Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Fraudes dans les bastions Ouattara en zone CNO : Un Français témoin raconte

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Media Libre pour tous le Vendredi 7 Janvier 2011 à 15:19 | Lu 460 fois



Les langues commencent à se délier au fur et à mesure que les jours passent à propos de la fraude que le poulain de Nicolas Sarkozy a organisé dans les zones Centre, Nord et Ouest (CNO) pour espérer gagner la présidentielle ivoirienne avec la complicité savamment orchestrée de l’ONUCI. Selon le journal français France-Soir dans sa parution de mardi dernier, les affirmations du Conseil constitutionnel suite aux recours en annulation déposés par La Majorité Présidentielle (LMP) pour fraude et violences au nord ne sont pas vaines.

La preuve est donnée par M. Frédéric Lafont, ancien militaire de l’armée française reconverti dans les affaires et installé en Côte d’Ivoire. Il est par ailleurs propriétaire de la compagnie aérienne Sophia Airline et c’est à ce titre que sa compagnie a été sollicitée par l’UE pour transporter selon lui les observateurs européens lors du 2ème tour de l’élection présidentielle ivoirienne.

Frédéric Lafont, écrit France-Soir, s’est “porté au secours de 17 observateurs de l’Union Européenne dans le Nord et dans l’Ouest, en plein fief d’Alassane Ouatarra, les 28 et 29 novembre 2010 à la demande de l’instance européenne». Pour quelle raisons ? Parce que «les observateurs présents à Khorogo étaient en mauvaise posture». En mauvaise posture veut dire qu’ils étaient en danger et que leur sécurité était menacée.

“Même mes pilotes ont eu peur sur place», explique Frédéric Lafont. C’est dire que le climat sécuritaire ce jour là à Korhogo était délétère au point que même les observateurs de l’UE qui n’étaient pas pourtant visés ont eu peur pour leur sécurité. Le lendemain, le 29 novembre 2010, poursuit le journal, Sophia Airlines est allé rechercher d’autres observateurs «du côte de Man» à l’Ouest du pays. “C’était très chaud pour leur sécurité”.

Ici encore c’était très chaud. C’est dire que visiblement, les rebelles de Ouattara étaient surexcités à l’idée de tout mettre en œuvre pour que leur mentor l’emporte par tout les moyens y compris militaire. D’où l’insécurité qu’ils ont fait volontairement régner pour faire fuir les observateurs mais surtout les électeurs favorables à Laurent Gbagbo et à ses représentants dans les bureaux de vote. Frédéric Lafont raconte à en croire France-Soir que deux observateurs se sont confiés à lui à l’arrivée de l’avion à Abidjan lors de leur retour de Korhogo : « Ils expliquaient que c’était très chaud pour leur sécurité et qu’ils ont constaté des fraudes au Nord ».

C’est encore une autre preuve du complot international qui a été ourdi pour démettre le président Gbagbo de sa fonction. En effet, si on admet que les observateurs de l’UE – qui tétanisés par ce qu’ils ont vécu au nord auraient demandé de quitter au plus vite le pays vers le Ghana- ont fui à cause de la terreur installée par Ouattara à travers ses hommes, il est dans ce cas loisible d’admettre que les électeurs et les représentants de Laurent Gbagbo dans les bureaux de vote dans le nord ne pouvaient pas y rester. Préférant sauver leur vie.

Quand on fait régner un tel climat de terreur pour chasser tous ceux qui peuvent empêcher le sacre du Sir Ouattara, on ne peut raisonnablement s’étonner que dans un Etat de droit, la juridiction compétente sanctionne un tel acte. C’est là que l’ONU qui a pourtant ses démembrements partout dans le pays et l’UE qui n’a pas pu faire son travail à a cause de la violence font fait preuve de malhonnêteté.

L’Union Européenne accuse Frédéric Lafont, d’avoir transporté des armes avec sa compagnie aérienne Sophia Airlines. Pour cela, elle sanctionnée au même titre que les 59 personnalités ivoiriennes proches du président Gbagbo qui selon l’UE font entrave au processus de paix. Il sait comme il le dit beaucoup de choses. Est-ce pour cela qu’il a son nom avec son épouse sur cette liste des proches de Gbagbo à sanctionner.


Coulibaly Zié Oumar

Afrik53 - Media Libre pour tous
Vendredi 7 Janvier 2011
Vu (s) 460 fois



1.Posté par karim le 08/01/2011 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que Dieu benisse ceux qui disent la vérité et les comble à tous égards. Merci de reconnaitre ces fraudes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !