Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Face à l'absence de preuves solides. Pourquoi Gbagbo doit bénéficier de la liberté provisoire

le Mercredi 5 Juin 2013 à 06:59 | Lu 1148 fois

Dès lors qu’après plus de deux ans d’enquête, il est avéré que le bureau du procureur auprès de la CPI est incapable d’apporter des éléments de preuve pouvant conduire à un procès, ce ne serait que justice que Laurent Gbagbo bénéficie assez rapidement d’une mesure de mise en liberté provisoire. Qu’on en juge.



Face à l'absence de preuves solides. Pourquoi Gbagbo doit bénéficier de la liberté provisoire
Cela fait plus d’une décennie que la France officielle, présente en Côte d’Ivoire militairement, diplomatiquement et par d’innombrables relais de renseignement, et l’ONU, qui bénéficie d’une administration sur place, accusent un homme, à longueur de rapports et de campagnes médiatiques hargneuses, des pires crimes.

Pendant la guerre postélectorale, la France et l’ONUCI étaient omniprésentes, parcouraient le pays dans des chars et des hélicoptères, et lançaient des anathèmes très précises. Comment se fait-il donc qu’aujourd’hui, le bureau du procureur de la CPI, qui travaille en partenariat avec la France et les Nations unies, en soit encore à être appelé à revoir sa copie ? La présomption d’innocence est une des règles fondamentales sur lesquelles le droit contemporain s’est bâti. La dernière décision de la Chambre préliminaire I vient le rappeler, et nous rappeler, qu’il est tout à fait possible que rien de probant ne soit jamais trouvé pour incriminer Gbagbo.

Jusqu’à quand faut-il donc maintenir en prison un homme de 68 ans,douloureusement éprouvé ces dernières années et dont la santé n’est pas d’airain, alors que ses accusateurs échouent à crédibiliser leur dossier ? Il ne faudrait pas que la CPI donne l’impression que cette décision d’ajournement n’est qu’une pirouette permettant à la fois de protéger la crédibilité largement entamée de l’institution et de «gagner du temps», tout en continuant à maintenir Gbagbo loin de son pays et des siens.

En effet, le bureau du procureur doit rendre sa copie amendée d’ici le 15 novembre 2013. La Défense doit réagir d’ici le 15 décembre 2013. Le 24 février 2014, le procureur doit fournir des «soumissions écrites». Et le 7 février 2014, la Défense doit y répondre. 60 jours plus tard, la nouvelle décision de la Chambre préliminaire I sera rendue publique. En gros, Gbagbo doit encore subir près d’un an de procédure ! Il serait juste et bon qu’alors que les juges viennent de montrer que son cas n’est pas aussi simple que le fait croire la propagande majoritaire, Gbagbo soit mis en liberté provisoire. Ce n’est tout de même pas sa faute si Fatou Bensouda «patine»!

Philippe Brou
Nouveau Courrier

Mercredi 5 Juin 2013
Vu (s) 1148 fois



1.Posté par Sily Camara le 05/06/2013 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Liberté "provisoire" et définitive. Parce que le "faux" ne prospère pas longtemps et Dieu n'est pas injuste. Priver de liberté un innocent pendant près de trois ans. C'est de l'imposture, de la barbarie, de la sauvagerie. Quand la manifestation de Dieu arrivera, elle sera à la mesure de sa colère.

2.Posté par Djata le 05/06/2013 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Notre Président GBAGBO est innocent, c'est tout. Maintenant, il faut chercher les auteurs directs des 3000 morts dans l'autre camp, c'est-à-dire le camp du burkinabé et sanguinaire Dramane Ouattara et ses chefs de guerre.

3.Posté par Ernest Azigbo le 05/06/2013 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En Droit ÉLÉMENTAIRE, "le doute profite à l'accusé" alors quoi de plus normal que de LIBÉRER le Président GBAGBO. En plus tout le monde sait maintenant qu'il est victime d'un complot. Libérez le avant qu'il ne soit trop tard!!!!!!!

4.Posté par Hermann N'da le 05/06/2013 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Laurent GBAGBO, le Président ELU des Ivoiriens à été précipitammen et honteusement kidnappé et transféré à la Haye par les impérialistes en vue de permettre à leur marionnette de piller, à leur profit, les ressources de notre pays.

La violence gratuite et la loi du plus fort ont prévalu sur la raison et le bon sens jusqu'à ce jour.

Maintenant CA SUFFIT !!!!!! Trop c'est trop !!!

Cette injustice doit immédiatement CESSER. Sinon .....

5.Posté par LG DE MAMA le 05/06/2013 20:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Selon le code pénale, toute personne accusée ou incarcérée et dès lors où la partie plaignante ne peut fournir d'éléments solides permettant de l'enprisoner bénéficie de la liberté provisoire. Nous comprenons dès lors que cette affaire n'est que purement politique et vise qu'à vouloir coûte que coûte mettre le vrai héro en prison.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !