Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Des éléments Frci menacent : “Si Ouattara ne nous paye pas, l’insécurité prendra de l’ampleur”

le Mercredi 9 Novembre 2011 à 08:42 | Lu 840 fois



Les FRCI seraient-elles un os dans la gorge d’Alassane Dramane Ouattara ? Tout porte à le croire. Car, malgré des avertissements du gouvernement mettant en garde tout élément des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) qui se rendrait coupable d’acte de répression, de vandalisme etc. l’insécurité va grandissante tant à Abidjan qu’à l’intérieur. Les auteurs de ces actes de banditisme ne sont autres que les éléments des FRCI.

Le samedi 5 novembre dernier, au corridor d’Anyama, nous avons assisté à une scène dont les acteurs, éléments des FRCI, montraient combien la fin de l’insécurité n’est pour demain. Assis à côté d’une vendeuse de légumes, nous avons intercepté la conversation de sept éléments des soldats de Ouattara qui représentaient leurs «commandants» à ce corridor. Visiblement déçus et excités, ils n’ont pas hésité à déclarer qu’Alassane Dramane Ouattara et Soro Guillaume qui les ont fait venir, les ont abandonnés à leur sort. Extrait : «(…) Nous sommes originaires des pays limitrophes sauf le Libéria.

Les chefs de guerre qui nous ont fait venir refusent de respecter les clauses du contrat qui nous lie. Que voulez-vous que nous fassions pour survivre ? C’est donc tout à fait normal que certains frères d’arme s’adonnent à des braquages. Et puis, dans les jours à venir si nous ne sommes pas payés, les vols à main armée et d’autres actes répréhensibles seront accentués. En tout cas, tant que nous ne percevons pas ce qui nous a été promis, l’insécurité règnera toujours à Abidjan», ont-ils martelé. La veille aux environs de 1 heure du matin, un agent des FRCI a menacé de tirer sur ses frères d’armes qu’il avait traités de souris. Kalachnikov au poing, il avait contraint tous «les corps habillés» présents à ce corridor cette nuit-là à déserter les lieux en prenant leurs jambes à leurs cous.


Une correspondance d’Emile Kian


http://www.notrevoie.com/a_la_une.asp?id=41760

Mercredi 9 Novembre 2011
Vu (s) 840 fois



1.Posté par contribution le 09/11/2011 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
qu a cela ne tienne, nous nous ne sommes pas surpris de ce qui arrive a ce beau pays car depuis longtemps ouattara et soro ayant tentes maintes fois de renverser le pouvoir de Laurent Gbagbo se sont heurtes a une armee farouche alors dans leur defaite cuissante, ils ont toujours deverses des bandits, des voleurs a Abidjan dont ils ne se sont jamais occupes, augmentant leur nombre a chaque tentative manque sans faire le calcul de cumul de ces sans foi ni loi qui sont devenus aujourd hui un os difficile a croquer pour ouattara, il a seme une rebellion il en recoltera les fruits de ce gangsterisme mele a la politique, c est a coup sur de la que viendra la liberation naturelle de la cote d ivoire, car ayant joue son va tout le 11 avril ouattara n a plus rien d effrayant encore si ce nest plutot lui meme qui a de plus en plus peur et qui voit les coups d etats partout meme dans sa propre garde tribale, clanique, regional et ethnique dans tous les cas personne n echappera au sort que lui reserve le chatiment qui est en cours

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !