Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Entretien Drigoné Bi Faya : « Oui, je confirme…je rentre lundi… »

le Samedi 4 Mai 2013 à 07:58 | Lu 823 fois

Absent du pays depuis une dizaine d’années, le retour de Drigoné Bi alias Faya a été annoncé hier 2 mai, par l’Alliance pour le Changement (APC) dirigée par l’Honorable Député Soro Alphonse. Pour couper court à la polémique créée par le communiqué de l’APC, Connectionivoirienne.net a joint le concerné depuis son lieu de transit en Afrique de l’ouest.



Entretien Drigoné Bi Faya : « Oui, je confirme…je rentre lundi… »
Interview réalisée par Gbansé Douadé Alexis avec Hervé d’Anvers 03.05.2013

Quelle est votre réaction suite à l’information de l’APC annonçant votre retour en Côte d’Ivoire après des années d’exil ?

Cela fait 12 ans que je suis parti de la Côte d’Ivoire dans les conditions que tout le monde connait. Par la suite il y a eu beaucoup d’évènements, souvent dramatiques qui se sont succédés. Après un bilan de tout cela, après tout ce qui s’est passé au pays, situation regrettable vu le calvaire qu’a connu le peuple, il est important que tous les fils et filles du pays se donnent la main pour la reconstruction et la réconciliation vraie. C’est dans ce sens que j’ai accepté la main tendue du Président Alassane Ouattara lui-même, celle de Soro Guillaume qui est le Président de l’Assemblée Nationale et du jeune Député Soro Alphonse. J’ai longuement échangé avec lui. Au fiinal j’ai décidé de rompre d’avec les années d’exil et de rentrer au pays pour apporter ma modeste contribution à la réconciliation.

Vous confirmez donc l’information de l’APC ?

Oui ! Je confirme l’information donnée par l’APC.

A quand votre retour ?

Je viens de prendre mon billet sur le vol Air Côte d’Ivoire en provenance de Cotonou. Je serai là, lundi à 11H.

Combien de temps comptez-vous séjourner en Côte-d’Ivoire ?

Ça va dépendre de la situation sur le terrain. Si je suis le bienvenu je reste tranquille, si je ne suis pas le bienvenu je le sentirai. C’est en fonction de la situation et de ce qui va se passer que je vais décider de proroger ou pas mon séjour. J’entre au pays avec un esprit de paix et de fraternité. Moi de mon côté, j’ai déjà pardonné aux Ivoiriens. Par la même occasion je souhaite que mes compatriotes me pardonnent aussi. Qu’on mette tout cela au compte du passé pour qu’on puisse avancer.

Le ton utilisé dans le communiqué qui annonce votre retour est plus diviseur que rassembleur. Qu’en dites-vous ?

Je peux comprendre les partisans de l’ancien pouvoir. Qu’on parte demander à l’APC pourquoi est-ce qu’ils ont utilisé ce ton. Moi jusqu’à preuve du contraire, je ne suis pas membre de l’APC. Ce que je retiens dans la partie qui me concerne, c’est que je rentre au pays. En ce qui concerne la forme ça ne m’engage pas.

Les pouvoirs successifs en Côte-d’Ivoire ont à tour de rôle eu leur lot de réfugiés, d’exilés. Aujourd’hui vous avez la chance de retourner sur la terre qui vous a vu naître, que pouvez-vous conseiller au pouvoir actuel par rapport à la dernière vague de réfugiés ? Celle datant de la dernière crise.

Un pouvoir est un pouvoir. N’empêche que tout ce qu’on entreprend sur terre, on l’attribut à une question de rapports de forces. Que ceux qui ont la force comprennent qu’ils doivent tendre la main à ceux qui sont faibles. Que ceux qui sont faibles, comprennent qu’ils doivent avoir la main en dessous de ceux qui ont le pouvoir. Parce-que si tu veux te mettre au même niveau que le pouvoir; il va se sentir un peu embêté et il va avoir maintes réactions. Il y a des comportements à avoir quand tu n’es pas en position de force. Je demande au pouvoir en place de faciliter la venue en Côte d’Ivoire de tous les frères et sœurs exilés à travers le monde entier pour la reconstruction du pays. Au niveau de la politique interne, je n’ai pas toute la réalité du pays en main parce j’ai été déconnecté, cela fait 12 ans. Je pourrai me faire une bonne idée, quand je serai sur le terrain. Que chacun mette de l’eau dans son vin pour qu’il devienne de l’eau.

Soro Guillaume est selon des observateurs en train de rassembler les ex- fescistes autour de sa personne. Le dernier séjour en terres ivoiriennes de notre directeur de publication a été interprété par certains dans ce sens. Est-ce dans ce cadre que vous à votre tour rentrez au pays ?

Supposons que ça soit vrai, où est le mal en cela ? Moi personnellement, je ne vois pas de mal en cela. Que Soro rassemble ses frères et sœurs ivoiriens, et camarades de lutte autour de lui, il n’y a pas de mal en cela. C’est pour construire le pays en mettant à sa disposition toutes les compétences. Après la génération des Ouattara et Gbagbo, il y a une autre génération qui pointe le nez. Si c’était vrai, je l’encourage à le faire. Nous n’avons plus 30 ans, nous sommes dans la quarantaine. A quel moment allons-nous jouer notre rôle historique ? Chacun peut avoir ses ambitions. Moi, je pense que s’il y a une telle initiative de rassemblement, c’est une très bonne chose.

Un dernier mot ?

Je demande aux Ivoiriens de regarder de l’avant. Nous savons tous qu’il y a des problèmes dans notre pays. Mais par le dialogue, tout peut s’arranger. Que tu sois PDCI, FPI, RDR, ça n’engage que toi. Mais concernant le pays, il faut s’entende. Il faut que les Ivoiriens s’entendent sur le minimum dans la différence. Que les leaders puissent se réconcilier. Ce n’est pas facile, mais c’est dans cet état d’âme que je rentre. Peut-être qu’il y a des gens qui peuvent avoir des griefs contre moi, mais si je dois m’agenouiller pour m’excuser au nom du peuple ivoirien, pour leur demander pardon, je le ferai.

Samedi 4 Mai 2013
Vu (s) 823 fois



1.Posté par mèh le 04/05/2013 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUI EST LE DIRECTEUR DE PUBLICATION DE afrik53.com? S'IL VOUS PLAIT?

2.Posté par Yuotam le 05/05/2013 02:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui c'est encore ce rigolo plein de poils, Quelqu'un peut dire à ce gigolo qu'il aille prendre ses béquilles ailleurs, il pardonne a ce Mossi drame assassin et génocidaire des Ivoiriens avec sa pute JUIVE, à l’attendre on à l'impression que ce fumiste débarque d'une autre planète.

COUCOU à toute la RP à mon Frère et CEMA N’DA HERMAN, à mon Colonel TCHEDJOUGOU OUATTARA, Fati, GBETIAYI GOUZOU, kone cote divoire*, yobo, NATHALIE, Fatim & 1, Lt Col.D. Allakabo, mèh, doriane, la vraie, ne laissons pas tomber le « BÂTON LE SERPENT N’EST ENCORE PAS MORT ».

3.Posté par Tchedjougou OUATTARA le 05/05/2013 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En tout cas, je n'ai rien compris des incantations de Drigoné. Si on veut aller à la soupe, on y va tranquillement. Mais, lorsqu'on prétend qu'on n'a pas toute la situation de la C.I tant qu'on n'y est pas encore arrivé, et qu'on invite les ivoiriens à "se réconcilier", ça pue une vraie mauvaise foi.

Et mon frère YUOTAM a raison en s'interrogeant sur le lieu de provenance du sieur Drigoné. De quelle planète sort-il ? Avec les progrès technologiques dans le domaine surtout de la communication, M. Drigoné qui brandit sa qualité d'exilé de " 12 ans" prétend n'avoir pas tous les éléments de la situation ivorienne.

Je m''interroge alors : quels étaient les motifs de son exil ?

Et lorsqu'il exhorte avec une légèreté déconcertante les ivoiriens à se faire rassembler par SORO pour se réconcilier, n'est-ce pas le comble ?

Si on ne peut empêcher sieur DRIGONE d'aller à une sale soupe, on a cependant le droit de lui interdire de jouer avec les souffrances des ivoiriens.

Depuis quand M. DRIGONE a vu des gens privés de liberté, de maison, de moyens de subsistance ......engager des bras de fer avec leurs bourreaux ? De telles victimes ont-elles encore des bras ?

Lorsque M. DRIGONE parle de réconciliation en C.I alors qu'il sait qu'un burkinabè a expédié un digne fils à la Haye, on ne peut que lui souhaite bon appétit.

Et comme M. Drigoné dit qu'il va aller voir d'abord le terrain, je suis persuadé que ce terrain qui venait d'envoyer un son à l'occasion des municipales et régionales du 21 avril dernier, lui dira qu'il n'y aura jamais de réconciliation en C.I si GBAGBO est à la Haye. Ca, jamais, jamais, jamais.

M. DRIGONE devra savoir, lui qui ne s'informe pas suffisamment sur un pays auquel il tient, que tant que les criminels seront libres et les innocents en prison pour rien, il n'y aura pas de réconciliation.

Et ce n'est pas parce que leur prétendue génération qui pointe du nez va se rassembler autour de SORO Guillaume que la réconciliation adviendra.

Votre génération a brisé la C.I par SORO et consorts DRIGONE Bi Faya interposés. La paix n'adviendra jamais en C.I par vous. Vous les fescistes version SORO Guillaume êtes consubstantiellement le sida de la C.I. Mais le traitement qui sera administré au grabtaire Côte d'Ivoire le sera par une autre génération que vous. M. FAYA doit le retenir.

Votre génération ira de rébellion en rébellion jusqu'à sa disparition totale.


Que M. DRIGONE ne se leurre donc point. Lorsqu'une génération a travaillé pour des criminels comme Dramane OUATTARA et KONAN Bédié, crois-tu, toi DRIGONE, qu'une telle génération peut sauver la C.I ?

Jamais.

Il faut donc la boucler. Vous aurez beau vous rassembler autour du petit criminel SORO Guillaume, ça n'apportera rien. Ai-je menti ? Mais bon arrivée sur le " terrain".

Et donne-moi les nouvelles dans les semaines et mois qui arrivent...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !