Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Deux semaines après la création du Pncs Banny sort de sa réserve : Les provocations, les crocs-en-jambe n'auront pas de prise sur nous

le Mercredi 29 Mai 2013 à 07:42 | Lu 777 fois

Il avait jusque-là observé la loi de l'omerta. Mais après plus de deux semaines de silence, Charles Konan Banny est sorti de sa réserve suite à la polémique née du lancement, vendredi 10 mai 2013, à Abidjan, du Programme national de cohésion sociale (Pncs) en Côte d’Ivoire.



Deux semaines après la création du Pncs Banny sort de sa réserve : Les provocations, les crocs-en-jambe n'auront pas de prise sur nous
Le président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), qui intervenait mardi 28 mai 2013 dans un grand hôtel de la Riviera Palmeraie au cours d'un séminaire organisé par sa structure, a tenu des propos allusifs à la création du Pncs. Un programme présenté par bien d'observateurs et d'écrits de journaux, comme concurrent de la Cdvr. « Quelles que soient les opinions, il ne peut y avoir de réconciliation qui ne soit inclusive.

On ne peut pas vouloir rassembler et exclure. C'est antinomique. De la même façon, il n'y a qu'en Côte d'Ivoire qu'on voit cela : une structure qui est chargée de panser les plaies ne peut pas être un foyer de discorde, un foyer de palabres ! C'est antinomique. Donc, les provocations, les crocs-en-jambe, les insinuations n'auront pas de prise par définition sur la Commission (dialogue, vérité et réconciliation, Ndlr).

Elle se disqualifierait à entrer dans ce débat tellement la Côte d'Ivoire a souffert », a réagi Charles Konan Banny avant d'ouvrir la session de formation des Commissions locales et des plate formes au dialogue et à la mise en œuvre du plan opérationnel de la Cdvr. « Donc, il y a des impossibilités. La commission ira à l'essentiel. Tel que nous en avons fait le serment, nous irons à l'essentiel », a insisté le président de la Cdvr, remerciant l'Organisation des Nations unies (Onu) et ceux qui aident sa structure à accomplir sa mission. « Je suis persuadé que grâce à votre soutien (Onu), la mission sera accomplie. Il appartiendra aux Ivoiriens d'en juger le résultat pour savoir si la mission est terminée. Ce qui est important, c'est d'accomplir une mission qu'on vous assigne. Elle sera accomplie.

Et autant que possible -les Ivoiriens n'aiment pas que je dise cela, mais avec cette attitude de politesse que j'ai été formé- dans les termes et temps impartis. Il appartiendra aux autorités d'apprécier les termes et temps impartis au regard des résultats qui leur seront restitués », a signifié l'ex-Premier ministre (2005-2007). M. Banny a dit aux participants que leur présence « massive et volontaire » est un signe réconfortant. « Nous avons souhaité que les Ivoiriens s'approprient le processus (…). Nous avons voulu que le processus soit consultatif. Et dans les formations qui vous seront dispensées, vous serez les agents de ce volet consultatif », a déclaré l'ancien gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (Bceao).

Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l'Onu pour la Côte d'Ivoire, Arnauld Antoine Akodjènou a souhaité, quant à lui, que ce séminaire contribue au renforcement des capacités des Commissions locales et des plate-formes de la société civile. Il a salué M. Banny, « un homme aux qualités exceptionnelles ». Le fonctionnaire Onusien a indiqué que la Cdvr peut compter sur la disponibilité des partenaires pour l'appuyer.

Selon Sran Kouassi Franck, le point focal Cdvr en charge des consultations nationales, 296 personnes (dont 72 à Abidjan) seront formées à la mise en œuvre de la «phase qualitative dédiée au dialogue mais aussi à la déclinaison de tout le plan d’actions opérationnelles de la Commission ». « Malgré les intempéries, les embûches, les crocs en jambes, les lenteurs et les lourdeurs, les calages et les décalages, nous en sommes, que dis-je, la Commission en est à la phase qualitative prévue pour être exécutée sur tout le mois de juin, dans la foulée des formations », a martelé M. Sran, Porte-parole du président de la Cdvr. « Cette seconde et dernière phase de la deuxième grande activité de la Cdvr se décline en quatre opérations verbales et/ou groupales qui sont les entretiens individuels, les ateliers thématiques, les focus groups et les rencontres Communautaires », a-t-il précisé. Le collaborateur de M. Banny a informé que cette formation sera, après Abidjan, faite à Bondoukou, Duékoué , Bouaké et Daloa.



SYLLA Arouna
Soir Info

Mercredi 29 Mai 2013
Vu (s) 777 fois



1.Posté par Traoré le 29/05/2013 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour aller à la réconciliation, c'est simple. Libérez les prisonniers et faites le dégel des avoirs. Vous verrez que la réconciliation va se faire toute seule. Mais vous, vous parlez de réconciliation et vous mettez les gens dans la faim, la souffrance, vous les torturez. Alors là, ça ne peut pas aller.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !