Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Exclusif : L’ex DG du Burida obtient le droit d’asile en France

le Lundi 17 Décembre 2012 à 08:39 | Lu 1544 fois



Exclusif : L’ex DG du Burida obtient  le droit d’asile en France
La nouvelle nous ait sonnés comme dans un rêve. Paris, samedi 15 décembre 2012. Nous sommes invités à une soirée humoristique. Parmi les invités d’honneur, un homme visiblement heureux et qui assis confortablement dans son fauteuil d’honneur lâche sans sourciller : « Je vous annonce que maintenant, je peux parler et je vais parler, car je viens d’obtenir mon Droit d’asile. J’ai été interrogé par les agents de l’office française de protection des refugiés et apatrides (OFPRA), le 16 octobre dernier et j’ai reçu ma confirmation le 19 octobre. Je viens même d’obtenir ma carte de séjour de 10 ans. ..Je suis désormais un homme libre sous la protection de la convention de Genève ».

Ces mots sont M. Michel Barouan, l’ex directeur général du Bureau Ivoirien des droits d’auteurs (Burida). Victime de sa rigueur dans la gestion des œuvres culturelles en Côte d’Ivoire et victime du rattrapage ethnique du régime Ouattara, Michel Barouan sera bastonné copieusement par une horde des éléments des FRCI un 11 juin 2011, avant de prendre ses jambes au cou pour une cachette à Accra au Ghana. C’est d’ailleurs depuis cette cachette qu’il apprendra par voie de presse qu’il vient d’être limogé. C’était le 2 février 2012 suite à une accusation courant janvier 2012, lui et son jumeaux, Gadji Céli, lui aussi ex président du conseil d’administration du Burida, de détournement des fonds de l’institution. Finalement, les deux hommes seront blanchis publiquement quelque mois plus tard par le Ministre de la culture, Maurice Bandama.

Arrivé en France en juillet 2012, Michel Barouan va postuler à la candidature des demandeurs d’asile le même mois sans vraiment y croire. Car il le sait, indexé d’être un très proche du président Laurent Gbagbo, il n’a aucune chance d’être admis au concours des réfugiés en France, concours généralement réservé aux anti-Gbagbo depuis la crise de 2002. De la mémoire des demandeurs d’asile que nous avons interrogés, c’est rare d’obtenir ce statut quand on se réclame militant du FPI ou proche de Gbagbo ou encore jeune patriote proche de Charles Blé Goudé. Mais ce temps, c’était sous Chirac et Sarkozy, nous rassure notre interlocuteur.
Question. Peut-on alors dire que les choses ont vraiment changé depuis l’arrivé de François Hollande ?

Difficile de ne pas y croire après le tapis rouge déroulé à une délégation du FPI et conduite par son chef de fil en personne, Miaka Ouretto et après le OK du président français afin que son homologue sénégalais reçoive cette même délégation à Dakar.
Enfin, avec cette admission de Michel Barouan, actuel secrétaire général du Rassemblement du Peuple de Côte d’ivoire (RPCI) de Christian Vabé, au titre de réfugié politique conformément aux dispositions de la Convention de Genève (28 juillet 1951), en vigueur depuis le 22 avril 1954, relative au statut des réfugiés, c’est bien la reconnaissance implicite par l’Etat français des violations des droits et des libertés démocratiques en Côte d’ivoire contre les partisans de Laurent Gbagbo et sous le régime de Alassane Ouattara. Un message qui devrait fort intéresser tous les autres chefs d’états africains surtout ceux ont accueilli massivement ces milliers d’ivoiriens jugés proches de Laurent Gbagbo et qui seraient dans les mêmes conditions que l’ex DG du Burida. Le Ghana de Dramani Jhon est averti !

P.kouhon/ Eventnews Tv



Lundi 17 Décembre 2012
Vu (s) 1544 fois



1.Posté par charlie bronx le 18/12/2012 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il a pu se sauver. Si nous autres en avions les moyens, nous partirions aussi de cet enfer "démocratique", où des bidasses ont droit de vie et de mort sur des médecins...

2.Posté par claude le 18/12/2012 16:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dieu de protège MIKE(Lycee 2 daloa)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !