Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Déportation du Président Laurent Gbagbo à la Cpi: La Cefpi condamne avec fermeté

le Mercredi 28 Décembre 2011 à 08:01 | Lu 593 fois



Depuis plusieurs jours, le Président Laurent Gbagbo est à nouveau au centre de l’actualité nationale et internationale. Comment en est on arrivé là ? Quelles analyses pouvons-nous faire de ce rebondissement dans l’actualité? Et quelle est notre position?

I-LES FAITS
Le mardi 29 novembre 2011, des sources relayées par les médias ont informé l’opinion nationale et internationale du transfèrement du Président Laurent Gbagbo à la Haye en Hollande par la CPI, avec la complicité active du Gouvernement Ouattara dans un avion affrété par lui.
Ces informations seront confirmées plus tard le lundi 05 décembre 2011 par la comparution du Président Laurent Gbagbo, en qualité de prévenu devant la IIIème chambre d’accusation de la CPI.

II- NOTRE ANALYSE
Ces faits tels que présentés appellent l’analyse suivante.
1- le Président Laurent Gbagbo est victime de la Coalition Internationale.
Les observateurs de la vie politique ivoirienne sont à présent convaincus de ce que le Président Laurent Gbagbo est victime de la Coalition Internationale. En effet, depuis son accession au pouvoir d’Etat en 2000, il est victime de multiples attaques dont voici les plus significatifs :

-octobre 2000 : marche insurrectionnelle du RDR sous le prétexte que le pouvoir est dans la rue après les élections présidentielles d’octobre 2000 ;
-décembre 2000 : marche insurrectionnelle du RDR à la veille des élections législatives ;
- les 7 et 8 janvier 2001 : tentative de coup d’Etat ou le complot de la Mercédès noire ;
- les 18 et 19 septembre 2002 : coup d’Etat avorté mué en rébellion armée ;
- le 24 mars 2004 : marche insurrectionnelle du G7 ;
- du 6 au 12 novembre 2004 : attaque meurtrière de l’armée française à Yamoussoukro, Duékoué et devant l’hôtel Ivoire à Abidjan ;
- Les créations à tours de bras des coalitions locales : MPCI, FN, G7, G7+1, RHDP, FRCI, …
- Juin 2007 : assassinat manqué de Guillaume Soro avec qui le Président venait de signer l’Accord Politique de Ouagadougou.
- les tentatives éhontées d’affaiblissement de ses prérogatives par la désignation de premiers Ministres marionnettes (Seydou Diarra en février 2003 et Konan Banny en décembre 2005) ;
- les pirouettes vaines du Groupe de Travail International (GTI) pour appuyer les coalitions locales ;
- les résolutions farfelues prises dans les sessions des organisations tant sous régionales, régionales qu’à l’ONU ;
- les injonctions intempestives, humiliantes et irrationnelles de ses homologues africains, français et américains.

Mais face à ces agressions de toutes parts, le pouvoir de Laurent GBAGBO est resté ferme. C’est pourquoi, profitant d’un banal contentieux électoral tel qu’il y en a eu aux Etats-Unis en 2000 et en Haïti en 2010, la France de Sarkozy orchestre un coup d’Etat par le lâchage de bombes pendant 15 jours sur la résidence présidentielle.
Le Président est en effet arrêté le 11 avril 2011 par l’armée française et remis aux forces rebelles de Ouattara puis conduit en détention illégale à Korhogo dans le nord de la Côte d’Ivoire.

2. Le Président Laurent Gbagbo est victime d’une justice aux ordres.
Pour la CEFPI, le Président Laurent Gbagbo est encore une fois victime de la collusion de la justice internationale avec les forces politiques.

En effet, comment comprendre que le procureur de la CPI Luis Moreno Ocampo ordonne le transfèrement du Président Laurent Gbagbo alors que sur le même dossier les autres accusés ne sont pas connus, s’il est vrai que le dossier est bouclé.
En outre, la déportation du Président Laurent Gbagbo intervient seulement quelques jours après la rencontre secrète entre Messieurs Ocampo et Ouattara, l’actuel chef de l’Etat de la Côte d’Ivoire. Or, Ouattara est une des parties en conflit. N’est ce pas lui qui, avant l’attaque d’Abidjan, a créé les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) le 17 mars 2011 qui ont tué et massacré les populations ivoiriennes comme l’attestent les rapports des organisations de droits de l’Homme Amnesty International, Human Watch Rights ?

3- Le transfèrement du Président Laurent Gbagbo à la Haye est une entrave à la réconciliation nationale.
La CEFPI se demande comment la nation ivoirienne pourra être réconciliée quand un de ses dignes fils, en l’occurrence le Président Laurent Gbagbo, malgré la justesse de son combat pour la libération de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique de la tutelle encombrante et surtout humiliante des pays impérialistes, croupit dans les geôles de ces mêmes bourreaux de nos libertés.
En tout état de cause, l’emprisonnement du Président Laurent Gbagbo constitue une mise à mort de la réconciliation nationale.

III-NOTRE POSITION

Au vu de tout ce qui précède :
- la CEFPI soutient sans réserve le combat du Président Laurent Gbagbo pour la libération totale de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique ;
- la CEFPI condamne avec fermeté le transfèrement du Président Laurent Gbagbo à la Haye. Car ce transfèrement en rajoute à la longue liste d’actes d’humiliation posés par la coalition de pays impérialistes. Or cette humiliation inacceptable est ressentie par plus de la moitié d’ivoiriens qui ont approuvé et adopté le projet de société du Président Laurent Gbagbo :
- la CEFPI condamne également l’instrumentalisation de la CPI pour abattre un adversaire politique. En le faisant, la CPI se décrédibilise à jamais ;
- la CEFPI soutient toutes les démarches qui seront menées par le Parti afin que le Président Laurent Gbagbo soit le Premier homme politique à être acquitté par la CPI ;
- la CEFPI demande à la direction du FPI d’organiser dès à présent des actions d’envergure de mobilisation et de soutien au Président Laurent Gbagbo sur tout le territoire national et au niveau international;
- la CEFPI demande à tous les enseignants de Côte d’ivoire à répondre aux mots d’ordre du Parti.
La lutte continue !

Fait à Abidjan,
le 15 novembre 2011
Pour le B EN de la CEFPI
Le Secrétaire National Mathias KESSIE



Mathias KESSIE

Mercredi 28 Décembre 2011
Vu (s) 593 fois



1.Posté par Jesus fils du Dieu très Haut le 28/12/2011 16:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Frère et soeur redoubler d adhère dans vos prière chanté des cantiques nouveaux pour la gloire de l Eternel notre Dieu afin que la libération de notre president soit effectif ainsi que la libération de notre nation bien aimée la Cote d Ivoire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !