Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Drame de la st sylvestre: Le gouvernement s'en lave les mains

le Samedi 5 Janvier 2013 à 00:08 | Lu 600 fois

Certains s'attendaient hier vendredi 4 janvier 2013 à des sanctions contre les autorités en charge de la sécurité, après le drame de la Saint Sylvestre survenu dans la nuit du lundi 31 décembre 2012 au mardi 1er janvier 2013.



Drame de la st sylvestre: Le gouvernement s'en lave les mains
Mais que nenni ! Le Conseil des ministres extraordinaire qui s'est tenu au palais présidentiel au Plateau, ce vendredi, n'a fait que « tirer les leçons » de la « tragédie nationale ». Le porte-parole du gouvernement a toutefois annoncé que les premiers éléments de l'enquête diligentée seront connus ce samedi 5 janvier.

Cependant, à en croire Bruno Nabagné Koné, qui animait une conférence de presse après la réunion du conseil, l'Etat « avait pris l'ensemble des dispositions qui paraissaient nécessaires. Un dispositif sécuritaire équivalent à celui de la fin de l'année 2012 était déployé. On avait en 2012, 4.000 éléments mobilisés pour une foule plus nombreuse alors que cette année, 5.300 hommes étaient mobilisés pour moins de personnes. La réaction du gouvernement a été la plus prompte possible. Tout a été mis en œuvre pour sauver le maximum de vie », a-t-il indiqué, annonçant que les blessés et les familles des personnes décédées sont prises en charge par le gouvernement. « Nous avons largement débattu sur les leçons à tirer. Un grand nombre de leçons va être tirés », a dit Bruno Koné, indiquant que le gouvernement et les organisateurs de cette manifestation s'organiseront mieux les années à venir. « Il ne faut pas exagérer. Nous n'allons pas supprimer ce type de manifestation mais nous allons mettre tout en œuvre pour minimiser les risques », a soutenu le porte-parole du gouvernement.

Sur l'enquête en cours diligentée par le président de la République, Alassane Ouattara, le conférencier a noté que les enquêtes annoncées les années précédentes n'avaient jamais eu de suite. « Cette fois, je peux vous le dire, les résultats seront mis à la disposition de tous les Ivoiriens. Demain (samedi, Ndlr), vous aurez des informations plus complètes sur ce drame. Le président de la République a insisté pour que les enquêtes soient bouclées le plus rapidement possible et dans la plus grande transparence », a rapporté Bruno Nabagné Koné. Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement a annoncé la signature de cinq (5) décrets par le chef de l'Etat, relatifs aux élections municipales et régionales.

Ainsi, Alassane Ouattara vient de convoquer les électeurs pour le vote du dimanche 24 février 2013. Les lieux et le nombre des bureaux de vote ont été définis, et la période de la campagne pour les élections couplées des municipales et des régionales part du vendredi 8 février au vendredi 22 février 2013. Quant aux législatives partielles, Bruno Koné a indiqué que la campagne s'ouvrait le samedi 26 janvier 2013 pour prendre fin une semaine plus tard, soit le vendredi 1er février 2013. Au début du Conseil des ministres, le chef de l'Etat s'est adressé à ses collaborateurs. Il les a invités au travail, à la probité et à l'humilité. En attendant la reprise du travail et après la bousculade qui a coûté la vie à au moins 63 personnes, il semble nécessaire que des sanctions soient prises cette fois-ci contre les responsables de ce drame, à tous les niveaux.



Hervé KPODION
L'Inter

Samedi 5 Janvier 2013
Vu (s) 600 fois



1.Posté par ouat le 05/01/2013 04:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mn oeil

2.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 05/01/2013 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais c'est un couple de menteur. DRAMANE-DUNCAN. Je ne sais pas celui qui rapportera le trophée entre ces deux. Le premier, je ne l'ai jamais côtoyé mais tout le monde sait qu'il est en classe PREMIUM du mensonge. Si Dramane OUATTARA vous dit bonjour Monsieur. Ca peut être vrai. Mais comme la confiance n'exclut pas le contrôle, avant de lui dire également " Bonjour", assurez-vous en jettant un rapide coup d'oeil à votre montre bracelet. Si vous n'en avez pas, là, vous êtes parmi son gibier de la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2013 au Plateau. Ne demandez pas vos restes. Car, après 5 minutes, il dira même qu'il ne vous a jamais dit bonjour. Maintenant concernant le minable DUNCUN, moi, je l'ai personnellement côtoyé lorsqu'il était premier ministre de Bédié en mai 1994. Si je dis qu'il est un vrai menteur, c'est parce que je n'ai pas trouvé un autre mot qui puisse vraiment le qualifier que j'ai utilisé le mot " MENTEUR", sinon disons qu'il a fini avec. Souvenez-vous de ce qu'il a fait pendant la crise post électorale. Alors qu'il s'était enfermé au Golf pour lutter contre GBAGBO, de là-bas, il a réclamé sa rente viagère au prétexte qu'il s'y mourait. Saisi, BAGBO, l'humaniste dont ce vaurien DUNCAN prétend avoir remis le sort à la Communauté internationale, a ordonné qu'on le paie car il a été un grand serviteur de l'Etat. Si ce n'est pas un homme double qui peut agir, croyez-vous vraiment qu'une homme sérieux, résolu, puisse agir de la sorte ? DUNCAN, c'est le diable incarné en matière de mensonge. En un quart de tour, son gouvernement n'a rien à voir dans la mort de leurs ouailles qu'ils ont rassemblées pour les sacrifier. Qui a organisé ces feux d'artices DUNCAN ? C'est pas nous, vous repondra-t-il. Qui a la responsabilité des rassemblements publics ? J'ai dit que ce n'est pas nous, renchérira-t-il ou bien, je vous ai dit qu'on a fait notre part. On les a rassemblés. On les a surveillés. Le timing de notre responsabilité avait expiré. Les victimes étaient sous leur propre système de sécurité. Donc, nous Gouvernement n'avons rien à y voir...". Merci M. Le Chef du Gouvernement. Tu es revenu avec tes mensonges. Mais sache que les choses ont très évolué. A l'époque ou le mensonge était ta denrée la plus préférée, la C.I n'avait jamais connu de coups d'Etat, ni de rébellion. En cette année 2013 ou des chefs d'Etat et les membres de leur famille peuvent être tous emprisonnés, tous les responsables de leur parti tués et emprisonnés, si tu ne diminues pas ta suffisance, tu auras du jour au lendemain, tes couilles flasques entre tes mains pour chercher le chemin de ton village au Ghana. Tu connais là bas. Moi aussi. Tu n'as aucun village en C.I. Ai-je menti ? Fais le démenti à partir de demain.

3.Posté par mèh le 05/01/2013 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"l'Etat « avait pris l'ensemble des dispositions qui paraissaient nécessaires". Comme pour indiquer que ces gens assoifés de mourir n'ont fait que satisfaire leur libido, offrant du même coup la jouissance escomptée à leur famille. Alors, arrêter de vous plaindre encore plus et haro sur les elections à venir ( ce qu'il y a de mieux à faire en ce moment)!
Oh, quelle ignominie!!!

4.Posté par Gury Olivier Kone le 05/01/2013 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ON N'A FAIM AU LIEU DE RESTER CHEZ VOUS PARTEZ REGARDER LUMIERE ON FAIT RIEN AVEC CA...

5.Posté par miaou le 06/01/2013 01:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oh!!! je trouve que doucement, doucement, il y a une ex croissance de l'image de dram ane sur nos sites. faites un peu le tour vous verrez. svp arretez...merci d'avance.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !