Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Front populaire ivoirien: Koua Justin arrêté, hier

le Samedi 8 Juin 2013 à 08:40 | Lu 635 fois

C’est un sérieux coup porté au Front populaire ivoirien (Fpi). Koua Justin secrétaire national par intérim de la Jeunesse du parti a été arrêté, le vendredi 7 juin 2013, en début de soirée, au quartier général de campagne de Laurent Gbagbo, à la Riviera-Attoban.



Koua Justin a été appréhendé, vendredi, en début de soirée, à Attoban.
Koua Justin a été appréhendé, vendredi, en début de soirée, à Attoban.
Le bouillant leader de jeunesse de l'ex-parti au pouvoir, a été appréhendé par des éléments du Centre de coordination des décisions opérationnelles (Ccdo) et des policiers du 30e arrondissement alors qu’il se trouvait en réunion au Qg de Gbagbo, tenant lieu de siège provisoire au Fpi. L’administrateur des services financiers achevait de préparer, avec ses camarades du bureau, un meeting qui aurait dû se tenir aujourd’hui, samedi, à Yopougon Kouté.

Peu après 20heures, nous ignorions le lieu où Koua Justin avait été conduit. Le secrétaire général du Fpi, Dr Richard Kodjo, joint au téléphone, s’exprimait d’une voix outrée : « C’est un enlèvement. Il a été enlevé. Ils sont arrivés au siège, ont procédé à des recherches et l’ont pris. Nous dénonçons cela ». Dr Richard Kodjo ne souhaitait pas « s’étendre » parce que, disait-il, « on s’organise pour donner une réaction ».

Le proche collaborateur de Miaka Ouretto a, toutefois, concédé que « l’enlèvement » du « camarade Koua » confortait le parti socialiste dans ce qu’il avait, maintes fois, déclaré : « nous l’avons dit et répété. C’est un régime de privation de liberté. On fait le constat avec vous, les Ivoiriens, de la nature du régime. Ça confirme le jugement que nous avons déjà porté ». Au siège provisoire du Front populaire ivoirien, l’indignation était à son comble et les camarades de Justin Koua contenaient difficilement leur colère.

Aucune piste- ne serait-ce qu’officieuse- sur les raisons de l’arrestation du secrétaire national par intérim de la Jfpi. Cela n’échappe, cependant, à personne que l’intérimaire de Konaté Navigué s'était logé dans l’œil du cyclone. Ses critiques incisives à l’encontre du régime ne plaisaient pas à tous.

La veille de son arrestation, il animait une conférence de presse au Qg de Laurent Gbagbo. Koua Justin était amplement revenu sur son « enlèvement manqué » à Daloa, en début de semaine. Il avait nommément accusé le préfet de police Zié Koné d’avoir planifié son arrestation. L’analyse que faisait Koua Justin, ce jour-là, est que les autorités avaient décidé de l’arrêter pour couvrir « l’humiliation » devant ce qu’il appelait la « première victoire de Gbagbo à la Cpi ».



Kisselminan COULIBALY
Soir Info

Samedi 8 Juin 2013
Vu (s) 635 fois



1.Posté par Hermann N'da le 08/06/2013 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avec cette nième arrestation, Mossi Dawha vient de donner la preuve que ce qu'il craint par dessus tout, c'est d'abord et avant la DÉMOCRATIE, c'est-à-dire, la LIBRE EXPRESSION, une opposition à son régime, à sa DICTATURE sanguinaire qui nous rappelle ses propres origines voltaïques.

En vérité, à peine né, le régime génocidaire du mossi importé en CI est déjà en DÉCLIN. Sa chute libre et brutale ne surprendra personne.

Il croyait pouvoir règner tranquillement tout en bafouant les libertés fondamentales sans la moindre critique, sans la moindre contradiction. Tous devraient l'applaudir et célèbrer sa "beauté", sa "compétence" sa "bravoure". Mon ŒIL....

Dramane doit savoir qu'il a mangé son totem depuis longtemps, précisément depuis son coup d'état du 11 avril 2011. Il ne peut pas échapper aux conséquences d'une telle forfaiture.

Tous les autres petits comportements qu'il tente de greffer à cet acte d'usurpation suprême posé depuis cette periode, sont simplement le signe d'une prise de conscience vers un chemin de non retour dans l'inévitable abîme, dans l'enfer.

Dramane est fini DEPUIS LE 11 AVRIL 2011, Il en est conscient.

Le Grand Peuple de CI assistera, coûte que coûte, à la fin tragique d'un vagabond de la nationalité , d'un sanguinaire sans commune mesure, d'un trafiquant de pièces d'identite. BORIBANA, NOUS Y SOMMES !!!

2.Posté par Sily Camara le 08/06/2013 12:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils sont totalement déboussolés,Mossi Dramane ( neveu de Yamba Ouédraogo à Sindou ) et tous ses voyous. Regardez-les un peu : Ouattara, la somme de l'immoralité, le vampirisme, le faux, associé à Hamed Bakayoko, un gars de la pègre abidjanaise des années 90. Il est ministre de l'intérieur. Ouff !!
Ils font semblant de ne pas connaître le FPI. Ils arrêtent, arrêtent. Koua, c'est l'esprit FPI et le FPI , c'est l'immortel. Pourquoi l'histoire des autres n'instruit qu'eux seuls ? Ils sont tous incultes et ils comprendront tard, comme d'habitude.

3.Posté par Moganza III eme du nom le 08/06/2013 14:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu es véritablement optimiste frère Sily Camara quand tu dit que ces monstres incultes du sanguinaire Ouattara du Dramanistant comprendre plus tard. Frère, ces monstres apôtre de Lucifer Alassane Ouattara ne comprennent rien a part la violence

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !