Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Détenu parce qu’il était avec son père le 11 avril

le Lundi 5 Décembre 2011 à 09:58 | Lu 778 fois



Détenu parce qu’il était avec son père le 11 avril
Le Nouveau Courrier-5/12/2011

La mère de Michel Gbagbo détenu depuis le 11 avril parce qu’il était à la résidence présidentielle avec son père le président Gbagbo, dénonce le traitement réservé à son fils et accuse la France de non assistance à un de ses ressortissants en danger.

Très discrète depuis l’arrestation de son fils le 11 avril 2011, mais visiblement active en coulisses, Jacqueline Chamois, la mère de Michel Gbagbo, donne de la voix. Cette Française qui vit en Bourgogne s’est confiée à l’hebdomadaire d’investigation parisien Le Canard Enchaîné. «Je suis très inquiète. Michel paie pour son père. C’est un symbole, un otage. Il n’est pas normal qu’il ne bénéficie pas de la protection consulaire et que la France ne fasse rien pour un de ses ressortissants », s’est-elle indignée.

Le Canard Enchaîné, qui affirme que Michel Gbagbo «n’avait aucun rôle politique dans l’ancien régime de son père» et «est détenu arbitrairement », dénonce une «bavure patronymique », s’interroge : «Sarkozy, champion des droits de l’homme en Côte d’Ivoire au point d’oeuvrer à la traduction de Laurent Gbagbo en Cour pénale internationale, ne croit tout de même pas à la culpabilité héréditaire ?» Après le site d’information spécialisé dans l’investigation Mediapart, Le Canard Enchaîné revient sur le bombardement du camp français de Bouaké en novembre 2004, qui a servi de prétexte au massacre d’au moins 64 Ivoiriens par la force Licorne. Et soutient la thèse de «secrets» et de «mensonges» au plus haut sommet en France qui «mènent à la piste d’un complot d’Etat». «Certains militaires penchent par une manipulation organisée par les rebelles en vue de déclencher des représailles françaises contre Gbagbo.

D’autres […] pour un piège monté par des Français. Le raid, dirigé sur un bâtiment théoriquement vide à ce moment-là, n’aurait dû tuer personne. Mais la provocation pouvait «créer une situation propice pour se débarrasser de Laurent Gbagbo», écrit Le Canard Enchaîné. Bon à noter : plus personne de sérieux, en France, n’affirme encore que le président Laurent Gbagbo est à l’origine du fameux bombardement. Sept ans après, le complot apparaît dans toute sa lumière. Combien de temps faudra-t-il pour que l’ultime conjuration qui l’a conduit à la CPI ne livre ses secrets ? Les Ivoiriens attendent.

Philippe Brou

Lundi 5 Décembre 2011
Vu (s) 778 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !