Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Descente musclée des forces de l’ordre à Treichville: Des policiers gazés par des policiers

le Samedi 17 Août 2013 à 08:41 | Lu 1286 fois

La cité policière de Treichville, connue sous le nom « Camp fonctionnaire Pont Félix Houphouët-Boigny » a été le théâtre, le vendredi 16 août 2013, d’une tension entre des éléments de la Brigade anti-émeute (Bae) et de la Compagnie républicaine de sécurité (Crs) venus déloger les policiers à la retraite qui continuent d’occuper des maisons de fonction, depuis plusieurs années.



Les forces de l’ordre ont procédé au déguerpissement des retraités de Police
Les forces de l’ordre ont procédé au déguerpissement des retraités de Police
Ces forces de l’ordre qui ont été confrontées à une résistance suscitée par le sieur Djoman Adjelou anciennement adjudant ont eu une prompte réaction. C’est que ce retraité avait ameuté plusieurs riverains qui ont tenté de s’en prendre aux policiers.

Aussitôt, ils ont dispersé cette foule de riverains menaçants à l’aide de gaz lacrymogène. Finalement cette course poursuite qui a suivi a permis de déloger les plus récalcitrants des retraités qui s’étaient barricadés dans les maisons, faisant croire qu’ils sont absents.

En tout cas, tôt le matin du vendredi, un impressionnant contingent de Policiers conduit par le commissaire principal Kadjané Amouyé Jacques, sous-directeur par intérim de la Solde et des baux de la Police nationale, exécutaient une décision de la Direction générale de la Police nationale en présence de Me Siaka Bakary Robert, huissier de Justice, pour faire libérer les maisons des cités (policières) illégalement occupées par des retraités.

A Treichville, seize (16) maisons sont dans cette situation qui a suscité cette descente musclée ayant permis dans un premier temps de faire « libérer » les premières maisons. Certains retraités dépités par cette situation ont vigoureusement protesté. « En 2006, le capitaine de Police Guédé Victor a été élu pour deux ans. Mais depuis 2008, il n’y a pas eu de nouvelle élection. Plus grave, sous le prétexte de faire acquérir les logements par des habitants, il a élevé des cotisations à 10.000 F. cfa par habitant soit un total de 1.520.000 francs Cfa. Et jusqu’à ce jour, nous n’avons pas eu de maisons et notre argent ne nous a jamais été restitué.

A cela s’ajoute l’encaissement mensuel des commerces installés dans la cité. Leur encaissement par mois est de 235.000 francs Cfa. Vu ce qui précède, nous dénonçons l’attitude du capitaine Guédé qui nous a mis dans cette situation », a martelé Z.R. qui occupe l’un des duplex. Le capitaine Guédé que nous avons pu contacter s’étonne de l’attitude des frères d’armes et de sa hiérarchie. « Depuis 2006, j’ai entamé une procédure de cession de la cité policière de Treichville au bénéficie des résidents.

Malheureusement, depuis, cela traine, malgré l’accord de principe du ministère de la Construction qui a demandé la main levée de notre ministère de tutelle. D’ailleurs, le ministre de l’Intérieur et de Sécurité nous a répondu, encouragé et il a promis de prendre attache avec son collègue de la Construction pour la cession. Nous étions dans cette attente d’une réponse définitive qu’on nous a brandi, la semaine dernière, des mises en demeure concrétisées par un détachement de la Crs et de la Bae », a-t-il répliqué ne confirmant ni n’infirmant les cotisations à lui attribuées.

En tout cas, la Direction générale de la Police nationale, par courrier N°2844 au ministre de l’Intérieur, s’est opposée à une quelconque cession. « La Police est confrontée à un réel problème de logement de ses fonctionnaires, les baux police ne sont pas payés, le paiement des baux se heurtent à de nombreux difficultés. Les cités policières sont le seul patrimoine dont dispose la Police en termes de logements.

Mieux, ces cités nous permettent d’héberger un personnel d’appui qu’on peut facilement mobiliser en période de crise pour procéder aux interventions urgentes », a justifié Brédou M’Bia, dans le courrier du 26 juillet 2012. Le cap est mis sur la cité (1) de Yopougon-Bae.

M’BRA Konan
Soir Info

Samedi 17 Août 2013
Vu (s) 1286 fois



1.Posté par moussa diakite le 17/08/2013 11:05 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La politique de logement des corps habilles en general, et des policiers en particuliers, est un echec qui continue de couter inutilement trop cher a l''Etat.IL faut repenser cette politique; et des propositions existent pour faire economiser l''Etat.

2.Posté par WALACE le 17/08/2013 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Permettez moi de savoir si ces journaux bleus favorable à SATAN GBAGBO sont des journaux de faits divers???????
Tu ne peux pas imaginer que chaque jour c'est eux qui donnent toujours les nouvelles sans fondement , et je pense bien que cela les en jailli , peut être une manière pour se faire vendre , car les animaux du FPI sont favorable aux désordre dans la cité puisque c'est dans cela ils trouvent leur compte

3.Posté par EVE le 17/08/2013 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
WALACE, Soir Info fait-il parti des journaux bleux

4.Posté par Hermann N'da le 18/08/2013 21:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les policiers ont toujours bénéficié des baux administratifs sous tous les régimes qui se sont succédé à la tête de la CI.

Tout devrait pouvoir s'améliorer si nous n'étions pas, aujourd'hui, en face d'un régime d'imposture qui s'est emparé de force, du pouvoir d’État grâce aux armes des multinationales, sans un véritable programme de société.

Durant les dernières années, sans aides extérieures, sans PPTE, dans un pays coupé en deux où l'économie nationale "s'arrêtait " à TIEBISSOU, l’État ivoirien parvenait, malgré tout, à faire face à cette question;

Avec, l'arrivée des BATEAUX et PLUIES de MILLIARDS, rien ne justifie cette humiliation ...

Les questions que nous devrions nous poser;

1/ DEPUIS QUAND A-T-ON VU CELA EN COTE D'IVOIRE?

2/ POUR QUI TRAVAILLE CE RÉGIME ?

3/ UN ÉTAT NORMAL PEUT-IL ÊTRE FIER DE VOIR SES FONCTIONNAIRES DE POLICE DANS UNE TELLE SITUATION?

5.Posté par Hermann N'da le 19/08/2013 23:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes ici au pôle nord, Doriane la vraie, Lea, Fatim et moi-même.

Fatim qui a oublié sa tablette au pôle sud, avant notre départ, me charge de faire un gros coucou en son nom, à toute la RP et spécialement à :
Hassane Magued,
Fatim 1
Yuotam
Fati
TCHEDJOUGOU
Filsdafrik
GOUZOU GBETIAYI
Charlie Bronx
Nea
Grâce
Stayci
La Rédemption
Ignacio
Monsbil
Sily Camara
Zoumana alassane
Ousman
Marie Juliette
Meliane
Souscek
Paul
Saufsi,
KONE Cote d'Ivoire,
Français révolté

Et tous les autres Patriotes Combattants de la RÉSISTANCE. Elle souhaite à toutes et à tous, la protection divine.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !