Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Deux ans sans jugement - Simone Gbagbo : «Qu'on me juge ou qu'on me libère»

le Lundi 6 Mai 2013 à 07:26 | Lu 1287 fois



Deux ans sans jugement - Simone Gbagbo : «Qu'on me juge ou qu'on me libère»
Détenue depuis deux ans sans jugements

A la veille de son transfert à la Pisam pour y subir des soins médicaux, Simone Gbagbo a reçu la visite de l’expert indépendant de l’ONU sur les droits de l’homme, Doudou Diène. Ce dernier a traduit le souhait de l’ex-première Dame, de même que ceux des autres détenus politiques, de voir les procédures déboucher enfin sur un jugement ou à tout le moins une libération.

L’ex-première Dame, Simone Ehivet Gbagbo, par ailleurs vice-présidente du Fpi a été transférée le jeudi 2 mai 2013 à la Pisam à Abidjan, après 25 mois de détention à Odienné, dans le nord du pays. C’est la première fois qu’elle a été transférée dans une clinique, depuis sa détention. Et pourtant sa demande remonte à plus d’un an.

A la veille de son transfert médical, Simone Gbagbo s’est entretenu à Odienné avec l’expert indépendant de l’ONU sur les droits de l’homme, Doudou Diène. Selon ce dernier qui s’est exprimé sur la question au siège de l’Onuci hier vendredi 3 mai, lors de leur entretien, l’ex-première Dame a insisté «sur la nécessité, en tant que détenue, qu’elle fasse l’objet d’un jugement ou d’être libérée». Après avoir passé 25 mois de détention, même en résidence surveillée, Simone Gbagbo a exprimé son désir de voir la procédure judiciaire contre elle aboutir à un procès ou tout simplement à sa mise en liberté.

Plusieurs organisations de défense des droits de l’homme ainsi que l’expert indépendant de l’Onu sur les droits de l’homme, Doudou Diène, ont souhaité la tenue de procès le plus tôt possible, après deux ans de détention des pro-Gbagbo. Jusque là, le régime semble évasif sur la période de la tenue des procès tant attendu. Vendredi 3 mai 2013 face à la presse, l’expert indépendant de l’Onu sur les droits de l’homme, Doudou Diène, a salué le transfert dans une clinique de Simone Gbagbo pour des soins.

«La décision de la transférer à Abidjan, je l’interprète de manière positive» et elle «semble indiquer le signal que peut-être une dynamique est en cours dans le sens de l’équité, de la justice et de l’apaisement », a indiqué Doudou Diene. Selon lui, une justice équitable "reste un défi encore majeur tant pour la justice ivoirienne que pour la justice internationale". Rappelant que seuls les partisans du président Laurent Gbagbo sont poursuivis pour des crimes commis durant la crise postélectorale de 2010-2011.

Doudou Diène a par ailleurs plaidé pour une amélioration des conditions de détention des détenus proches du président Laurent Gbagbo. «Leurs conditions de détention demandent à être améliorées. Les détenus payent eux mêmes leur nourriture, alors qu’ils devraient être à la charge de l’Etat. La plupart d’entre eux sont détenus depuis deux ans, un délai qui n’est pas conforme aux principes», a déploré l’expert sur les droits de l’homme. Avant d’insister sur le fait que «tous les détenus doivent se trouver dans des conditions décentes, et les jugements doivent se faire de la manière la plus rapide et la plus conforme au droit».

Franck Toti

Nouveau Courrier

Lundi 6 Mai 2013
Vu (s) 1287 fois



1.Posté par Lea le 06/05/2013 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah hoooooooooooo

2.Posté par coulibaly sory le 07/05/2013 04:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
madame la présidente la vraie ils savent et nous savons c'est une manière de faire chanter les ivoiriens les vrais svp tôt ou tard vous serrez libre soyez forte .Amour la c'est pas forcé ohhh que Dieu te protège

3.Posté par coulibaly sory le 07/05/2013 04:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tous des menteurs parce que vous voulez diriger un président qui ne veux pas faire votre affaire si vous voulez manger les tous mais Dieu vous voit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !