Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Détention des personnalités pro-Gbagbo au Nord: Grosses inquiétudes au sommet de l'Etat

le Vendredi 13 Juillet 2012 à 01:36 | Lu 1754 fois

Les autorités ivoiriennes se font quelques soucis au sujet des conditions de détention des personnalités proches de l’ancien président Laurent Gbagbo, incarcérées depuis plus d’un an dans les prisons de Boundiali, Bouna, Katiola et Korhogo.



Détention des personnalités pro-Gbagbo au Nord: Grosses inquiétudes au sommet de l'Etat
Et la récente évacuation de la ministre Christine Adjobi à la polyclinique internationale sainte Anne-Marie (Pisam) vient grossir leurs inquiétudes.

Au point où, selon des sources bien informées, on envisagerait, au sommet de l’Etat, de nouvelles conditions de détention des cadres de l’ancien régime. Il se raconte que ces proches de Laurent Gbagbo pourraient être transférés soit à la prison de Bouaké ou Daloa, soit à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). Certes, l’information, pour l’instant, n’affiche aucun caractère officiel, mais elle se murmure et la possibilité que ces prisonniers changent de lieu de détention serait grande.

Les dirigeants ivoiriens ne cachent pas leur souhait de voir ces prisonniers comparaître devant la juridiction compétente pour les faits qui leur sont reprochés, mais en même temps ils n’entendent guère les voir périr« entre leurs mains ». « Vous imaginez ce qui pourrait se passer si ces prisonniers trouvent la mort dans leurs lieux de détention sans avoir été jugés ? Avez-vous idée des critiques que pourrait essuyer, dans ce cas-là, le pouvoir sur le plan international et la réaction des organisations universelles des droits de l’Homme? Les autorités ivoiriennes n’ont pas envie d’être confrontées à une telle situation. Elles n’ont donc pas d’autre choix que de prendre ces prisonniers comme des œufs qui ne doivent pas se casser », nous a indiqué, récemment, Raphaëlle P. N’Gom, politologue camerounaise, enseignante dans une Université européenne, observatrice assidue de la politique ivoirienne.

C’est bien ce sur quoi reposent les inquiétudes du pouvoir ivoirien et la probable décision de celui-ci de transférer les personnalités pro-Gbagbo dans des prisons autre que celles du nord. « On a constaté que ces prisonniers tombent très souvent malade. Certains d’entre eux ont une santé précaire parce que supportant difficilement l’univers carcéral. On se rappelle que Philippe Henry Dakoury Tabley, l’ex-gouverneur de la Bceao et Michel Gbagbo, fils de Laurent Gbagbo, ex-chef d’Etat ivoirien, détenus au Nord du pays, avaient été évacués sur Abidjan pour soins intensifs.

On pense alors qu’il serait mieux indiqué que tous ces détenus soient transférés à la Maca, de sorte que, quand surviendra des ennuis de santé, les évacuations vers les grandes cliniques d’Abidjan soient plus faciles à gérer pour éviter que l’irréparable (la mort) se produise ». Propos qui nous ont été rapportés, il y a quelques semaines, par une source bien informée sur le dossier des prisonniers Lmp.

Toutefois, notre informateur précise qu’il appartient aux autorités judiciaires d’en décider, au terme des auditions des détenus. « Si l’autorité judiciaire estime, après les auditions, qu’il y a lieu de garder ces personnalités de l’ancien régime dans leurs lieux de détention initiaux ou de les transférer à Abidjan, il fera connaître sa décision. Pour l’instant, nous n’en sommes pas à cette étape », fait-il savoir.

De fait, là où les choses semblent coincer, c’est que, même si les dirigeants ivoiriens nourrissent l’intention de prendre une mesure dans le sens d’un transfèrement des prisonniers du Nord, ils pourraient être contrariés dans cet élan par les évasions à maintes reprises dans certaines prisons du pays, notamment à la Maca. Cette insécurité au niveau de ces établissements pénitenciaires demeure là aussi une autre inquiétude pour le pouvoir.



Alain BOUABRE
Soir Info

Vendredi 13 Juillet 2012
Vu (s) 1754 fois



1.Posté par Labi le 13/07/2012 15:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
What a world! While some seek to improve it, others want to keep it like it has been since the 60's. Libérez mon peuple!
Quel monde! Pendant que certains cherchent a l' améliorer, d' autres veulent le garder comme il est dépuis les années 60's. Let my people go!

2.Posté par africain le 13/07/2012 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut donc guérir définitivement ce cancer de la communaute internationale et ils savant que leur temps est compté, tout comme les Américano-saxons, peuples qui se sont construits sur des charniers et des génocides des peuples faibles militairement pariticulièrement sur les Africains l esclavagistes , le mensponge les crimes etc... . Nous pouvons juste constater que Dieu est patient. Mais au temps marque, à l'Armaguédon, toute cette chienlie de va-en-guerre seront pulvérisées. Dieu ne ment pas contrairement aux occiendentaux et le media . Alors patience et résistons de toute notre âme, avec l'aide de Dieu.
courage peuple opprimes.
que dieu et l esprists de nos ancêtre nous viennent en, aide

3.Posté par De Kartarin le 13/07/2012 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est pas par compasion,ni par humanisme que les criminels installés au sommet de l'Etat de Cote d'Ivoire,au prix d'une multitude de morts causés par les bombes françaises et la barbarie des partisans d'Alassane Dramane Ouattara le VAMPIRE incarné veullent changer les lieux de détention,des pro-gbagbo.C'est parcequ'ils subissent en ce moment de grosses pressions,de la part de leurs alliés d'hier.Sinon Alassane Dramane Ouattara n'a jamais pensé positif depuis qu'il est en CI.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !