Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Enjeux électoraux: La stratégie du Fpi contre le régime Ouattara

le Mardi 16 Avril 2013 à 07:48 | Lu 841 fois

Le Front populaire ivoirien (Fpi) tient à un échec, en terme de participation, des élections locales couplées (municipales et régionales) du 21 avril 2013.



Enjeux électoraux: La stratégie du Fpi contre le régime Ouattara
Après avoir appelé ses militants à s'abstenir d'aller voter, sous peine de sanctions disciplinaires, le Fpi, dans un communiqué rendu public le 15 avril 2013, demande au Pdci, allié du Rdr, parti au pouvoir, de ne pas cautionner '' cette mascarade électorale, cela par des décisions courageuses et responsables''. En s'adressant ainsi au Pdci, le parti de Laurent Gbagbo, ex-chef d’État ivoirien, détenu à la Haye, n'ignore pas le poids de ce parti qui, lors de la présidentielle de 2010, a donné un réel coup de pouce au Rdr.

Le Fpi sait également que le Pdci, de par sa posture, est actuellement le ''faiseur de roi'', selon qu'il peut changer la configuration politique en faveur d'un camp au détriment d'un autre. Pour convaincre le Pdci du bien fondé de sa démarche, Miaka Oureto, le président intérimaire du Fpi, explique : « Frères et sœurs du Pdci... Il est encore temps de sauver la démocratie dans notre pays (…) L'enjeu est clair et dépasse de très loin les frontières idéologiques (libéralisme et socialisme). C'est la survie de notre nation qui est en jeu. La propriété de son sol, la jouissance de ses richesses, par ses propres fils et filles, le devenir de sa gestion démocratique, et partant le développement du Fpi...».

Mieux, le parti vainqueur des élections de 2000 attire l'attention de Bédié et de son parti sur le fait que « Le moment du grand sursaut national est venu » et les appelle, implicitement, à une alliance quand il écrit « Resserrons nos rangs pour faire barrage aux prédateurs. Rassemblons-nous, pour défendre la nation en péril. Nous n'avons que cette Patrie, alors défendons-là ensemble, au risque de disparaître ensemble, quand l'on nous demande de vivre ensemble chez nous, sans nous ».

La solennité du discours et du plaidoyer qui en résulte montrent tout l'intérêt qu'a le Fpi de voir les municipales et les régionales disqualifiées et déqualifiées parce que ne reposant sur aucune légitimité solide, au cas où le taux de participation serait très faible. Mais en réalité, ces propos de Maika Oureto participe bien d'une stratégie que le Fpi prépare soigneusement, comme l'oiseau ferait son nid, petit-à-petit, pour faire tomber Alassane Ouattara en 2015, date de la prochaine présidentielle en Côte d'Ivoire. Ce parti qui se retrouve aujourd'hui dans l'opposition, dont il est la locomotive, a décidé de jouer sur un tableau précis.

En effet, il sait que de nombreux cadres et autres pontes du Pdci ne sont pas contents de leur allié, le Rdr. On a encore en mémoire cette réunion du bureau politique du parti de Bédié, il y a quelques mois, au cours de laquelle, il avait clairement remis en cause son alliance avec le parti au pouvoir qu'il accusait de s'attribuer tous les postes juteux. Sa défaite aux législatives avait pour cause, selon lui, le mauvais découpage électoral qui profitait au Rdr.

Aujourd'hui, le Fpi observe comme tout le monde les mésententes et les incompréhensions entretenues entre le Pdci et le Rdr dans le cadre des élections locales couplées. Sachant ainsi que le mur du Rhdp comporte de nombreuses fissures, le Fpi tente alors de s'y introduire comme le ferait le lézard, prenant fait et cause pour le Pdci, et le prévient de ce qu'il pourrait être le ''dindon de la farce'' du Rhdp. Il s'agit pour le Fpi, à terme, de pousser le Pdci à quitter le Rdr et à se retrouver à ses côtés pour combattre Alassane Ouattara. Car, en tout état de cause, le mouvement politique fondé par Laurent Gbagbo connaît bien la leçon qui est que, seul, on ne peut pas gagner les élections en Côte d'Ivoire . Quelques faits sur la sphère politique dans ce pays l'ont démontré. Peut-être suffisamment.

De 1994 à 1998, le Fpi et le Rdr scellent un pacte de raison dans une sorte de coalition dénommée '' le front républicain''. Objectif : fragiliser le parti au pouvoir d'alors, le Pdci et faire tomber Henri Konan Bédié, chef d’État à cette époque. Bédié fait face à cette adversité et perd en fin de compte le pouvoir suite à un coup d’État, dont l'embryon n'était qu'une mutinerie. De 2003 à 2011, des bandes armées (Mpci, Mjp, Mpigo) et des partis politiques tels que le Rdr, le Pdci, le Mfa, l'Udpci et bien d'autres tissent une alliance. Puis les quatre dernières formations politiques citées unissent leurs idées et leurs forces au sein d'une collation : Rassemblement des Houphouëtistes pour démocratie et la paix (Rhdp). Ils isolent le Fpi, parti au pouvoir. Ces partis font bloc et parviennent à la magistrature suprême du pays, en évinçant Laurent Gbagbo, élu en 2000 président de la République.

On comprend dès lors, que la récente sortie du Fpi a une visée beaucoup plus grande. Car au-delà du fait qu'il veut susciter un faible taux de participation aux élections locales et faire comprendre à l'opinion nationale et internationale que son principale adversaire, le président Alassane Ouattara, ne jouirait pas d'une onction populaire, le Fpi projette une alliance avec le Pdci pour vaincre le président de la République quand sonnera l'heure des joutes présidentielles.



Alain BOUABRE
Soir Info


Mardi 16 Avril 2013
Vu (s) 841 fois



1.Posté par tTCHEDJOUGOU OUATTARA le 16/04/2013 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pathétique ! Et dans une telle démarche du FPI chargée de symbole et de sens, on semble entendre de certaines voix surannées au sien du PDCI qu'il faille que le FPI reconnaisse d'abord la victoire de Ouattara à l'élection présidentielle de 2010 avant de lui proposer UNE ALLIANCE.

Que pour les tenants d'une telle thèse, si " le PDCI ne représente rien, pourquoi le FPI sentirait la nécessité de s'allier à lui " ? Franchement nauséabond...

Non, Messieurs et Monsieur, le FPI, par son appel, veut sauver le PDCI du naufrage. Cela n'a rien à voir dans les résultats de l'élection Présidentielle meurtrière passée.

Si le FPI a fait allusion à cette élection au cours de laquelle le PDCI s'est allié aux prédateurs de la Côte d'Ivoire, ça n'a rien à voir avec la victoire de Dramane OUATTARA. Le FPI a stigmatisé le fait qu'au moment où la patrie avait plus que besoin du parti qui l'a fécondée, ses animateurs s'étaient retranchés au GOLF pour se montrer solidaire de ceux qui voulaient et ont tué les ivoiriens par bombardements, par privation de médicaments pharmaceutiques et des leur argent gardé en banque.

Le fait pour le FPI d'inviter le PDCI à se raviser n'a rien à voir avec le poids politique de ce dernier.

Au cours de la dernière crise, certains leaders du PDCI ont engagé certaines ethnies dans un combat qui n'était pas le leur.

Cela a contribué à la détérioration de la cohésion ivoirienne.

Le FPI veut sauver le PDCI en l'appelant à la raison face au bradage de la C.I à laquelle se livre ouvertement Dramane OUATTARA.

Le PDCI qui se dit fondateur de cette C.I devrait-il accepter cela ? Avait-il besoin qu'on l'invite à une alliance de voir qu'on est en train de vendre la C.I ?

S'il y avait des conditions à poser à quelqu'un avant de s'allier à lui, c'était bien au PDCI qu'on devrait demander de montrer en quoi il a été le fondateur de la C.I moderne ; en quoi la C.I lui tient à cœur.

Ce n'est pas parce que le FPI a demandé au PDCI de se raviser par devoir pour reprendre la lutte de l'autodétermination de la C.I qu'on doit soulever des exceptions préjudicielles absurdes, du genre " LE FPI DOIT D'ABORD RECONNAITRE LA VICTOIRE DE OUATTARA A L'ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2010 PARCE QUE NOUS ETIONS ALLIES A OUATTARA, AVANT DE DEMANDER NOTRE ALLIANCE...".

Non, par cet appel, le FPI demande au PDCI de reconnaître qu'il s'est lourdement trompé. Le spectacle de la campagne électorale pour les locales et les régionales ne le démontre-t-il pas à suffisance?

Il faut donc abandonner les raisonnement absurdes .

LE FPI n'invite pas le PDCI à s'allier à lui pour aller à une quelconque élection.

Par cet appel, le FPI exige du PDCI la reconnaissance de ses faux pas auprès du RDR. Le FPI lui demande donc de dire, avec lui, NON, à la vente aux enchères de la C.I. Cela 'a nullement besoin de conclure une alliance avec qui que ce soit.

L'alliance à laquelle le FPI invite le PDCI n'est rien moins que celle de la défense de la mère patrie menacée par les étrangers représentés par OUATTRRA.

Le constat est là. Dispensons-nous donc des subterfuges. Car, la sanction de l'histoire sera sans appel.


LE FPI DIT: " PDCI AU SECOURS. DEFENDONS LA COTE D'IVOIRE. NOTRE COTE D'IVOIRE. AUX ELECTIONS, CHACUN S'ALLIERA A QUI IL VEUT...". Car ce combat permettra la non naturalisation sauvage des étrangers. Donc le fichier électoral ivoirien n'étant pas dénaturé, chacun camp ira aux élections avec son vrai poids.

Mais si vous PDCI, vous distrayez dans de tels argumentaires et refusez de vous associer au combat contre le bradage de la C.I, êtres-bous sûrs qu'après avoir naturalisé à la pelle tous ses frères étrangers, votre fameuse alliance avec DRAMANE OUATTARA survivra -t-elle à votre fameuse alliance ?

C'est en cela la bible dit que tout m'est permis, mais tout n'est pas utile. Tout m'est permis. Mais je ne me laisserai pas asservir par quoi que ce soit...

PDIC, ne vous laissez pas asservir par quoi que ce soit. Par des exceptions préjudicielles qui n'ont aucun sens au regard de ce qui se passe en Côte d'Ivoire.

Dans tous les cas :

-Que le PDCI le veuille ou non, DRAMANE OUATTARA n'a plus besoin de votre alliance et est très avancé dans la prise de dispositions appropriées.

- Que le PDCI le veuille ou non, DRAMANE OUATTARA a décidé de vendre la C.I.

- Que le PDCI le veuille ou non, le peuple de COTE D'IVOIRE a décidé de résister résolument à Dramane OUATTARA avec ou sans le PDCI.

- Que le PDCI le veuille ou non la victoire du peuple ivoirien sera sans bavure.

ET CE N'EST PLUS LOIN....

2.Posté par Fati le 16/04/2013 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour mon General et merci pour tes réponses si sage. Mais dire moi chef, depuis quand le PDCI est une parti au quel le FPI doit avoir confiance ?
Moi tout cela me fatigue vraiment la tête.
Tout ce que le Mossi Drame Mort visage serpent sait fait est de tué et prend les choses par la force, donc je crois il faut laisser le PDCI se casser la tête avec son RDR.

3.Posté par tTCHEDJOUGOU OUATTARA le 16/04/2013 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu as raison combattante infatigable FATI. Mais on dit chez nous qu'il y a le sang dans les veines ( ventre), et on vomit l'eau.

Nul ne peut nier que le PDCI est animé essentiellement par des ivoiriens.

Nul ne peut nier que le PDCI ne peut compter sur les étrangers comme bétail électoral.

Et contrairement à l'opinion de ce cadre du PDCI qui voudra d'abord voir le FPI reconnaître la victoire de Ouattara parce que le PDCI s'est allié au RDR, nous admettons que le PDCI étant le bâtisseur incontesté de la Côte d'Ivoire moderne, sa partition n'est nullement recherchée pour que le FPI accède au pouvoir mais pour que les intérêts de la Côte d'Ivoire soient sauvegardés.

Tu sais FATI, en politique, les détails comptent.

Tu vois dans la situation ivoirienne, Jacques CHRAC a tout fiait pour mettre le RDR et le PDCI ensemble.

Même se les "blancs" ont les résultats de certaines investigations qui montrent que cette alliance ne pouvait pas fonctionner au profit de Dramane OUATTARA si c'est lui qui allait au 2ème tour parce que regardé à juste titre par les ivoiriens comme un burkinabè, ces " blancs" se sont contentés de calculs arithmétiques pour dire 2 contre 1, ne peut que donner la victoire des 2.

Je veux t''expliquer tendre FATI que DRAMANE OUATTARA et son RDR ne pouvaient jamais par la force prendre le pouvoir.

Mais lorsque politiquement le PDCI se met à leur côté, se met d'accord sur tout ce qu'ils font dans le pays, les " blancs" ne disent mécaniquement que " voilà la majorité des ivoiriens réunis au sein du RHDP sont d'accord avec les assassinats, la vente aux enchères de la C.I., la dictature de OUATTARA....etc.."


FATI, si par exemple, les députés du PDCI se ravisaient hier et refusaient, ne serait-ce que pour le symbole, à voter la loi d'habilitation autorisant OUATTARA à gouverner la C.I avec des ordonnances, ne crois-tu pas que ça aurait amplifier l'écho que cette forme de dictature que OUATTARA a instaurée, a à présent ?

Tu sais FATI, dans les milieux PDCI, il se dit clairement que c'est pour se venger du FPI qui s'était mis dans le Front Républicain avec OUATTARA contre Bédié que le RHDP a été mis en place avec OUATTARA.

Il s'y raconte que c'est parce qu'au moment où Bédié avait décidé d'en finir avec le burkinabè OUATTARA, nous gens du FPI lui avions servi de soutien sinon, eux du PDCI, auraient depuis longtemps achevé cet énergumène.

Nous leur répondons que nous parlons de la C.I. Lorsque le Front Républicain avait été mis en place, et que le FPI avait senti que OUATTARA voulait brûler le pays en refusant le dialogue avec BEDIE, le Président Laurent GBAGBO avait opté en 1998 pour ce dialogue, rompant avec OUATTARA, avec la violence.

Aujourd'hui FATI, on parle de la C.I. C'est pourquoi en dépit de ce que nous avons contre le PCI, il faut que nous nous surpassions, et que nous invitions, chacun en ce qui le concerne, son ami au PDCI, à l'union afin que nous récupérions notre pays.

Au total brave combattante, tu es maintenant une politique. Il y a ce qu'on appelle " ANAGON PLAN DANS POLTIIQUE", Habitue-toi à cela.

Où es mon Général Hermann ? Et la combattante Doriane ? Et l'infatigable YUOATAM ? Et les autres lutteurs. J'espère que rien de grave ne vous est arrivé.

Allez ! Au front demain matin très tôt.

4.Posté par Hermann N'da le 16/04/2013 21:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci LT-COLONEL TCHEDJOUGOU

Je suis-là, cher frère. Je partage entièrement ta position sur cette question. En effet, pour la CI, notre Patrie, aucun sacrifice ne sera jamais de trop.

Nous avons l'obligation de sauver l'essentiel, c’est-à-dire, notre unique Patrie ensemble, avec nos frères du PDCI.

C'est une question existentielle. Si nous perdons la CI, à terme, il n'y aura plus de PDCI, il n'y aura plus de FPI.

Il appartient aux responsables du PDCI de bien comprendre le sens profond du message qui leur est adressé.aujourd'hui plus que jamais et de saisir la perche à eux, tendue par le FPI. Il y va de l'intérêt de nos enfants et petits enfants.

DIEU NOUS PARLE !

Coucou à toi, combattante Fati

5.Posté par babie le 16/04/2013 21:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
combattons ouattara un point, un trait

6.Posté par LaRédemption le 17/04/2013 00:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis au serré mon Colonel Tchedjougou. Tu as tout dit et bien dit. Un superflu enlèverait la saveur de tes propos. Seulement j'ai l'impression d'être décapité lorsque dramane arrache une partie de notre mère patrie et la brade. J'avoue que j'en souffre énormément. Heureusement que le Seigneur me requinque après une bonne prière. Sinon t'inquiète. Je suis à mon poste. Coucou à Fati, le Général Hermann et tous les autres combattants de la RP. Clin d'oeil à Doriane. Soyez bénis et que Dieu nous garde.

7.Posté par antu le 17/04/2013 02:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le 11 Avril 2011 la france et ses rebelles ont enlevé le président des ivoiriens pour le mettre en prison apres avoir tenté de le tuer. De ce fait le ... qui occupe en ce moment le fauteuil de notre président n'est pas légal. On peut parcourir le monde entier, aucune justice ne pourra dire le contraire, tout ce qu'il fait n'est pas légal.

Le PDCI a a sa tete un ... qui a tous ses biens en France, il joue tout ce qu'il a volé (et peut etre mis de coté) depuis des décennies dans les banques et l'immobilier francais, si demain il devait etre raisonable et travailler pour son pays il perdrait tous et avec lui tous ceux qui ont leur bien en france comme lui dans son parti. C'est la ou la france les tient.

Y a pas plus terrible que de perdre ce qu'on a mis des années a batir (meme si c'est du vole). Donc ce ... du PDCI ne va jamais revenir sur l'erreur de sa vie.

Des lors il n'y a qu'une seule chose a faire et on la connait tous, je suis pret a faire tout ce qu'on me demandera de faire mais on ne peut pas laisser ces ... continuer a vendre notre pays.

Avec un chercheur-historien comme prési je pense qu'il maitrise trop l'histoire de l'Afrique et des africains pour ne pas avoir pensé a toutes les situations et je suis persuadé qu'il attends beaucoup de nous, lui, fait le combat qu'il doit mener. Nous devons etre pret au sacrifice et moi ca fait longtemps que je suis pret. La maitrise de notre sujet devant n'importe qui est important le combat est sur tous les fronts. En face on a des gens qui sont pret a sacrifier des milliers de vie pour gagner plus d'argent et continuer a dominer.

Dieu sait ce qu'il fait, a nous d'avoir foi en lui et evidemment a lutter sans relache.

Parfois je me demande si on doit mettre des commentaires quand le genral a fini le sien dur dur d'ajouter de bétise juste apres ca :-)))))
Merci a tous et a toutes

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !