Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Déclaration de la coordination de FPI en exil, suite aux élections législatives de 2011

le Lundi 12 Décembre 2011 à 11:13 | Lu 1270 fois



Déclaration de la coordination de FPI en exil, suite aux élections  législatives de 2011
Le 11 décembre 2011 les électeurs ivoiriens ont été appelés aux urnes pour les élections législatives de 2011. Le Front Populaire Ivoirien avait appelé au boycott de ces élections pour, protester contre le coup d’état de la France du 11 avril 2010 ayant installé au pouvoir le vaincu du deuxième tour des élections présidentielles, protester contre la déportation à la CPI du Président Légitime et légal de la Cote d’Ivoire et enfin pour dénoncer l’inexistence de conditions politiques,sécuritaires et techniques minimales pour la tenue d’une élection transparente ,inclusive ,consensuelle et véritablement démocratique en Côte d’Ivoire.
Au soir de ces élections nous faisons le constat suivant :

1. Le taux de participation dans les différents bureaux de vote varie entre 5 et 20%
2. Contre toute attente, la proclamation des résultats est suspendue et reportée.
3. Le pouvoir OUATTARA tente de minimiser sa défaite par anticipation en cherchant à atteindre le taux de participation des élections législatives de 2000

4. Le mot d’ordre du boycott pacifique lancé par le FPI a été largement suivi par les ivoiriens et la presse étrangère s’en est fait l’écho tout au long de la journée électorale.
5. L’appel lancé par M. OUTTARA, toujours Président du RDR Parti en compétition, en dehors de la campagne électorale, le jour même des élections, appel manifestement illégal, est resté sans effet.

Pour rappel,

En 2 000 le taux de participation aux élections présidentielles était de 37.4%. L’appel au boycott des élections législatives en 2 000 par le RDR a eu peu d’effet sur le taux de participation qui a légèrement baissé d’environ 4 points, passant de 37.4% aux élections présidentielles à 33.1% aux élections législatives.

En 2010, le taux de participation aux élections présidentielles inclusives était de 81.1%.Si ces élections législatives avaient été acceptées par les ivoiriens, le taux de participation aurait certainement baissé dans les proportions similaires qu’en 2 000, soit de 4 points et serait autour de 77% .

Au vu du constat et du rappel, nous pouvons tirer les conclusions suivantes :
1. Le vrai vainqueur des élections présidentielles et législatives est le Président Laurent GBAGBO, son parti et ses alliés
2. M. Alassane OUATTARA vient de subir une défaite cuisante aux législatives confirmant sa défaite aux élections présidentielles.

3. La suspension de la proclamation des résultats permettra assurément de transformer cette défaite dans les urnes, en victoire pour la presse et l’opinion internationale en faisant annoncer de faux chiffres proches du taux de participation des législatives de 2000 par le même Youssouf BAKAYOKO et s’assurer de la certification de l’ONUCI comme aux élections présidentielles de 2010.

Nous tenons à féliciter vivement la direction du FPI et ses alliés du CNRD, les militants et le peuple de Cote d’Ivoire qui viennent de désavouer pacifiquement et de manière très claire, le coup d’état de la France et le pouvoir ethno génocidaire qui sévit en Cote d’Ivoire depuis le 11 avril 2011.

Nous invitons les militants à rester mobilisé pour restaurer nécessairement la démocratie et l’Etat de droit dans notre pays.
Nous demandons la libération immédiate de Laurent Gbagbo, Président légitime et légal de la Cote d’Ivoire et de tous les prisonniers politiques pour une réconciliation inclusive autour de la démocratie et de l’Etat de droit.

DR ASSOA ADOU
PRESIDENT ET PORTE PAROLE DE LA COORDINATION DU FPI EN EXIL FPI EN EXIL

Lundi 12 Décembre 2011
Vu (s) 1270 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !