Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Exclusif/ Le FPI bientôt en clandestinité ?

le Lundi 13 Janvier 2014 à 17:49 | Lu 1049 fois



« On fait peur au pouvoir de Ouattara, dans la mesure où avant-hier (vendredi 10 janvier, ndlr) Ouattara a tenté d’arrêter Affi (…) Pour une information, Koua Justin l’a dit, le procureur l’a appelé. Il a dit, je ne viens pas ».

Ces propos sont du bouillant jeune pro-Gbagbo, Pacôme Zegbé, l’un des leaders de la résistance ivoirienne à Paris. C’était hier dimanche 12 janvier 2014 à la salle Ageca dans le 11e arrondissement de Paris, lors d’une rencontre initiée par le CDR-CI (une nouvelle plate-forme de coordination des actions des mouvements politiques et organisations Pro-Gbagbo en France).

Rappelons que celui qui se fait appeler « petit piment » par ses camarades de la résistance est un ancien Fesciste, proche d’un autre leader de la galaxie patriotique, Damana Adia Pickass exilé au Ghana. Devenu responsable du mouvement des jeunes socialistes (MJS) à Paris puis secrétaire du CRD (comité de résistance pour la démocratie), Pacôme Brice Zegbé est membre du nouveau secrétariat national du FPI chargé de la diaspora, piloté par dame Brigitte Kuyo.

D’ailleurs c’est à ce titre qu’il défend bec et ongle, l’opération « je donne au FPI » sur la place parisienne ; Une opération pour autant dénoncée par la représentation du même parti en France.
Et toujours au cours de cette rencontre d’hier à Paris, à Pacôme Zegbé de rappeler que la dernière tournée de Affi dans le Zanzan, (du 14 au 22 décembre 2013) serait financée par les Ivoiriens résidant aux Etats-Unis. « J’invite donc la diaspora ivoirienne de France, le plus gros contingent des diasporas ivoiriennes dans le monde, à aider la résistance intérieure » parlant des actions du FPI sur le terrain en Côte d’Ivoire.

Ainsi dit, on peut s’interroger sur l’avenir du FPI en Côte d’Ivoire. Et même si Pascal Affi Nguessan qui s’est assuré depuis sa sortie de prison et à travers ses tournées à l’intérieur du pays, d’un véritable bouclier humain, peut aussi compter sur la mobilisation de la diaspora pour le financement de ses actions, il est fort probable que toutes les actions à venir du Front populaire Ivoirien se déroulent désormais hors du champ visible en Côte d’Ivoire.

Affi et ses camarades seraient dans le viseur du régime de Ouattara qui pourrait profiter des agissements parfois provocateurs du FPI pour contraindre ceux-ci à l’exil ou bien dans la clandestinité.
On se souvient, maintes fois les cadres du RDR avaient réclamé la dissolution du FPI avant de se plier à la pression de la communauté internationale qui demande plus d’ouverture du jeu démocratique en Côte d’Ivoire. Le retour des démons n’est pas loin !

Enfin, notons que le FPI fut crée par le couple Simone et Laurent Gbagbo dans la clandestinité en 1982. Il sera constitué en parti politique en 1988 avant d’être reconnu officiellement en 1990.
Bien que se réclamant du socialisme démocratique, le FPI est exclu le 29 mars 2011 de l’international socialiste « suite à la violence des propos et actions émises par les cadres du parti depuis le commencement de la crise postélectorale de 2010-1011 ».

Philippe Kouhon/ Diaspo Tv
Mail : pkouhon@gmail.com
Tél : 0647736264

Lundi 13 Janvier 2014
Vu (s) 1049 fois



1.Posté par gros loup le 13/01/2014 23:51 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
qu'il(ado) les arrête tous ,mais c'est un jour tout commence et tout ce gâte ...merci ivoiriens(nes)....

2.Posté par Sery Camille Lohourignon le 15/01/2014 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais M. Kouhon, est-ce qu'il y a plus démocratique pour un pouvoir on ne peut plus démocratique comme celui-là, que de vouer un parti politique à la clandestinité sous prétexte qu'il s'oppose? Ce sera un acte hautement démocratique et l'histoire le retiendra comme tel.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !