Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Des lieutenants de Blé Goudé reçus à la Présidence par Touré Mamadou

le Samedi 15 Juin 2013 à 08:09 | Lu 951 fois

Une délégation du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (COJEP) de Charles Blé Goudé, était chez le conseiller du président Alassane Ouattara chargé de la Jeunesse et des Sports, Touré Mamadou, le jeudi 13 juin 2013 au Palais présidentiel.



Des lieutenants de Blé Goudé reçus à la Présidence par Touré Mamadou
Ce, en vue de lui transmettre des doléances destinées au chef de l'Etat. Doléances qui portent notamment sur l'adoption d'une ordonnance sur l'amnistie générale pour tous ceux qui sont impliqués dans les crimes perpétrés pendant la crise post-électorale. Pour le porte-parole de la délégation, Eric Bayala, cette ordonnance aura l'avantage de booster le processus de réconciliation qui peine, selon lui, à démarrer. « Le COJEP dit oui à une loi d'amnistie générale. Laurent Gbagbo a amnistié sans pour autant se renier. Le président Ouattara peut le faire. Il faut qu'il voie dans notre démarche, un repentir sincère », a indiqué Eric Bayala. Qui n'a pas manqué d'inviter le conseiller Touré Mamadou à une grande cérémonie organisée par le COJEP au palais de la culture de Treichville, le 20 juillet prochain pour demander l'amnistie générale pour tous ceux qui sont concernés par la crise post-électorale.

Après avoir salué la démarche du COJEP, Touré Mamadou a promis de transmettre fidèlement leur message au président Alassane Ouattara. « Cette rencontre a été possible parce que le président de la République est attachée au processus de réconciliation », a indiqué le conseiller du président de la République. Mais avant, il a fait une mise au point concernant le processus de réconciliation.

A ses yeux, ce processus a démarré et son aboutissement passe par plusieurs étapes. D'abord, par la manifestation de la vérité ; ensuite, par la justice pour tuer tout sentiment de vengeance et enfin, par le pardon. « Le processus de réconciliation a démarré. Quand des jeunes du PDCI et du RDR se retrouvent aux côtés du COJEP dans une manifestation, cela veut dire que les choses ont beaucoup évolué. Globalement, les choses vont dans le bon sens. Tout est mis en œuvre pour booster le processus », a précisé M Touré. Revenant sur le décret d'amnistie générale signé par Laurent Gbagbo en 2007, le conseiller révélera que contrairement à ce qu'on tente de faire croire, cette amnistie, en son article 3, ne couvre pas les crimes économiques et les violations graves des droits de l'Homme.

Et Touré Mamadou de rappeler la compétence universelle des juridictions qui poursuivent tous ceux qui ont commis des violations graves des droits de l'homme dans leur pays. « C'est au nom de cette compétence universelle que des juridictions d'autres pays comme la Belgique poursuivent des personnes de passage sur leur territoire, qui ont été impliquées dans des crimes à grande échelle », a-t-il soutenu.

Aux yeux du conseiller du président Ouattara, il faut laisser la justice faire son travail, car l'impunité, à ses yeux, n'a jamais été une solution. « S'il y a eu 3000 morts, c'est parce qu'on n'a pas tiré des leçons de la situation d'impunité. Comment pouvons-nous aller à une amnistie quand il n'y a pas un sentiment de regret de part et d'autre ? L'amnistie peut-être, mais l'identification des criminels d'abord. Il faut que le processus judiciaire aille à son terme et après, la nation pourrait juger de l'opportunité d'accorder son pardon, comme le pense le président Ouattara », a signifié Touré Mamadou. « Il ne faut pas diluer la responsabilité dans l'amnistie », a-t-il renchéri.

Tout en félicitant les ''lieutenants'' de Blé Goudé dans leur démarche républicaine qu'il a jugée responsable, il les a encouragés à prendre toute leur place dans le processus de normalisation de la situation politique. Pour finir, il a donné son accord quant à sa présence à la cérémonie du COJEP, ce qui, à ses yeux, sera la manifestation de la volonté du chef de l’État d'aller à la réconciliation. Il n'a pas manqué non plus d'inviter ses hôtes à encourager ceux des leurs qui sont en marge du processus de paix, à y entrer.



Y.DOUMBIA
L'Inter

Samedi 15 Juin 2013
Vu (s) 951 fois



1.Posté par Guinho le 15/06/2013 10:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous etes tombes bien bas. Vous me faites honte. Pourquoi quemander la pitie et la protection d'un tueur a gage?

2.Posté par Guinho le 15/06/2013 10:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous etes tombes bien bas. Vous me faites honte. Pourquoi quemander la pitie et la protection d''un tueur a gage? Pensez-vous aux victimes qui ont besoin d.une justice solide qui decoule de notre lutte contre ces buveurs de sang, mystiques, illuminatis?

3.Posté par Guinho le 15/06/2013 10:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous etes tombes bien bas. Vous me faites honte. Pourquoi quemander la pitie et la protection d''''un tueur a gage? Pensez-vous aux victimes qui ont besoin d.une justice solide qui decoule de notre lutte contre ces buveurs de sang, mystiques, illuminatis?

4.Posté par zoumana alassane le 15/06/2013 14:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez quel problème au fait ? Vous bradez votre dignité et l'esprit de votre organisation de la sorte. non, vous venez de commettre là une erreur très grave politique. Messieurs les lieutenants, tout acte qu'on pose à ce stade de compétition sont des stratégies qu'il faut peaufiner pour ne pas tomber dans les travers et éviter les railleries de l'adversaire. Ressaisissez-vous .

5.Posté par Antu le 15/06/2013 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://www.ivoirenewsinfo.net/reaction-du-porte-parole-du-cojep-relative-a-la-pretendue-reception-au-palais-pressidentiel/

6.Posté par LABEL le 15/06/2013 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon œil ! Le COJEP que moi je connais dans toute sa DIGNITE serait aller se prosterner devant un conseiller de wattara le rattrapeur pour implorer la clémence de l'usurpateur françafricain afin qu'il signe une loi d'amnistie générale ! Ca sent la manipulation digne des régimes dictatoriaux. Je vous ai souvent dis que ce régime va tôt ou tard trouver de lui-même le moyen de libérer les otages politiques qu'il détient illégalement dans ses prisons du WAT-TANAMO ; ceci, avant les échéances électorale de 2015. Car il n'a pas intérêt politiquement parlant d'avoir des prisonniers politiques et se présenter aux élections. Et mon petit doigt me dis que les événements sont entrain de me donner raison. Vous verrez que petit à petit par des opérations de ce genre digne de la MAFIA et de la GESTAPO ce régime de rattrapés suscitera et montere lui même ce genre de manifestations pour en arriver à l'incontournable finalité : libérer tous les otages politiques avant Octobre 2015. Et je pense qu'il le fera au plus tard dans le deuxième semestre de 2014. Wait end see... Pour l'heure je me suis permis de reproduire pour vous la déclaration de la DIRECTION OFFICIELLE DU COJEP conduite par le camarade BLY ROSELIN, et je cite :
" Il nous est revenu qu’au nom du COJEP des individus se seraient rendus au palais présidentiel.
Nous voudrions, par la présente, informer tous les ivoiriens que le COJEP n’est nullement concerné par cette action. Le COJEP tient à préciser que ces personnes suscitées sont méconnues du ficher des militants de notre mouvement et ne sauraient par conséquent agir en son nom.
Par ailleurs, la priorité actuelle de la direction intérimaire conduite par le camarade BLY ROSELIN est la mobilisation des énergies au plan national qu’international pour localiser notre président CHARLES BLE GOUDE, qui, depuis son arrestation-extradition le 17 Janvier 2013 est détenu au secret en violation flagrantes de ses droits les plus élémentaires : interdiction de visites de sa famille, de son médecin ainsi que son conseil d’avocats.
Nous rappelons, à toutes fins utiles, que le COJEP n’a reçu jusqu’à ce jour aucune invitation à lui adressée par le pouvoir et rassure l’ensemble des démocrates de tout bord que la libération de CHARLES BLE GOUDE et des tous les prisonniers politiques s’obtiendra dans la dignité et non dans la compromission honteuse.

DIEU BENISSE LA COTE D’IVOIRE
POUR LA DIRECTION PAR INTERIM
LA PORTE PAROLE
SITA COULIBALY"
Fin de citation. Alors à bon entendeur, salut !!!

7.Posté par Ousman le 15/06/2013 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi ils se font peur ? Ont ils déjà vu le petit doigt de Dieu divin ? Je comprend par ton développement qu'ils sont en train de préparer la conscience de leurs partisans à accepter qu'ils libèrent les prisonniers politiques. Contrairement à cette déclaration, nul part dans le journal le titre ce ses personnes a été mentionnés. Ils ont été envoyés par qui ? Rien n'a été dit. Ce pouvoir pense toujours qu'il a devant des idiots comme ces moutons attachés à des racines de leurs fétiches. Nous, nous sommes attachés aux valeurs chrétiennes de notre Dieu divin. Son temps a déjà sonné; il sonne très fort dans leurs oreilles.
Que Dieu bénisse les ivoiriens ivoiriennes

8.Posté par WALACE le 16/06/2013 00:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les bété
Lisez la vraie source de l'histoire d'une rébellion en côte d'ivoire
REGARD SUR LE PASSE !

Le 27 octobre 1970, KRAGBE GNAGBE proclama l'etat d'Eburnie.

Pendant plusieurs années, beaucoup d'écrits ont été publiés sur les événements survenus en 1970 dans la commune et la sous-préfecture de Gagnoa, tentant d'expliquer des désaccords profonds apparus entre Félix Houphouët Boigny et certains intellectuels ivoiriens, Kragbé Gnagbé et des insurgés, militants du Parti Nationaliste. La tentative des cessions ou la sédition des hommes du PANA a occasionné des morts dont le nombre a constitué des motifs de propagande, de culpabilité, de haine et de rancœur pendant de longues années.

Du fait de l'origine Guébié du principal instigateur de cette affaire, les populations Guébié et quelques affairistes se sont se sont appropries la paternité des événements.

Le préfet à cette époque, Léon Koffi Konan est au four et au moulin. Le commissaire de Gagnoa un certain Bakayoko écoute attentivement les ordres du commandant du corps expéditionnaire, le jeune et ambitieux Ouassénan Koné Gaston. L'insurection est matée dans le sang.

Le malheur du canton Guébié vient de l'appel que Kragbé Gnagbé Opadjilé avait lancé " à toutes les tribus d'Eburnie du sud, de l'est, de l'ouest, du nord et du centre". Le tout nouveau et premier Président de Côte d'Ivoire ne pouvait accepter cela. Le jeune président qu'était Houphouët voyait ses attributs de chefs bafoués. Mais bien plus et pour des raisons d'évidence politiciennes, il estimait que " l'appel " de Kragbé Gnagbé constituait une menace à l'unité et à la cohésion nationale.

Et cela, trente sept (37) ans après, son troisième successeur à la Présidence le reconnaîtra. En effet, commentant les propos de certains acteurs politiques et de la rébellion qui menacent la cohésion sociale et l'intégrité territoriale, Laurent Gbagbo, au cours d'une des audiences populaires au Palais de la Présidence, disait : "je comprends maintenant pourquoi Houphouët a agi de la sorte (mission de maintien d'ordre dans le Guébié). Car on peut envoyer des soldats en mission de maintien de la paix mais on ne sait comment cette mission peut finir"

9.Posté par Hermann N'da le 16/06/2013 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
WALACE , l'amuseur public.

On te demande de raisonner au lieu de faire du copier-coller. Tu copies ce texte parcequ'en temps normal, tu ne peux produire de toi-même un papier de ce niveau.
La preuve en est que tu te te contentes juste de le copier sans en faire le moindre commentaire.

En réalité, tu t'es rendu compte qu'un éventuel commentaire de ta part, aurait , non seulement "gâché" le style du narrateur mais aussi permis à tous les internautes encore dans le doute quant à ton faible niveau de culture, de se faire une idée claire, nette et définitive du piètre personnage que tu incarnes.

Donc, mon cher WALACE , le jour ou tu auras un niveau de langue, d'expression et surtout d'ARGUMENTATION intelligible et acceptable,tu auras fait du progrès.

Pour l'instant, tu restes un simple amuseur public, surtout que même le texte que tu te contentes de copier/coller ne revendique nullement un RASSEMBLEMENT DE BETE.

L'appel du DOCTEUR KRAGBE s'adressait clairement et sans équivoque " A TOUTES LES TRIBUS D'EBURNIE, DU SUD, DE L'EST, DE L'OUEST, DU NORD ET DU CENTRE" Relis ton propre texte copié/collé.

Cet apel historique n'a donc rien à voir avec LA CHARTE DU NORD qui a occasionné la cessession et la partition de la CI finalement matérialisées par la rébellion sanglante financée par Dramane et qui a endeuillé le pays jusqu'a ce jour.

L'appel du Docteur KRAGBE s'inscrivait dans un contexte democratique et constitutionnel que ton petit esprit d'apatride et d'immigré ( dans un dioulabougou de la place) ne peut te permettre de comprendre.

En plus, c'était une affaire ivoiro -ivoirienne , KRAGBE et HOUPHOUET étant tous les deux IVOIRIENS.

À moins que tu ne sois, TOI AUSSI, originaire de GAGNOA comme les autres.
http://www.afrik53.com

10.Posté par ARMAND YORHAUD le 17/06/2013 04:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VRAIMENT NUL CE WALLACE........BONNE REPLIQUE MR HERMANN ET JE CROIS PLUTOT QUIL FAUT SOIT AIDER LE SOLDAT WALLACE COMME VOUS LAVEZ BIEN FAIT OU CARREMENT EVITER DE LUI REPONDRE CAR LA NATURE DES DECHETS QU'il PRODUIS SITUE NIMPORTE QUEL LECTEUR SUR SON ETAT DE SANTE MORALE ...INTELLECTUELLE ET MENTALE......MAIS BIEN PLUS IL NEST PAS BESOINS DEXPERTISE POUR DEVINER SON ORIGINE ET QUAND ET COMMENT IL SEST RETROUVE ACCIDENTELLEMENT EN RCI ET A ABIDJAN.....COMME TOUS LES AUTRES .....CELA JUSTIFIE SA TOTALE IGNORANCE DE LHISTOIRE POLITIQUE ET SOCIOCULTURELLE DE NOTRE PAYS... CEST TOUT A FAIT NORMAL QUIL PRESENTE SON TORCHON TRONQUE COMME UN SCOOP. .....IL VIENT VRAIMENT DE FAIRE UNE GRANDE DECOUVERTE...SES EFFORTS DE RECHERCHE SONT A SALUER ET A ENCOURAGER..................IL FAUT RECONNAITRE QUE VISITER LES VRAI SITES DINFORMATION ET VIVRE EN RCI LUI ONT FAIT BEAUCOUP DE BIEN....C AR...CE COPIER COLLER EST VRAIMENT UNE GRANDE PROUESSE DE SA PART.....BON COURAGE A TOI WALLACE CONTINUE DE LIRE DE TINFORMER ET MEME SI TU NE DEVIENDRA JAMAIS IVOIRIEN AU MOINS TU AURAS APPRIS DES CHOSES QUI TE SERONT TRES UTILES DE RETOUR CHEZ TOI

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !