Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Félicitations et encouragements : La Coordination FPI en exil

le Vendredi 1 Février 2013 à 14:40 | Lu 596 fois



Félicitations et encouragements :  La Coordination FPI en exil
La Coordination FPI en exil
Au
Camarade Sylvain Miaka Ouretto
Président du Front Populaire Ivoirien (FPI)
Abidjan
Camarade Président,

Je viens par la présente, au nom de la Coordination FPI en exil ainsi qu'en mon nom personnel, te féliciter pour avoir obtenu du pouvoir l’ouverture d’un dialogue direct avec le Parti et te dire nos encouragements pour la détermination avec laquelle vous menez les négociations engagées avec le Gouvernement.

La Coordination appuie en effet, sans réserve, la stratégie de négociation que vous avez bâtie autour de la libération de tous les prisonniers politiques civils et militaires avec à leur tête le Président Laurent Gbagbo et le retour sécurisé des exilés; toutes choses que vous présentez non comme un préalable, mais comme la condition d'instauration d'une paix durable, indispensable pour l'ouverture d'un dialogue politique vrai, seul gage d'un retour à la normalité institutionnelle en Côte d'Ivoire. C'est donc pourquoi pour nous, ainsi que vous avez su l'exprimer avec dextérité, l'ordre des priorités ne saurait s'inverser en faveur des questions relatives à notre participation aux élections municipales/régionales ou à une entrée éventuelle dans un gouvernement.

Bien entendu, nos interlocuteurs peuvent objecter qu'il faut sortir du cycle de l'impunité. Ils savent que le Président Laurent Gbagbo et certains cadres sont poursuivis pour des crimes à établir alors même que des criminels avérés, dont certains sont réclamés par la CPI, vaquent tranquillement à leurs occupations ou sont promus à divers grades ou fonctions. Qu'ils se souviennent de la loi d'amnistie imposée au Président Gbagbo par les Accords de Linas-Marcoussis, comme préalable à la réconciliation nationale. L'assemblée nationale d'alors l'avait votée pour absoudre tous les crimes des rebelles, et personne n'avait crié à l'impunité.

Je sais aussi que du fait du caractère sensible de toutes les questions à l'ordre du jour de la négociation, vous vous êtes posé la question de la nécessité d'un médiateur ou facilitateur. Une telle préoccupation ne peut que rencontrer notre adhésion, les expériences des dialogues passées nous y invitent.

La Coordination FPI en exil se tient donc à vos côtés et vous assure de son soutien dans la conduite de ces négociations, dans l’intérêt de notre pays et de notre peuple qui place tant d’espoir en nous.

Camarade Président, tu voudras donc bien traduire à tous nos camarades membres des commissions de négociation et à toute la Direction du parti l’expression de notre soutien et nos encouragements.

Salutations militantes.

Pour la Coordination du FPI en Exil

Docteur ASSOA ADOU
Coordinateur et Porte-Parole

Vendredi 1 Février 2013
Vu (s) 596 fois



1.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 01/02/2013 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien dit. Voici des individus comme Ahmed BAKAYOKO avec des mémoires pygmées. " La réconciliation n'exclut pas la Justice". " Iil faut combattre l'impunité...". " Cette crise a fait trop de morts...". Diantre ! De quelle crise parlent ces individus ? Dieu est vraiment amour. Il est vraiment lent à la colère.

Les BOGA Doudou, Dagrou Loula, DALI Oblé, Marcellin Yacé, les gendarmes de Bouaké et tous leurs enfants tués de sang froid de la nuit du 19 septembre à décemebre 2002, ne sont-ils pas des êtres humains pour qu'on vous accorde une amnistie en conséquence de l'Accord diabolique de Marcoussis ?

Tous les 99 ivoiriens que KOUAKOU Fofié a tué par étouffement dans son conteneur à Korhogo en 2003 ne sont-ils pas également créés à l'image de Dieu ?

De quelle impunité parlez-vous ?

Les wê de Nahibly que vous venez de tuer hier alors qu'ils avaient abandonné leurs propres villages aux hommes de votre mercenaire-chef AMADE OUREIMI et qui gisent encore dans des puits perdus, ne sont-ils pas des êtres humains ?

Sont-ce seulement vous seuls qui êtes des humains ?

Les nombreux policiers tués par le Commando invisible de l'immortel IB, sont-ils des animaux ?

Dès lors merci aux mandataires du FPI à ce dialogue dit direct.

Seulement, qu'on se le dise maintenant, ça ne donnera rien. Il s'agit d'un jeu de ping pong dans lequel il faut accompagner Dramane qui veut jouer avec les esprits de ses parrains qui veulent être rassurés sur l'engagement du FPI à l'accompagner bêtement, comme l'un des leurs voulait appliquer l'Accord de Marcoussis bêtement.....

Ne nous y trompons pas, les ivoiriens doivent trouver les moyens de faire partir Ouattara de la Côte d'Ivoire comme il y est parvenu tardivement. Il n'y a pas d'autres solutions que sa solution à lui appliquer.

Je le repète : Il n'y aura jamais de paix en C.I tant que Dramane OUATTARA sera vivant...

2.Posté par Hermann N'da le 01/02/2013 19:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci M.le Ministre pour cette brillante déclaration de soutien à la Direction du FPI.

Nous vous emboitons le pas pour saluer et féliciter le Camarade MIAKA et son équipe. Nous les encourageons à continuer dans ce sens et de ne jamais oublier que ce qui importe, à ce jour, pour Dramane, c'est moins la réconciliation nationale que l'organisation des élections locales dans le respect des exigences exprimées par les prédateurs occidentaux qui lui ont livré notre pays.


C'est clair, le FPI qui a choisi de défendre les intérêts du peuple ivoirien, n'a pas le même agenda que Dramane. En effet, de sources crédibles, Ahmed BAKAYPKO aurait suggéré, lors des discussions, que les négociations se tiennent après l'organisation des élections locales.

Le Peuple de Côte d'Ivoire place sa confiance au FPI. Que le Parti de Laurent GBAGBO continue à porter dignement les espoirs des Ivoiriens.

Dieu protège les membres de la Direction du FPI.

Colonel TCHEDJOUGOU, si les choses continuent de bien se passer, je te proposerai au grade supérieur de LIEUTENANT COLONEL. Bon à prendre non?
Salut à toi, vaillant combattant de la Liberté, la Vraie.

3.Posté par GOUZOU GBETIAYI le 01/02/2013 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est propre

4.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 03/02/2013 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au serré Ggénéral ! Avec un tel projet de promotion, je risque de tirer sur tout ce qui bouge. Mon coeur a commencé par battre à la vitesse de tirer les couilles du fils du natif de Sindou.

Je vais donc porter l'ultme coup afin que mes galons changent. Comme je l'ai dit, dès que Dramane OUATTARA disparaîtra de la surface des 322.000 km2 de la C.I, je suis sûr qu'on me proposera à plus que Lieutenant.

Dès lors, Général Hermann, pour moi, ça s'analyse en vie ou mort. Il y aura vie....pour les ivoiriens. Mort pour le fils de Mossi Dramane. Fais-moi confiance. Je vais de ce pas charger le 12/7.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !