Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Ethique et bonne gouvernance sous Ouattara: Plusieurs ministres violent la charte, un scandale étouffé

le Vendredi 6 Janvier 2012 à 07:44 | Lu 789 fois



Le pouvoir Ouattara a sabordé la charte d’éthique qu’il a signée, le 9 août 2011, sous les sunlights de la presse. Violations et scandale, bilan d’un échec cuisant.

Le mardi 9 août 2011 au palais présidentiel, Alassane Dramane Ouattara, parvenu au pouvoir dans les conditions calamiteuses et donc à la recherche non feinte d’un adoubement national, fait signer une charte d’éthique aux 36 membres de son gouvernement y compris, le Premier ministre, Guillaume Soro Kigbafori, secrétaire général des Forces nouvelles (ex-rébellion armée), à grand renfort de publicité. Tel un président de cour de Justice devant de futurs agents assermentés, le nouveau chef de l’Etat ivoirien reçoit la prestation de serment des ministres suivie de la signature par ces messieurs et dames de la charte d’éthique. Un document renfermant dix points fondamentaux que des proches du pouvoir ont baptisé «les 10 commandements de Ouattara» ou «les 10 valeurs cardinales».

Dans cette charte, deux points mettent l’accent précisément sur l’éthique et la bonne gouvernance. «Chaque membre du gouvernement s’engage à cultiver l’excellence et à promouvoir les pratiques de bonne gouvernance (…) Le respect strict des lois et règles de la République est une nécessité d’intérêt national dont dépendent, à la fois le relèvement moral de notre pays et son développement intégral et durable.

Dans le respect du droit à l’information du peuple souverain, chaque membre du gouvernement s’engage également à rendre compte des actions de son département dont les résultats lui sont imputables», mentionne la charte à propos de la bonne gouvernance édictée. S’agissant de l’éthique, le document dit ceci: «En tant que modèle pour ses concitoyens, chaque membre du gouvernement s’engage à cultiver, en tout temps et en tous lieux, les valeurs morales et éthiques devant induire une moralisation de la société ivoirienne : droiture, intégrité, probité et incorruptibilité».

Des ministres
la violent

Ces bonnes intentions affichées, en août dernier, par le gouvernement Ouattara n’ont pas été respectées sur toute la ligne. De nombreux ministres parmi les 36 membres du gouvernement ont violé la charte en pratiquant l’affairisme à tout vent. L’affairisme est si présent au cœur du gouvernement Ouattara-Soro que l’éthique s’en trouve froissée. Dans son n°617 du 25 août 2011, la publication française focalisée sur les réseaux africains et françafricains, La Lettre du Continent, a dévoilé l’étendue du problème. Quelques exemples édifiants.

Le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Adama Toungara, continuerait de diriger deux sociétés dans les hydrocarbures : Minepetro Ltd, une structure basée dans l’Etat du Delaware (Etats-Unis) et Ipetro installée en Côte d’Ivoire. Adama Bictogo, ministre de l’Intégration et proche du couple Ouattara, contrôle ISD Holding, la filiale ivoirienne du belge Zetes qui possède le marché des passeports biométriques en Côte d’Ivoire.

Le ministre des Transports, Gaoussou Touré, est l’actionnaire majoritaire, écrit La Lettre du continent, de la Société ivoirienne de transformation d’anacarde (Sita) avec son épouse, Massogbè Diabaté-Touré. Le ministre de la Construction, Mamadou Sanogo, est propriétaire de grandes écoles à Abidjan. Il s’agit de Hetec et Agitel Formation. Il est aussi l’un des fondateurs de Celpaid, une société spécialisée dans le transfert d’argent par téléphonie mobile. Toujours selon La Lettre du continent, Dagobert Banzio, ministre du Commerce, demeure le patron d’Aison, firme de conseil spécialisée dans le café-cacao. Selon des sources informées, le Premier ministre, Guillaume Soro Kigbafori, serait à la tête d’une société aux activités multiples baptisée Azimuts.

Le scandale
Kandia-Sanogo

S’il y a un affairisme qui a défrayé la chronique en 2011 avant de se transformer en scandale, c’est bien l’affaire Kandia Kamara Kamissoko-Mamadou Sanogo, des noms de la ministre de l’Education nationale et de son collègue chargé de la Construction et de l’Urbanisme. Selon des sources concordantes proches du milieu de l’Education nationale, l’ancienne présidente des femmes du Rdr, parti d’Alassane Dramane Ouattara, est liée à «une arnaque financière» au détriment des parents d’élèves largement paupérisés par la crise post-électorale.

En complicité avec son collègue Mamadou Sanogo, ministre de la Construction et de l’Urbanisme. En effet, elle a confié à la société Celpaid, le marché du paiement en ligne des frais d’inscription de quelque 5 millions d’élèves ivoiriens. Or le principal actionnaire de Celpaid n’est autre que Mamadou Sanogo. Ce contrat obtenu, de gré à gré, suscite encore, a-t-on appris, des grincements de dents au sein de la Banque mondiale à Washington (Usa) où l’on a conclu qu’il s’agit là d’une preuve irréfutable de mauvaise gouvernance. Ce deal entre Kandia et Sanogo aurait rapporté environ 30 milliards Fcfa, précise La lettre du continent dans son édition du 3 novembre 2011.

D’autant que chaque élève a payé 6000 Fcfa. Avec 5 millions d’élèves, la somme engrangée est considérable. Cette «arnaque financière» condamnée par la Banque mondiale n’a pas suscité la moindre réaction de la part du régime Ouattara. Aucune condamnation ni sanction. Encore moins, une volonté du pouvoir de faire la lumière sur cette affaire scabreuse. Selon des sources proches du pouvoir, Kandia Kamara Kamissoko et Mamadou Sanogo n’ont jamais été entendus sur cette affaire. Tout s’est passé comme si le pouvoir voulait étouffer ce scandale. Alors qu’il parle de charte d’éthique et de bonne gouvernance, le pouvoir Ouattara est resté aphone durant toute l’année 2011 sur tous ces faits d’affairisme touchant le gouvernement. Comme quoi les discours du pouvoir actuel ne valent que pour ceux qui veulent y croire.




Didier Depry didierdepri@yahoo.fr
notrevoie

Vendredi 6 Janvier 2012
Vu (s) 789 fois



1.Posté par noche le 06/01/2012 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que veut on qu' Ado dise? lui même ne comprends rien.La CI n'est pas une banque alors tout lui échappe.Si "La capturation" veut elle peut faire ce qu'elle veut ya rien

2.Posté par Mèh le 06/01/2012 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est triste. et c'est sûr que Mr Ouattara le sait à ses dépends. Mais comme le disait feu Houphouet Boigny: "Il ne peut pas retourner son propre couteau contre lui-même." La tâche revient alors urgemment aux journauxs de l'oppostion de chauffer à bloc le peuple en décriant ses genres d'agissements de toutes leurs forces, jusqu'à obtenir gain de cause.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !