Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Discours de fin d’année du chef de l’Etat: Ouattara fuit les vrais problèmes

le Samedi 4 Janvier 2014 à 08:57 | Lu 2827 fois



Il avait promis des bonnes nouvelles pour la fin de l’année. Le plus logiquement du monde donc, son message à la nation du 31 décembre 2013 était très attendu. Malheureusement, comme à son habitude, Alassane Dramane Ouattara ne s’est pas montré à la hauteur des attentes. Il s’est lancé dans une autocélébration liée à des résultats qui sont en déphasage avec le vécu quotidien des Ivoiriens. L’homme a égrené des succès supposés de son action à la tête de l’Etat.

Dans un pays où tout le monde s’attendait à la libération de tous les prisonniers politiques civils et militaires et au retour des exilés, pour donner une chance à la réconciliation, Ouattara choisit la fuite en avant. Annonçant qu’il a donné des instructions au garde des sceaux afin que « la Justice examine à nouveau une mesure de mise en liberté provisoire de certains détenus de la crise postélectorale ».

C’est comme si un médecin proposait de la nivaquine pour traiter une tuberculose. Bien évidemment, la déception était grande chez ceux qui avaient naïvement cru que l’homme était capable d’un sursaut d’orgueil pour donner une chance à la normalisation de la situation. C’est donc un autre rendez-vous manqué pour la décrispation. Le chef de l’Etat, Alassane Dramane Ouattara, ayant visiblement choisi de ruser avec tout le monde pour espérer se faire élire en 2015 dans un climat de peur, de tension et de fraude. Une stratégie clairement suicidaire.

En effet, nul n’ignore que la situation sociopolitique ivoirienne reste volatile. Malgré le discours ambiant du régime qui veut faire croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, les plus lucides des Ivoiriens et des partenaires de la Côte d’Ivoire savent que rien n’est réglé. Le régime s’enferme dans une logique de belligérance permanente pour continuer d’emprisonner à tour de bras d’honnêtes citoyens. Les prisons et les lieux secrets de détention ne désemplissent pas. Plus grave, les grandes questions qui divisent comme la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI), le fichier électoral, la sécurité, la nationalité ivoirienne, le désarmement des dozos et des Frci, le financement des partis politiques sur fonds publics n’ont pas été abordées.

Ouattara a fait comme si tout ça n’a jamais existé. Or, depuis plusieurs mois déjà, ils sont nombreux les partenaires au développement et les organisations des droits de l’homme qui encouragent le chef de l’Etat à infléchir sa politique répressive. A accepter une vraie discussion avec l’opposition en vue de régler tous les contentieux avant les prochaines échéances. Avec le discours du 31 décembre dernier, Ouattara a choisi de rester sourd à leurs appels. Ce n’est jamais bon signe.



Guillaume T. Gbato
Notrevoie

Samedi 4 Janvier 2014
Vu (s) 2827 fois



1.Posté par Sily Camara le 04/01/2014 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Est-ce qu'il veut régler des problèmes ? Le bonhomme a un seul souci: comment récupérer au plus vite l'argent qu'il a injecté dans la rébellion avant qu'il ne soit trop tard ? Tout le reste n'est que divertissement. Comme la souris qui ronge et souffle en même temps le pied.

2.Posté par ALLEHAHIN le 05/01/2014 23:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet individu n'a jamais réglé quoi ce soit depuis qu'il a débarqué en ôte d'Ivoire. C'est un mystificateur. C'est seulement ceux qui ne le connaissent par qui peuvent le suivre. C'est un imposteur de naissance, un usurpateur hors mesure. Même celui à qui il a été imposé à finir par se rendre compte de son incapacité.
Chers habitants de CI, armons de courage et prenons notre mal en patience. Que Dieu nous garde

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !