Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Descente musclée des Frci dans un village: Un commissaire de police tué

le Mardi 28 Août 2012 à 01:42 | Lu 1104 fois

Les opérations de ratissage entreprises par les éléments de Frci à la suite des attaques de Dabou, Irobo et Sikensi ont fait une victime de taille dans le village de Sahué (10 km de Sikensi sur l’autoroute du Nord).



Descente musclée des Frci dans un village: Un commissaire de police tué
Le commissaire Amani Kouadio Alain, chef de service au commissariat de Treichville-Biafra a été tué le dimanche 26 août dans l’après-midi. A Dabou, précisément au quartier Gédéon où réside sa famille, la nouvelle est dure à avaler. Sa femme et ses enfants aussitôt appelés à Abidjan, nous ne pouvons arracher la moindre information de leur part, le portail hermétiquement fermé. Toutefois, l’entourage et surtout de nombreux amis actuellement inconsolables, nous donnent des versions assez concordantes sur les circonstances de ce drame qui endeuille, par ailleurs, la grande famille de la police nationale. Selon donc ces sources, le commissaire se rend ce dimanche 26 août dans sa plantation non loin du village de Sahué, avec des amis.

Après un moment passé avec ses manœuvres, il regagne le village. Avant de rejoindre Dabou, il entreprend de faire un tour au domicile de ses bienfaiteurs notamment le chef du village. Il est 15 h. Alors qu’ils se trouvent au cœur du village, ils sont accueillis par des tirs de sommation. D’ailleurs l’officier et ses amis sont très vite interpellés par des éléments de Frci qui mènent des opérations de ratissage. Selon les mêmes sources, ils sont maîtrisés et pressés de questions. Le commissaire Amani Alain qui décline son identité et sa fonction précise qu’il détient sur lui, son arme de dotation. C’est à ce moment, à en croire nos informateurs, que tout se gâte. Les éléments des Frci très excités le pressent de questions sur les raisons de sa présence dans cette localité de Sikensi, ce d’autant que les éléments des Frci y essuyaient des tirs d’individus suspects la veille.

Pour eux donc, il n’y pas de doute sur l’implication de l’officier dans ces événements. Ils auraient par la suite, conduit les deux amis du commissaire à leur véhicule. L’officier tenu en bonne garde est ensuite soumis à un traitement de choc. Malmené dans tous les sens à coups de crosse et piétinés, l’officier, après qu’il a abondamment saigné, sombre dans un profond coma duquel il ne se remettra plus jamais. D’ailleurs son décès est constaté au moment de son admission au Hma.

Quant aux autres amis d’infortune du commissaire, ils sont conduits à la préfecture de police où ils sont entendus avant d’être relaxés le lundi 27 août. La nouvelle du décès du commissaire Amani se répand comme une traînée de poudre dans la ville de Dabou, ville où il a servi en tant que sous chef de service au commissariat de police de cette localité. Certains agents de la police que nous avons joints se disent très consternés par le décès de cet officier. Notons que le commissaire Amani était dans les années 95-96, correspondant régional de Soir Info à Tiassalé où il était professeur de philosophie dans un collège privé de la place.

Norbert Nkaka ( A DABOU)
Soir Info

Mardi 28 Août 2012
Vu (s) 1104 fois



1.Posté par cool le 28/08/2012 03:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
voilà l'armée de cote d'ivoire vous les baoulé bedié vous a mit dans des problèmes on ne fait pas camaraderie avec dioula cmt des gens qui ne sont formé sont des militaires le pauvre vous l'avez tuer a jacqueville aussi vous avez tuer un petit malade de langage qui se débrouillais en debourant ses noix de coco tout ça c'est du zèle un jour leur sang travaillerons sur vous que leurs âmes reposes en paix

2.Posté par Hermann N'da le 28/08/2012 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je parie qu'un petit dioula va s'emparer de sa tenue pour aller racketter dans les corridors en se faisant passer pour un COMMANDANT;
Que dit le ministre de la défense BOUCHE TORDUE?
UNE RÉPUBLIQUE BANANIERE.

3.Posté par Goblot le 28/08/2012 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE chef d'état major des FRCI le général soumaila Bakayoko dans le journal l'inter du samedi 25 Aout 2012 ne disait-il pas , je cite "ce n'est pas une rebellion, policiers et gendarmes sont complices", après de tels propos à quoi devait-on s'attendre? et ce n'est que la partie visible de l'iceberg, aujourd'hui policiers , gendarmes et militaires sont raflés, humiliés, battus, rançonnés en priorité par les frci qui obéissent ainsi à une consigne . Que l'on ne s'étonne pas, que l'on ne fasse pas semblant, c'est une consigne à laquelle ils obéissent.......

4.Posté par barboza le 28/08/2012 22:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le premier et le chef d'état major quand ils ouvrent la bouche pour parler c'est pour mettre en mal la population civile et c'est dommage. Ils sont vraiment nuls les nouvelles autorités de ce pays

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !