribunal ne se présentera pas le jour du jugement hier. Elle mandate un substitut qui lui ignorait totalement le dossier. Voilà pourquoi, le juge d’Accra Metropolitain Assembly où la deuxième affaire est jugée, a exigé la présence de la fameuse procureure qui selon nos informations auraient des accointances avec le pouvoir d’Abidjan. Voilà aussi pourquoi, de l’autre côté (tribunal d’Ossu), l’autre juge a suivi la décision de son collègue. Rendez-vous est donc pris pour ce matin mercredi 17 octobre 2012.

AMANGOUA JONAS, correspondant au Ghana

SOURCE: Philippe Kouhon envoyé spécial à Accra/ Eventnews Tv

Mercredi 17 Octobre 2012
Vu (s) 1076 fois



1.Posté par mathiew le 18/10/2012 10:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
celui ki tue pa lepee mourra par lepee

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !