Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Détention d`armes : Ce qui va changer - Des Ivoiriens coincés

le Vendredi 4 Mai 2012 à 08:26 | Lu 579 fois



Détention d`armes : Ce qui va changer - Des Ivoiriens coincés
Des choses vont changer au niveau des conditions pour la détention d'armes de petits calibres en Côte d'Ivoire. Pour ce faire, l'Etat ivoirien a décidé de procéder au marquage de toutes ses armes. « Le marquage se fera dans un premier temps sur les armes en stock », a indiqué le Général Désiré Adjoussou, président de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres(COMNAT-ALPC). C'était à l'ouverture d'un séminaire national sur le marquage des armes et le logiciel pour l'enregistrement des données, qui se tient depuis le 2 mai 2012 à l'Ecole de la Gendarmerie à Cocody. Dans le cadre de ce projet financé sur trois ans par l'Union Européenne, la Côte d'Ivoire bénéficie de deux machines et d'une formation sur leur utilisation.

« Cela facilitera désormais un suivi systémique des armes légères et de petit calibre, depuis le fabricant jusqu'à l’utilisateur final », a-t-il ajouté. Avant d'estimer qu'il s'agit d'une grande avancée qui contribuera à mener le combat contre la prolifération et la circulation illicite des armes. On s'en souvient, le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur Hamed Bakayoko avait fait savoir qu'il mettait un terme aux anciens permis de port d'arme en Côte d'Ivoire. Il avait par conséquent invité les détenteurs de ces permis à les déposer auprès de ses services compétents.

« Depuis un mois que nous avons lancé l'opération, nous n'avons enregistré que 38 permis de port d'arme. C'est peu », nous a confié un membre de son cabinet. Sur les raisons de ce manque d'engouement, nos sources révèlent ceci : « De nombreux Ivoiriens ont acquis cesdits documents de façon irrégulière. Ils ont peur qu'on découvre cette fraude ». « En clair, l'existence de circuits parallèles pour l'acquisition de permis de port d'arme était un fait indéniable ; il fallait y mettre fin, pour la sécurité des Ivoiriens », ajoute-t-il. D'ailleurs, il a été demandé aux Etats membres de s'assurer que pour l'acquisition de toute nouvelle arme légère et de petits calibres, le marquage classique et sécurisé y soit appliqué, conformément aux dispositions de l'article 18 de la convention de la CEDEAO sur les armes légères et de petit calibre.

Toute arme doit désormais avoir le marquage suivant : le logo de la CEDEAO, le numéro de série, l’identification du fabricant, l'identification du pays de fabrication, l'année de fabrication, le code d'identification ISO 3181( ou Alpha 2) du pays importateur, l'année d'importation, l'identification de l'institution qui est supposée utiliser les armes. « Personne ne pourra effacer ce marquage car pour la vérification, on fait passer l'arme au rayon laser », prévient notre source. Celui-ci explique que ces dispositions visent à assurer une meilleure traçabilité des armes et éviter que certains pays prêtent leurs armes à d'autres Etats, dans le cadre des conflits.

Bertrand GUEU
L'inter

Vendredi 4 Mai 2012
Vu (s) 579 fois



1.Posté par SILUE SEKONGO le 04/05/2012 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Yako à vous ! Et les armes des dozos ? Quelles sont les dispositions M. Ahmed Bakayoko parvenu là où tu es grâce aux armes ? Ne trouves-tu pas que les armes rapportent gros ? Ne vous fatiguez point. Nous le dozos, on fabriquera pour nous dans les forges, et vous n'y pourrez rien. C'est donc de la poudre aux yeux....

2.Posté par Marie21 le 04/05/2012 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'importe quoi,qu'ils commencent à désarmer leurs dozos et les voyous qu'ils ont armés.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !