Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

France - Dette ivoirienne : François Hollande joue à la Madoff !

le Vendredi 27 Juillet 2012 à 20:21 | Lu 1588 fois



La France n’a pas annulé la dette de la Côte d’Ivoire. Maudissez quiconque vous rabâche ce mensonge. Toute la communication à la fois française et ivoirienne n’est qu’une escroquerie morale et un abus inhumain de la naïveté des Ivoiriens.

La Révolution Permanente ne voulait pas intervenir encore sur cette question de mesures accompagnant le point d’achèvement de l’initiative PPTE. Mais la France se fout de notre intelligence. Nous sommes donc dans l’obligation de rétablir la vérité des faits.

D’abord le document signé par Diby Koffi Charles et son homologue français Pierre Moscovici, en présence de l’indésirable mystificateur et premier prototype sophistiqué de menteur au monde, n’est pas une "Convention d’annulation de dette". Il est plutôt un accord d’affectation de deniers publics français.

Je vais vous expliquer les choses en détail, pour que ceux qui ne s’y connaissent pas en finances publiques, comprennent toute la portée de l’expression "affectation de deniers publics".

En matière de finances publiques, c’est-à-dire, en ce qui concerne l’argent de l’Etat, sa gestion est soumise au Principe de l’Unicité de caisse. Cela veut dire qu’avant de dépenser l’argent de l’Etat, il doit aller d’abord dans les caisses du Trésor. Si du redevable, cet argent part directement entre les mains d’une personne physique ou morale pour payer une dépense publique, sans transiter par les caisses du trésor, c’est qu’en amont, il y a eu une disposition légale créant un compte spécial assorti d’une affection de deniers publics. C’est ce principe qui est à la base de la création des fonds spéciaux de l’Etat pour déroger à la règle.

Je m’arrête là pour ne pas vous perturber avec les questions d’argent. Et donc, je reviens à la vraie fausse annulation de la dette ivoirienne par la France.

L’intitulé exact du document signé par Diby Koffi Charles et Pierre Moscovici, est une « Convention de désendettement et de développement. » Cette convention est née d’un montage financier fait par Nicolas Sarkozy. Et elle a une histoire.

Au lendemain de l’invasion de la Côte d’Ivoire par la France et la horde de mercenaires qu’elle a aidé à recruter pour la razzia de ce pays, plusieurs entrepreneurs français, des plus grands au plus petits, des plus désespérés à ceux qui avaient perdu foi en la France, ont pris d’assaut la Côte d’Ivoire, croyant que le génie de l’économie et de la finance internationale était aux commandes et que le temps de la prospérité était arrivé.

Sans aucune procédure d’attribution légale de marchés publics, les chantiers leur ont été distribués comme des pains de communion par le nouvel obligé de la France qui se présentait alors et ainsi, comme un homme reconnaissant à l’égard de la France forte d’un Nicolas Sarkozy brutal et barbare.

Bien. Les chantiers ont été distribués. Les avances de démarrage ont été ponctionnées sur les premiers concours financiers de la France accordés à son bras agissant pour financer ce qu’ils ont appelé le "Programme d’urgence Post crise".

Le rêve était permis et il fut beau. Cependant, il se révéla être beau mais de très courte durée. Lorsque les factures d’étape ont été émises, le pourvoyeur de marché aux entreprises françaises a gratté la tête et il a répondu que l’argent manquait dans les caisses de l’Etat ivoirien. Laurent GBAGBO aurait tout "emporté" dans sa prison à Korhogo. Il ferait quelques réglages pour renflouer les caisses.

Un mois, deux mois, trois mois, quatre mois, etc. etc. Rien dans la cagnotte. A Abidjan, dans les restaurants et bar français de Zone 4, Vridi et autres, nos heureux entrepreneurs ont commencé à manger à crédit. Ils ne cachent plus leur rage et leur pauvreté. Dans tous les cas, la pauvreté est la seule chose qu’on peut cacher le moins longtemps aux voisins.

Alors, l’ingénierie financière entre en ligne de compte. L’initiative PPTE a atteint son point d’achèvement. Les dettes devant être annulées devront l’être. Et ce n’est pas la France qui va refuser cela à la Côte d’Ivoire surtout que les dettes concernées ne sont que les intérêts maintes fois rééchelonnés de prêts dont le principal a été payé depuis fort longtemps.

La panacée fut très simple : la Convention de désendettement et de développement. Elle vise à affecter les montants de la dette dite annulée, au paiement des arriérés et des factures futures des entrepreneurs français qui prennent le soin de surfacturer tous les marchés afin de pomper l’enveloppe affectée et allouée, le plus vite possible.

Ainsi, en application de cette convention dite de désendettement et de développement, l’Etat ivoirien paie bel et bien les montants déclarés annulés. Mais il les paie entre les mains de l’Agence Française de Développement (AFD) qui à son tour, met cet argent à disposition pour financer les travaux d’infrastructure et d’assistance technique commandités par l’Etat ivoirien aux entreprises françaises. Cette mise à disposition prendrait la forme de financements sans contrepartie. Ce qui est faux car d’une façon ou d’une autre, il y aura une contrepartie soit en nature, soit en numéraire, soit en positionnement géostratégique ou le tout en même temps.

Comme vous le voyez, il s’agit là d’une manœuvre opaque, pleine de malice, chargée d’une forte dose de duperie digne de celle commise par un certain Bernard Madoff, gestionnaire de fortune, qui faisait croire à ses clients qu’il investissait leur argent pour leur bonheur, alors qu’il le prenait d’une main et le récupérait de l’autre, pour se sucrer tranquillement sur leur dos. De même, François Hollande en entérinant cette manœuvre digne d’une escroquerie d’Etat, la France nous montre qu’elle se dessaisit de l’argent qui lui est dû d’une main et, le récupère d’une autre, tout en comptant sur notre naïveté et peut-être notre complicité, pour se faire applaudir.

Et pourtant, nous nous évertuons à expliquer à la France que les temps ont changé, même s’il existe encore un bon nombre de nos frères africains qui préfèrent se taire et se faire complice des abus grossiers de la confiance béate que nos peuples placent encore malheureusement en ces Etats capitalistes qui s’affublent de titres corrupteurs de bons samaritains, en nous donnant des miroirs pour emporter notre or familial.

Je suis un peu écœuré et je suis obligé de m’arrêter au paragraphe qui précède.

Que Dieu nous guide et éclaire notre intelligence.


A Très bientôt.

Hassane Magued

Vendredi 27 Juillet 2012
Vu (s) 1588 fois



1.Posté par Hermann N'da le 27/07/2012 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Cher Camarade HASSANE
Dans un commentaire récent, au lendemain du point d'achèvement de l'initiative PPTE j'expliquais ce phénomène qui frise l'escroquerie morale. Je disais précisément, ce jour-là, que l'initiative PPTE n'était qu'un simple prolongement des PAS ( Programmes d'Ajustement Structurels) qui ont montré toutes leurs limites dans nos pays. Je disais qu'aucun pays au monde ne pouvait passer du statut de pays pauvre très endetté au statut de pays émergent pa le simple fait d'avoir bénéficié de cette initiative. Je donnais l'exemple du NGER, de la MAURITANIE et du BURKINA FASO dont les ressortissants, toujours dans l'extrême misère, sont obligés de se faire convoyer par milliers dans les forêts de l'ouest ivoirien par l'imposteur Ouattara en vue de se faire une situation. Si les fonds annulés doivent être transférés au TRÉSOR FRANÇAIS puis déposés sur un compte à la BCEAO avant d'être utilisés dans des secteurs presque identifiés et imposés par les créanciers et leur multinationales à qui des marchés juteux doivent être attribués avec tout leur systèmes de surfacturations... eh bien, toute l'enveloppe "annulée retournera purement et simplement dans les caisses des prédateurs de nos économies. En somme, la dette qu'on dit annulée sera remboursée d'une manière subtile. On tente de tromper les peuples africains. Mais c'est à nous de nous lever pour dire non à cette mascarade. Et notre riposte sera fatale.

2.Posté par anonyme le 27/07/2012 23:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu parle de quelle riposte hermann? arrêtez de nous distraire si vous pouviez faire quelque c étais depuis . tu sais que la première dame est mal en point ? arrêtez de nous distraire et laissez nous implorer la grâce et la miséricorde de DIEU . Mon cœur saigne frère si vraiment vous voulez faire quelque chose faite le ...

3.Posté par Hermann N'da le 28/07/2012 00:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Anonyme
Quand on n'est pas en mesure, pour diverses raisons, d'enrichir le débat ou d'y participer en apportant simplement des arguments pertinents, on la ferme. OK? Crois-tu que nous nous amusons sur ce site?

4.Posté par LKG le 28/07/2012 02:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'où sors-tu Anonyme? Ecoute sur cette toile, nous sommes très au sérieux. Vos attitudes d'infiltrés-là, allez-y vous faire voir ailleurs... OK?

5.Posté par IGNACIO le 28/07/2012 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce type avec un pseudo du genre anonyme; est un infiltré. tu penses que ton parrain magellan peut libérer les prisonniers politiques LMP ? Nous allons l'obliger à le faire par la force ou pas. Met toi à la place de la fille de SIMONE EHIVET GBAGBO .Nous allons pas laisser éternellement notre mère ,notre tante ,notre grande soeur SIMONE EHIVET GBAGBO enfermée dans la case de MOSSI CHIEN DRAMANE.VOUVEZ LA 8ém couleur de l'arcenciel en cote d'ivoire très bien.

6.Posté par kadjaka le 28/07/2012 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis entièrement daccord avec Hassan Magued. Pensez-vous que la France puisse pour un rien annuler la dette des ivoiriens

7.Posté par fatim le 28/07/2012 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ANONYME tu parles de quoi meme,tu penses que la situation dans laquelle nous sommes aujourd hui nous fait plaisir?Saches que les dignes fils et filles de la CI soufrent tous de la dictature d ADOpollution c est pourquoi nous devons mettre tout en oeuvre pour que la victoire finale nous revienne,maintenant si tu est trop pressé(e),tu peux te transformer en KAMIKAZ en emportant ADOpollution quant á nous c est parceque nous sommes aussi pressés que nous marchons doucement.Merci donc de prendre tes calmants.Je crois que c est ton PSEUDO qui te joue des coups.en ce qui concerne les dettes que F.H aurait annulées quand jai appris cela ,ca m a fait sourir et je me suis dit tient.....´....On connait leur systeme;ce sont les ivoiriens du 18 em siecle et les mossissapiens d aujourd hui qui peuvent croire que les blancs font quelque chose sans rien demander en retour. s ils te donnent 5 fcfa en retour ils ont 50.000euro ou dollar c est pourquoi nous avons le devoir et l obligation de degager leur marionnette de chez nous sinon il va braiser la CI toute entiere et il l a deja commencé sur les inscriptions a´l université qui s elevent desormais á100.000 fr pour la simple premiere année.Mais jai la foi que la fin de notre calvaire est proche et ce jour la´,meme les mossissapiens vont danser car ils savent maintenant que ado est un prometteur de vent et veulent lui faire la peau mais ne savent pas comment s y prendre ils attendent donc une occasion pour "s exprimer":SVP á chacun son combat.

8.Posté par anonyme le 28/07/2012 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Frère c est par amour pour vous que je vous pose cette question et que je vous dire d attendre l intervention de DIEU puisse qu il nous a promis cela c est tout sinon je vous en pris ne m associer pas a ce gouvernement SVP

9.Posté par Hermann N'da le 28/07/2012 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ANONYME
C'est lorsque le peuple de Côte d'Ivoire se lèvera qu'il verra la main de Dieu agir par la suite. Et non l'inverse. C'est pour cela que nous avons décidé d'entre en action sur tous les fronts de façon simultanée.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !