Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

De retour de La Haye, Agoh Marthe fait le grand déballage : « Gbagbo m'a dit... »

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Lundi 23 Février 2015 à 16:24 | Lu 1348 fois



Nommée Secrétaire national chargée de la coordination des actions pour la libération de Laurent Gbagbo, c'est le 20 septembre 2014 que Agoh Marthe a été pleinement investie pour accomplir sa mission. Sa nomination à ce poste répondait, selon elle, à la volonté du FPI de faire davantage bouger les lignes pour obtenir la libération de Laurent Gbagbo.

Mais une chose est d'être nommée, une autre est de bien accomplir sa mission. Agoh tient à réussir sagement la tienne. Pour y parvenir, il lui fallait absolument rencontrer Laurent Gbagbo dans la prison de Scheveningen. Cette rencontre, dont les premières démarches remontent à octobre 2014, a finalement eu lieu le jeudi 19 février dernier. Elle avait pour but de soumettre à l'approbation de Laurent Gbagbo son programme d'actions et de recevoir de lui des directives essentielles pour accomplir sa lourde mission.Selon Agoh Marthe, l'enjeu de sa démarche est de faire en sorte que Laurent Gbagbo soit libéré dans l'honneur et la dignité, et non dans le déshonneur et la compromission. C'est en ces termes qu'elle a exposé les raisons qui l'ont conduite à La Haye. Elle s'exprimait à l'occasion d'une conférence publique tenue ce week-end à Paris, en présence d'un auditoire majoritairement composé de militants et sympathisants du Front populaire ivoirien, dans une salle refusant du monde, où étaient présents Stéphane Kipré, président du l'UNG (Union des Nouvelles générations) , et Bernard Houdin, Conseiller de Laurent Gbagbo.

Les préoccupations de l'auditoire ont naturellement détourné la conférencière du thème initial de la conférence ainsi libellé : « Le sang des enfants de Côte d'Ivoire crie justice ». Un thème en rapport avec l'actualité des enlèvements et tueries d'enfants en Côte d'Ivoire . La tentative de madame Hortense Adé Assalé, Représentante du FPI en France, pour recentrer le débat sur ce thème, fut vaine. La conférencière elle-même avait déjà donné le ton en passant sous silence ce thème dans son propos liminaire. Un thème qui finalement ne fut qu'un prétexte pour parler d'une situation judiciaire plus générale impliquant la justice nationale et la justice internationale. La question de la justice nationale étant dominée par la situation des prisonniers politiques, et la justice internationale par la situation de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

Une stratégie basée sur la communication.


Selon la conférencière, il y a nécessité de communiquer pour sensibiliser les citoyens occidentaux sur la véritable raison de l'incarcération de Laurent Gbagbo . Cette raison n'est rien d'autre que son respect de la Constitution. Gbagbo l'avait dit aux juges de la Cour pénale internationale : « La démocratie, c’est le respect des textes, à commencer par la plus grande des normes en droit qui est la Constitution. Qui ne respecte pas la Constitution n’est pas démocrate. Madame, c’est parce que j’ai respecté la Constitution qu’on veut m’amener ici.

Je suis là ... » Il faut, selon Agoh Marthe, dire aux occidentaux que leurs dirigeants ont violé la Constitution ivoirienne en ne respectant pas la décision du Conseil constitutionnel. Décision faisant de Laurent Ggagbo vainqueur de la présidentielle du 28 novembre 2010 sur la base de la véracité des résultats du scrutin. En foulant aux pieds cette décision, les dirigeants occidentaux, sous le manteau de la Communauté dite internationale, ont fait incarcérer Laurent Gbagbo à La Haye sous le prétexte qu'il aurait commis des crimes contre l'humanité dans la guerre consécutive à son refus de quitter le pouvoir après la fameuse « certification » de l'ONU le désignant perdant de la présidentielle. Or Laurent Gbagbo n'a rien fait d'autre que respecter la constitution en se soumettant à la décision du Conseil constitutionnel.

Selon la conférencière, les occidentaux doivent comprendre que les actes posés par leurs dirigeants en Côte d'Ivoire visent à rétrograder les ivoiriens au règne animal. Cette rétrogradation, marquée par le refus du droit aux ivoiriens de respecter leur Constitution, est une volonté de les déshumaniser. Une déshumanisation qui ferra de tout ivoirien, partout où il se trouve, un danger pour l'humanité. Tel est , selon Agoh Marthe, entre autres sens, le sens profond des actes posés par la Communauté internationale en Côte d'Ivoire.

Mais en dehors de cette stratégie de communication que font les avocats de Laurent Gbagbo ? Tel était la préoccupation de l'un des intervenants. A ce sujet, Agoh Marthe a fait remarquer qu'ils font leur travail, qu'ils font ce qu'ils doivent faire. Mais la réalité, selon elle, est que la détention de Gbagbo est politique, elle ne relève pas du droit.

Gbagbo dans une posture de combat.

Agoh Marthe a révélé que Gbagbo demeure dans une posture de combat. « Gbagbo m'a dit, « gardons la même posture, la posture de combat ». Lui, il n'a pas fait la reddition , il est notre général. On n'a perdu la bataille militaire, mais on n'a pas perdu la guerre, parce que la guerre c'était de recoloniser la Côte d'Ivoire. A ce niveau nous sommes nombreux à être libres. », a laissé entendre la conférencière .
Répondant à une question posée par l'une des intervenants, Agoh Marthe a abordé le sujet de la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidence du FPI .

C'est parce qu'il demeure dans une posture de combat que Laurent Gbagbo a décidé de reprendre la direction du Front populaire ivoirien. Agoh Marthe a laissé entendre que Laurent Gbagbo lui a dit qu'il reproche à Affi N'Guessan ses actes de déviation des objectifs du FPI. Voyant cette déviation, il ne pouvait rester indifférent . Elle a souligné par ailleurs que Laurent Gbagbo lui a confirmé avoir signé lui-même sa lettre de candidature en présence du Représentant du notaire Robert Buurke, pour répondre favorablement à l'appel de Mama. Tous les agissements de Affi N'Guessan qui s'en sont suivis font véritablement souffrir Laurent Gbagbo, a fait remarqué l'ex Vice-présidente du Parlement ivoirien. Pour Gbagbo, « Affi est allé trop loin ! », a-t-elle rapporté.

Le départ d'Affi N'Guessan

Répondant à la question de savoir : « Qu'est-ce qu'on fait d'Affi ? », la conférencière a été très claire :« Après le 7 mars, croyez-moi, Affi va partir ». Cette déclaration a suscité des acclamations de l'auditoire. Car selon la conférencière, après avoir touché aux obstacles qui font couler le bateau, Affi N'Guessan « ne mérite plus d'être appelé le capitaine du bateau FPI .Il doit être mis hors du bateau. ». Ces « obstacles » sont entre autres la contestation incongrue de la candidature de Laurent Gbagbo et lprocès intenté au parti pour invalider arbitrairement cette candidature.

Ce départ d'Affi N'Guessan permettra de mettre fin aux reproches faits au parti concernant son immobilisme et sa passivité dans la situation actuelle du pays. Car le FPI a quasiment tourné le dos à la lutte démocratique devant être menée contre le régime Ouattara. Agoh Marthe, sans détour, a pointé le doit accusateur sur le résident du parti. Il est le principal responsable de l'inertie actuel du Front populaire ivoirien. En effet, pour bloquer l'exécution des décisions essentielles de la dernière Convention du parti prévoyant des « actions graduées » à mener, Affi N'Guessan a décidé de le désorganiser en créant des frustrations par le remaniement opéré au sein de sa direction. Elle lui reproche de ne pas faire usage du consensus dans ses prises de décisions, alors qu'il continue de présider le FPI à la suite d'un consensus obtenu après la fin de son mandat de 3 ans depuis 2003.

Le FPI et la présidentielle de 2015

Sur la question de la participation ou non du FPI à la prochaine présidentielle, la conférencière a répondu sans ambages. Elle a soutenu que la prochaine présidentielle ne sera à l'ordre du jour au FPI que lorsque seront évacuées ces questions : « Qui a gagné la présidentielle de 2010 ? », « Qui doit proclamer les résultats définitifs de la présidentielle en Côte d'Ivoire pour qu'ils soient acceptés par la communauté internationale ? ». Elle a soutenu que c'est l'évacuation de ces questions qui permettra d'éviter à la Côte d'Ivoire un nouveau conflit armé que pourrait engendrer la présidentielle de 2015.
Après ce grand déballage d'Agoh Marthe il est possible que les choses s'accélèrent dans les jours à venir dans le parti de Laurent Gbagbo.


Zéka Togui.

Afrik53.com : Infos 7J/7
Lundi 23 Février 2015
Vu (s) 1348 fois



1.Posté par daouda le 24/02/2015 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AFFI RST UN CORROMPU NOTOIRE CAR IL NE NOUS INTERESSE PLUS,IL FAUT L'EXTIRPER DU RANG DU FPI.IL FAUT QU'IL AILLE FORMER SON PARTI.IL EN A LES MOYENS AVEC LES MILAIRDS A LUI DONNES PAR LES OCCIDENTAUX.EN EFFET BEAUCOUP DE QUESTIONS SONT EN SUSPENS ET C'EST AFFI AVEC LE FPI QUI ONT DEMANDE OU EXIGE LA CONFERENCE NATIONALE MAIS RIEN N'EST FAIT ET VOUS VOULEZ ALLER AUX ELECTIONS .CE QUI DIRE QUE VOUS ETES DES NOIRS ET VOUS ETES BETES COMME SARKOZY L'A DIT ET JE CITE :LES AFRICAINS NE SONT PAS RENTRES DANS L'HISTOIRE.

2.Posté par ALLEHAHUN le 24/02/2015 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui dit mieux. On a toujours reproché au président d'être resté trop loin de LG et de la majorité. Mais tout cela ne date pas de longtemps. C'est depuis le passage de Hollande à Abidjan que les choses se sont gâtées. Il a pris leur argent oubliant que c'est la signature de sa mort politique. Monsieur AFFI, connais -tu le parcours de celui à qui tu as succédé. C'est un "Pélé" de la politique. et donc tu devrais faire très attention aux actes que tu poses. Malheureusement c'est trop tard car la cupidité de tes compagnons ont eu raison des bonnes intentions des fidèles du parti.

3.Posté par gajoun le 24/02/2015 16:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AFFI NGUESSAN A VITE CHANCHE OU RETOUNE SA VESTE POUR CEUX QUI IL ETAIT EN PRISON COMME QUOI L'ARGENT PEUT TOUT ACHETER MAIS PAS LA MAJORITE DES IVOIRIENS ET C'EST CE QUI CONFIRME LA REGLE. AFFI AVAIT EXIGE LES ETATS GENERAUX cad UNE CONFERENCE NATIONALE POUR SITUER L'AVANT GUERRE ET LA GURRE POUR SAVOIR QUI A FAIT QUOI .SITUER LES RESPONSABILITES MAIS COMME ON L' TOUS VU RIEN NE S'EST PASSE.DONC LA BETE EST ENCORE DANS LE FRUIT ET IL FAUT L'ENLEVER .depuis que ble goude et monsieur gbagbo et son epouse sont en prison le gouvernement rebel A TUE JUSQU'A MAINTENANT.DONS C'EST MONSIEUR GBAGBO QUI TUE TOUT LE TEMPS EN COTE D'IVOIRE?le mensonge n4a jamais payé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !