Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Des Ivoiriens bloqués à la frontière

le Lundi 24 Septembre 2012 à 05:39 | Lu 1213 fois



La mesure de fermeture de la frontière ivoirienne avec le Ghana commence à faire des victimes. Plus d’une centaine de personnes, en majorité des Ivoiriens, sont bloquées à Noé, depuis vendredi dernier. Elles ont voulu contourner la frontière officielle, en passant par la voie lagunaire.


Elles ont été cueillies par des éléments des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire en patrouille le long de la frontière. On dénombre plusieurs commerçantes, qui au dire de certaines comme dame Kouassi, ont plutôt fui la souffrance qu’elles enduraient au village de Elubo (première ville ghanéenne en quittant la Côte d’Ivoire). «Je ne savais pas que la frontière était fermée. Cela fait un mois que je suis partie faire des achats au Togo. Et c’est depuis le jeudi que nous avons quitté le Togo pour Abidjan. Je ne savais pas que la frontière était fermée, sinon je serais restée auprès des amis au Togo là-bas.

Je n’ai plus d’argent. Hier j’ai acheté un seau d’eau à 400 francs pour me laver à Elubo, je ne peux pas continuer dans ça, je préfère qu’on m’amène à la Dst ou à la Maca (Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan, ndlr) plutôt que de retourner au Ghana. La vie est chère là-bas et depuis la fermeture de la frontière, tout a augmenté au Ghana», raconte-t-elle, visiblement très fatiguée. Comme elle, beaucoup préfère la souffrance de la Côte d’Ivoire à celle du Ghana.

D’autres, selon le sous-préfet, se disent prêts à se jeter dans la lagune Tanoé, si on les forçait à retourner à Elubo. Les autorités sous-préfectorales sont pour l’heure très embarrassées et déclarent attendre les instructions de la hiérarchie. Au moment où nous quittions les lieux, l’on procédait à leur recensement.




Lundi 24 Septembre 2012
Vu (s) 1213 fois



1.Posté par kplcty le 24/09/2012 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fermer la frontière avec le vaillant peup^le ghanéen en sachant que c'est de ce pays que notre commerce se fait plus par les particuliers, montre que OUATTARA ne sait pas apprécier la réalité et qu'il ne mérite pas être à la tête de ce pays notre.
Je conseille aux ivoiriens de s'amasser tout le long de la frontière et forcer ainsi la main à ouattara et son armée clanique et ethnique à les laisser rentrer dans leur pays. Celui qui doit être en déhors de ce pays c'est bien lui et non ces honnetes cityens ivoiiens qu'il rend une fois de plus exilés par cette mesure bidon et qui traduit son amateurisme en politique.

2.Posté par Fatim le 24/09/2012 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je dis, ce mokossi est null...

3.Posté par Hermann N'da le 24/09/2012 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'imposteur étale ses carences au pied du mur. C'est ce type d'individus que les occidentaux préfèrent pour notre gouvernance. Une forme de racisme

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !