Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Dabou / Poissons empoisonnés Les vendeuses bravent la mesure d'interdiction

le Samedi 15 Juin 2013 à 08:17 | Lu 342 fois

Les responsables du service de pêche du ministère des ressources animales et halieutiques et les vendeuses sont sur la corde raide. La détermination des éléments de ce service d’appliquer les mesures prises par leur ministère, à savoir l’interdiction de pêcher sur la lagune et de commercialiser tous les produits en provenance de ces eaux infectées bute sur le refus des vendeuses de se plier.



Dabou / Poissons empoisonnés Les vendeuses bravent la mesure d'interdiction
Le jeudi 13 juin 2013, aux environs de 16 heures, nous avons effectué une visite au marché pour nous rendre compte de ce que malgré les saisies opérées le mercredi 12 juin par ces services, le marché est toujours inondé par les poissons en provenance de la lagune. « Ces poissons nous viennent fraîchement de Gbogbo (village lagunaire), regardez comment ils respirent encore. Y a pas de poison dedans. Nous, on mange. Nos maris et nos enfants mangent. On veut nous empêcher d’exercer notre commerce», confie fièrement une vendeuse de machoirons tout en exhibant ses produits. Une autre vendeuse installée non loin de là, profère des menaces. « On attend ces responsables de pêche de pied ferme. S’ils touchent à nos poissons, nous allons répliquer violemment. On ne fait rien avec la décision du ministre», soutient-elle fermement.

Et pourtant, un ingénieur en océanologie que nous avons approché, ce jeudi, 13 juin s’est voulu précis quant à la toxicité des poissons en provenance des lagunes. « Il faut se garder de manger ces poissons qui meurent d’un effet d’étouffement dû à la pollution du fond lagunaire. Soit vous êtes victime d’intoxication alimentaire, soit vous contractez à la longue une insuffisance rénale ou alors la cécité chronique. Avec la forte pluviométrie, le phénomène va passer», a soutenu ce spécialiste.

Dans le cadre de cette crise et pour faire appliquer la mesure d’interdiction de la pêche et la vente des poissons la lagune, le préfet Kouakou Assoman a convoqué le vendredi 14 juin à 10 heures, l’Ong Action des Femmes des Lagunes pour une sensibilisation au respect scrupuleux de la décision. « Le gouvernement est conscient que cette décision a des conséquences sociales graves car vous ne vivez que des fruits de cette lagune.

Mais acceptez-la, car il y va de la vie des populations. Nous allons vous aider à acheter du poisson dans les localités de Grand-Lahou, Adiaké ou même Aboisso en vous délivrant un certificat sanitaire. Mais celles qui s’entêtent seront appréhendées et enfermées», a-t-il craché à la présidente Nikpi Adèle et ses membres, avant d’informer l’assistance que tous les pêcheurs seront convoqués le lundi 17 juin dans le cadre de cette mesure gouvernementale. Mais des vendeuses que nous avons rencontrées après cette réunion ont été fermes : « Nous ne partageons pas cette décision. Si on arrête une seule vendeuse , nous irons envahir la prison ».

Pour sa part, Mme Ebouho Akissi, directrice départementale des ressources animales et halieutiques, quoiqu’engagée à traquer les pêcheurs et autres vendeuses, est en proie à plusieurs soucis. D’une part le manque criant de moyens matériels et de locomotion et d’autre part, l’entêtement de ces vendeuses qui veulent en découdre sur le terrain avec les agents.

« Nous ne disposons pas de moyens logistiques adéquats pour patrouiller sur la lagune et traquer efficacement les pêcheurs. Lorsque nous faisons des saisies dans les villages et sur les marchés, nous sommes pris à partie par les vendeuses excitées», a relevé cette responsable. Des émissaires du ministre Adjoumani sont donc attendus sur le terrain.

Norbert NKAKA ( à Dabou)

Samedi 15 Juin 2013
Vu (s) 342 fois



1.Posté par paul le 17/06/2013 01:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C est peut etre l effet des sonars utilises dans la recherche du petrole qui a du causer la mort des poissons.Regardez vers le 43emeBirma,les francais ont du faient des essais d armes chimique ds nos eaux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !