Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Franck Kouassi Sran (Porte-parole de Banny) : « Voici ce qui coince »

le Samedi 14 Juillet 2012 à 06:34 | Lu 744 fois

Franck Kouassi Sran, Conseiller spécial, Porte-parole, chargé de la Communication du président de la Commission, dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), fait le point des actions qu’ils ont menées un an après leur existence.



M. Sran : « Pour le succès de la mission, il faut impérativement mobiliser des ressources… »
M. Sran : « Pour le succès de la mission, il faut impérativement mobiliser des ressources… »
Il annonce les actions à mener et les difficultés rencontrées.

Que répondez-vous à ceux qui trouvent que la Cdvr a échoué, un an après son institution ?

Franck Kouassi Sran : Il faut qu’on s’entende bien. Pour que la Cdvr échoue à mi-parcours de son mandat, il faut au préalable qu’on ait bien compris sa mission et que par conséquent, elle ait été dévoyée ! En d’autres termes, quelle est la mission de la Commission ?

Ceux qui pensent à tort ainsi le savent-ils ou ont-ils intérêt à ce que M. Banny échoue ? En vérité, à mi parcours de son mandat et en dépit des difficultés de divers ordres, la Cdvr a fait du bon travail, des progrès importants ont été accomplis, même s’il reste encore du chemin à parcourir…J’observe pour finir que dés le jour même de la nomination du Premier ministre Banny, pour ces oiseaux de mauvais augure, il avait déjà échoué. Ce sont là quelques-unes des mauvaises pensées et des vilaines attitudes qui ont entrainé le pays dans la guerre, dans l’impasse dont tous les Ivoiriens veulent sortir…

Qu’est-ce qui a été fait concrètement pendant ces 12 mois ?

F.K.S : Des avancées indéniables ont été réalisées depuis 12 mois. Au plan général, tout Ivoirien peut observer que le pays fait des progrès en matière de sécurité, de circulation des biens et des personnes, de l’expression libre des opinions, etc. Toute chose qui était difficile voire proscrite entre novembre 2010 et avril 2011 ! Même s’il reste beaucoup encore à faire, ces avancées ont été faites au nom de la réconciliation ! Maintenant sur le plan technique, c'est-à-dire au niveau du travail de la Cdvr, des progrès énormes ont été accomplis là aussi par l’équipe du président Charles Konan Banny.

Premièrement, tous les Ivoiriens dans leurs diversités politique, sociale, économique, culturelle et religieuse sont d’accord que la réconciliation est un préalable national. Ils l’ont dit, ils continuent de le dire. Deuxièmement, ils y adhèrent tous, même quand ils expriment des préoccupations, somme toute légitimes. Ils y adhèrent et ils ont confiance en l’équipe mise en place par le président de la République.

Troisièmement, à l’issue du temps de préparation qu’il a fallu, la Commission a conçu, élaboré et diffusé un plan d’action cohérent, logique et chronologique. Ce plan d’action a été approuvé et jugé pertinent à l’unanimité par les Organisations de la Société civile et par les partenaires internationaux ! Ce plan d’action est entré dans sa phase d’exécution depuis mars 2012 avec le lancement d’une période de deuil des violences et de purification…Donc le processus est sur les rails…

Qu’est-ce qui reste à faire ?

F.K.S : Il reste à convaincre ceux qui sont encore sceptiques, tous ceux qui pour des raisons politiciennes rament à contre courant, que la réconciliation est la voie du salut pour notre pays. C’est un impératif catégorique ! Il reste à exécuter les autres étapes du plan d’actions. Il reste surtout à mobiliser les ressources humaines et matérielles pour garantir le succès de la mission !

Qu’est-ce qui coince à vrai dire ?

F.K.S : Pour le succès de la mission, il faut impérativement mobiliser des ressources sans lesquelles la réconciliation serait un vœu pieux. En dépit des efforts consentis et je voudrais profiter de cette tribune pour remercier les autorités et au plus haut niveau, le Chef de l’Etat. Il reste beaucoup à faire…le chantier reste énorme.

Pensez-vous que les 2 ans prévus par l’ordonnance instituant la Cdvr peuvent suffire pour réconcilier les Ivoiriens ?

F.K.S : Ce n’est pas mon avis qui compte. Nous avons un mandat. Le président Charles Konan Banny et ses pairs y travaillent, jour et nuit sans relâche. Ils n’ont pas d’autre agenda connu que celui-là. Si les moyens sont réunis, les délais peuvent être tenus…

Pourquoi le président Banny n’a pas encore rencontré Laurent Gbagbo à La Haye alors que des informations indiquaient que tout avait été « calé » ?

F.K.S : Je voudrais indiquer, vous le savez, que le processus de réconciliation est avant tout un processus national, inclusif et participatif. En tant que tel, tous les Ivoiriens sans exclusive doivent participer à cette catharsis nationale. Personne ne doit penser que des Ivoiriens, notamment ceux qui ont été aux affaires ces dernières années, devaient en être exclus, surtout si on veut savoir la vérité sur les tragédies que le pays a vécues ! Mais entendons-nous bien, cela ne veut pas dire que le président Banny voudrait promouvoir une quelconque impunité en faveur de personnes qui auraient à répondre de leurs actes devant les instances judiciaires nationales et/ou internationales ! Vous connaissez sa formule « ni vengeance, ni impunité ! »

Enfin, le principe de rendre visite au président Gbagbo et à d’autres Ivoiriens est une articulation prévue par la commission. Des contacts ont été pris à cet effet, la rencontre aura lieu le moment venu. Patience donc !

Source : Soir Info

Samedi 14 Juillet 2012
Vu (s) 744 fois



1.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 14/07/2012 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que veut dire "ni venjeance, ni impunité " ? Banny a vraiment fait fiasco sur toute la line.

Un peureux ne fait pas la réconciliation. De quelle impunité parlez-vous ? Celle criante qui se célèbre sous les yeux des ivoiriens ?

Si c'est de novembre 2010 à Avril 2011 que vous parlez pour faire votre bilan, fiasco donc. Piètres réconiliateurs !


Que Banny et consorts laissent donc la justice s'exercer d'abord au lieu de pomper l'air aux ivoiriens. A ! j'oubliais, il y a le budet à exécuter. C'est pourquoi lui et vous autres invités au "repas" n'avez cesse de crier à sa mise en place ou à l'appel à son complément. Yako à vous !

Quelle impunité ? Celle criante que seuls les yeux et vous autres ne pouvez voir avec vos petits yeux ?

Quelle impunité ? La réponse à cette seule question démontre à suffisance le fiasco de Banny. Pour réconcilier, il faut être courajeux. Or, s'il n'est mû par des raisons politiciennes, Banny manque tout simplement le couraje nécessaire à tout réconciliateur. Arrêtez donc de vous distraire, M. SRAN. L'istoire vous notera 2/20. ( Très très mal).

2.Posté par atta James le 15/07/2012 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Sran vous dites: "Des avancées indéniables ont été réalisées depuis 12 mois. Au plan général, tout Ivoirien peut observer que le pays fait des progrès en matière de sécurité, de circulation des biens et des personnes, de l’expression libre des opinions, etc. Toute chose qui était difficile voire proscrite entre novembre 2010 et avril 2011 !" Vous n'êtes pas courageux. Qui n'avait pas la liberté de s'exprimer de novembre 2010 à avril 2011 ? Vous êtes de mauvaise foi...Vous avez échoué si vous trouvez qu'il y a amélioration dans l'expression libre des opinions, dans la sécurité. Vos partenaires du RDR vous empêchent de travailler, vous avez échoué et vous avez peur de le dire...Vous cherchez plutôt à justifier votre budget alors du courage...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !