Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Entre Abidjan et Ouaga c’est la guerre, un mandat d’arrêt contre Guillaume Soro

L'Afrique en mouvement - times241.info le Jeudi 19 Novembre 2015 à 08:12 | Lu 2806 fois

Après la perquisition de son domicile au Burkina, l’Etat burkinabé a décidé de poursuivre Guillaume Soro et de lancer un mandat d’arrêt international contre l’actuel président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire.



Selon une source diplomatique burkinabé, «après la perquisition du domicile de M. Soro, il sera poursuit pour son implication dans le coup d’Etat de notre pays. L’Etat a décidé d’aller jusqu’au bout, dans cette affaire. Un mandat d’arrêt international sera lancé contre lui, avec l’aide de la communauté internationale». Ainsi, le putsch raté va continuer de secouer les deux pays.

L’ex-rebelle ivoirien est nommément accusé d’avoir relu le discours de prise de pouvoir du général burkinabé Gilbert Diendéré et six (6) milliards de Fcfa, deux (2) caisses de lingots d’or, plus de neuf cent (900) gilets pare-balles et casques ont été trouvés dans le domicile de Guillaume Soro à Ouagadougou,selon des informations publiées par la presse. Ainsi, il est accusé d’être complice avec les putschistes de l’ex-régiment de sécurité présidentielle (RSP) de leurs chefs, le général Gilbert Diendéré et l’ancien ministre des affaires étrangères Djibrill Bassolé.

Le gouvernement de la transition, à la tête Michel Kafando et son Premier ministre Isaac Zida, avait demandé à la justice burkinabé, une enquête dans cette affaire. Dirigé par le procureur militaire chargé d’enquêter sur le coup d’état manqué du général Diendéré, une perquisition a été faite, le 6 octobre dernier, au domicile du Président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire au Burkina, découvrant ainsi de nombreuses pièces à conviction. Des écoutes téléphoniques auraient montré l’implication de M. Soro dans le dernier coup d’état, au pays des hommes intègres. Ce que Guillaume Soro ne souhaite pas entendre. Sur ses comptes Twitter et Facebook, il réfute catégoriquement les accusations.

Lors de la rébellion contre les autorités ivoiriennes dans les années 2000, le président déchut Blaise Compaoré, exilé actuellement en Côte d’Ivoire, aurait soutenu les rebelles du pays. Le Burkina fait parti des pays qui, n’ont pas officiellement salué la « réélection » du Président Ivoirien Alassane Ouattara.

« Tout ce que nous souhaitons, c’est que les prochaines élections qui vont se dérouler au Burkina Faso soient inclusives», a déclaré récemment l’Ivoirien Guillaume Soro sur Rfi. La campagne présidentielle burkinabé est déjà en cour et les proches de l’ex-président Blaise Compaoré sont « formellement interdits » d’y participer.

Pour rappel, le général Diendéré et l’ex-chef de la diplomatie burkinabé Djibrill Bassolé, tous proches de Blaise Compaoré, ont été arrêtés et mis en prison.

« Wait and see », si sera également le cas pour l’actuel président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro, au cœur d’une procédure en cours.

Louis Mar (Times24.info)

times241.info
Jeudi 19 Novembre 2015
Vu (s) 2806 fois



1.Posté par TOKPA André le 19/11/2015 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le problème ivoirien a commencé par la charte du nord qui a produit dans son manifeste une carte montrant ce pays divisé comme cela a été effectivement avec la rébellion. Ensuite le deuxième élément ou la deuxième phase c'est l'appel de Alassane Dramane Ouattara aux musulmans et aux nordistes leurs disant que c'est parce qu'il est musulman et du nord qu'on ne veut pas qu'il soit président en Côte d'Ivoire. L'esprit du nordiste a été chauffé à blanc et préparé à la rébellion. Les Soro et tous les Com'zones ivoiriens on construit un quartier plus que chic à Ouaga (revoyez l'image de la résidence du PAN ivoirien à Ouaga et cherchez s'il en a en C.I. et de pareille!). La terre d'éburnie étant conquise (provisoirement), c'est le Burkina que les rebelles ivoiriens convoitent. Savez-vous que sous Compaoré il n'y avait pas de frontière entre ces deux pays? Les burkinabé ont la chance d'avoir une grande majorité de l'armée avec eux et soutient leurs révoltes tandis que les ivoiriens ont vu les FDS compltement démantelées et désarmées. Le désarmement des dozos et des FRCI s'est transformé en désarment des forces de défense et de sécurité. Ce qui rend quasiment nulle une éventuelle révolte du peuple. Donc si le Burkina, pays frère peut déjà commencé par arrêter Compaoré et Soro, ce sera une bonne chose. Aujourd'hui dans presque toutes les tentatives de se justifier, Soro s'enfonce et fait des aveux sans s'en rendre compte. Si cette informe se concrétise disons bravo au Burkina et à ses dirigeants actuels.

2.Posté par zoumana alassae le 27/11/2015 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais pourquoi SORO nie-t-il en bloc ce qui lui est reproché. Les preuves ne sont-elles pas suffisantes ? La rébellion est comme une lettre dont la réponse retourne toujours a l'envoyeur. Soro, Compaore et ADO se croyaient trop forts pour gouverner eux seuls deux pays. Mes chers amis ivoiriens, ce n'est que le debut de la tourmente. Hier c'etait Blaise. Aujourd'hui, c'est le tour de Soro. Demain, ce sera le tour de leur Dieu ADOre. A bon entendeur.......Salut !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !