Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Douanes ivoiriennes / Sans salaires et sans matricules depuis 3 ans : 250 agents issus des ex-FN interpellent le ministre Gnamien Konan

le Lundi 27 Janvier 2014 à 07:11 | Lu 527 fois



Les 250 agents des Douanes ivoiriennes- issus des éléments des Forces Nouvelles (FN ex-rébellion), intégrés à l’issue de l’Accord politique de Ouagadougou (APO)- affirment que depuis près de trois (3) ans, ils travaillent au noir dans l’Administration ivoirienne. Ils ont éclairci l’opinion nationale et internationale sur les conditions de précarité dans lesquelles ils vivent, lors d’une conférence de presse animée le samedi 25 janvier 2014 dans un restaurant à Port-Bouet.

Le sergent-chef Lamine Coulibaly, en service à la brigade mobile de Korhogo et les capitaines Soro et Konaté, respectivement en poste au bureau des régimes particuliers au Port d’Abidjan et en poste au bureau des transit et des acquis de l’aéroport d’Abidjan ont, au nom des 250 agents des ex-FN, interpellé les autorités étatiques sur une situation qui dure depuis 3 ans. Selon eux, suite à l’APO, il a été décidé de l’intégration des éléments FN dans les régies financières étatiques, en l’occurrence la douane, les impôts et le trésor.

C’est ainsi que sur décret du Président de la République, 250 d’entre eux ont intégré les douanes ivoiriennes. Ensuite, sur décision n°264 du 19 juillet 2011 du DG des douanes portant affectation des agents des Douanes, ils ont été déployés sur toute l’étendue du territoire national. Par la suite, du 19 mars 2012au 31janvier 2013, les 250 éléments ont fait leur formation à l’école des Douanes pour la fonction académique.

« Sur décision n°182 du 28 août 2013, alors que nous attendions nos numéros matricules, c’est plutôt l’ensemble de nombreux sous-officiers qui sont affectés de nouveau dans tous les secteurs du pays où la douane existe », dénonce le sergent-chef Coulibaly, porte-parole du comité des agents des Douanes, issus de l’APO. Selon lui, malgré tous les efforts du DG des Douanes, efforts qu’ils ont chaudement salué, leurs multiples démarches n’ont malheureusement pas abouti. « Qui bloque nos dossiers ? Et à quel niveau ? », se sont-ils interrogé.

Pour eux, tous leurs dossiers se trouvent actuellement au niveau du ministère de la Fonction publique et de la Reforme administrative. C’est donc à ce niveau qu’il y a problème. « Nous vivons d’expédients et la Douane s’est engagée dans une démarche qualité d’où est proscrit le racket et la corruption. C’est cette démarche que nous épousons », a souligné le porte-parole du comité des agents des douanes issus de l’APO.

Ces agents qui assurent être fortement attachés à la stabilité et à la tranquillité de ce pays. C’est pourquoi, ils vont s’atteler à toutes les voies de dialogue possible, en vue de la résolution de cette question. Ils se sont tournés vers le Président de la République pour résoudre ce problème qui fait d’eux, des parias dans les Douanes. « Tous les agents qui sont rentrés dans les Régis financières sont tous dans cette situation à la différence de ceux rentrés à la police, à la gendarmerie et dans les FRCI. Une telle discrimination doit cesser», a affirmé Lamine Coulibaly.

Olivier Guédé

Lundi 27 Janvier 2014
Vu (s) 527 fois



1.Posté par Kader diarrassouba le 01/02/2014 14:05 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi chercher des poux dans la tête des papous?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !