Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Des milliers de partisans de Gbagbo réunis près de la présidence

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Presse Africaine & Internationale le Dimanche 27 Mars 2011 à 11:33 | Lu 532 fois



Des milliers de partisans de Gbagbo réunis près de la présidence
ABIDJAN - Des milliers de personnes étaient réunies samedi à Abidjan près de la présidence pour soutenir le chef d`Etat ivoirien Laurent Gbagbo, au moment où la communauté internationale renforce sa pression sur leur champion, sur fond de crainte d`une guerre civile.

A l`appel de Charles Blé Goudé, chef des "patriotes" pro-Gbagbo, ces partisans, essentiellement des jeunes, avaient convergé dès la mi-journée vers la place de la République, dans le quartier du Plateau, coeur du pouvoir hérissé de nombreux barrages de jeunes.

Certains dans la foule brandissaient des pancartes "Gbagbo président", "la Côte d`Ivoire appartient aux Ivoiriens", "je suis prêt à libérer ma Côte d`Ivoire" ou "Sarkozy, ce pays est ton terminus" à l`intention du président français.

D`autres tenaient des drapeaux ivoiriens ou tendaient des Bibles vers le ciel.

M. Blé Goudé a fait son entrée sous les hourras en portant un matelas sur son dos, avant de retrouver les officiels: ce rassemblement aux allures de camping doit en effet se poursuivre toute la nuit pour s`achever dimanche matin.

"La communauté internationale a certes son président", lançait le ministre de la Jeunesse de M. Gbagbo vendredi soir sur la télévision d`Etat RTI en référence à Alassane Ouattara, "mais la communauté nationale a son président, Laurent Gbagbo".

Le week-end dernier, M. Blé Goudé avait fait monter la tension en appelant les jeunes à "s`enrôler" dans l`armée pour combattre les "bandits". Des milliers de jeunes gens s`étaient présentés lundi à l`état-major pour se faire enregistrer, et doivent être appelés au "moment opportun".

La crise née du scrutin de novembre n`a jamais eu des conséquences si dramatiques pour les Ivoiriens ni suscité autant d`inquiétude à l`extérieur.

Plus de 460 personnes ont été tuées dans des violences depuis fin 2010, et un million d`habitants pourraient avoir été déplacés dans le pays, selon l`ONU.

La France, ex-puissance coloniale, a annoncé avoir déposé un projet de résolution au Conseil de sécurité de l`ONU en vue de faire cesser les tirs à l`arme lourde, qui sont un "scandale" selon le président Sarkozy.

Le texte, qui doit être examiné dans les prochains jours, demande explicitement le départ de Laurent Gbagbo.


Mais dans l`Ouest comme dans Abidjan, l`heure reste aux affrontements, ainsi qu`à l`usage d`armes lourdes, comme dans les quartiers d`Abobo et Anyama, bastions des insurgés pro-Ouattara dans la capitale économique.

Afrik53 - Presse Africaine & Internationale
Dimanche 27 Mars 2011
Vu (s) 532 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !