Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

D’Ado à Gbagbo : présidentielle oui, mais la République d’abord !

L'Afrique en mouvement - Média Libre - Afrik53.com le Mercredi 11 Août 2010 à 15:19 | Lu 451 fois

(AfriSCOOP Analyse) — Depuis 2005, l’organisation de la présidentielle en Côte d’Ivoire est devenue une Arlésienne. Au nom essentiellement de la méfiance que se vouent les principales figures de la politique ivoirienne. A la faveur de la célébration des 50 ans d’indépendance du pays des Eléphants, le président Gbagbo a assuré de la tenue avant la fin de l’année en cours (enfin !!!) de la joute présidentielle sans cesse repoussée. En dehors de cette perspective d’organisation de ce scrutin, n’est-il pas grand temps que les Ivoiriens pensent à gérer ensemble leur terre natale, avec leurs immenses compétences de tous bords ?



D’Ado à Gbagbo : présidentielle oui, mais la République d’abord !
Qu’elle serait belle, une Côte d’Ivoire dans laquelle tous ses fils et filles regarderont dans la même direction. A l’heure actuelle, nous en sommes encore loin ; mais comme aimait à le répéter l’ex-dirigeant communiste chinois Mao Tsé-toung, « dans la vie, rien n’est impossible ; il suffit d’avoir la volonté »

! Que la présidentielle ivoirienne ait lieu fin octobre 2010 ou à une toute autre date, sa seule inconnue demeurera toujours la même : jusqu’à quel degré tous les grands candidats accepteront-ils leur éventuelle défaite ; et les Fn (Forces nouvelles) vont-elles reprendre le chemin du maquis en cas de victoire de Laurent Gbagbo ? Cette équation, tous les Ivoiriens, politiques ou non, la connaissent mais s’efforcent quotidiennement de l’ignorer… Pourtant, il va falloir, tôt ou tard, y penser. Au nom des générations futures de cet important producteur de cacao de la planète.

Les enjeux de la donne politique au pays d’Houphouët-Boigny sont très simples ; dans le camp du parti actuellement au pouvoir (le Fpi, Front populaire ivoirien), les principaux caciques ont juré de ne pas transmettre de leur vivant le pouvoir à des adversaires politiques qu’ils considèrent comme des nervis de la France. Allusion non voilée au « camp des Houphouëtistes » qui renferme entre autres le Rdr (Rassemblement démocratique des républicains) et le Pdci (Parti démocratique de la Côte d’Ivoire).

Du côté des opposants au pouvoir de Laurent Koudou Gbagbo, l’on continue de s’enfermer dans ses tours d’ivoire. Surtout avec des certitudes qu’on ne voudrait en aucun cas lâcher. C’est un peu le cas dans le giron du Rdr qui a remporté en l’an 2000 les élections locales organisées déjà sous l’ère Fpi ; une victoire décrochée devant le Pdci et le Fpi ! Un fait d’armes qui laisse croire les irréductibles du parti de l’ancien Premier ministre Ado que rien ne peut l’empêcher de devenir le nouveau locataire du palais présidentiel, si une joute transparente et crédible est organisée.

Au même moment, dans le camp Pdci, on continue de surfer sur le passé glorieux de cette formation politique qui a eu à faire et à défaire la vie des Ivoiriens durant de longues décennies. D’abord sous la férule du père de l’indépendance ivoirienne (Félix Houphouët-Boigny) et ensuite sous Henri Konan-Bédié. En d’autres termes, toutes ces trois formations politiques sus-citées seront prêtes à en découdre avec l’éventuel voleur de leurs voix dans les urnes…

Avec la différence qu’entre les diverses sessions de marchandages autour de l’avenir de la Côte d’Ivoire, le camp présidentiel a pris une certaine avance sur ses adversaires ; d’un point de vue financier et militaire ! Allusion au rapprochement tous azimuts entre Abidjan et Tel-Aviv, Washington ou encore Pékin. Contre l’expertise "guerrière" de ces différentes puissances de la planète, Laurent Gbagbo et ses proches collaborateurs leur offrent diverses opportunités d’investissements.

L’exploitation du pétrole en terre ivoirienne est aussi passée par-là. Sans compter enfin le manteau de « panafricaniste et de défenseur des intérêts de l’Afrique francophone devant Paris » dont se revêt systématiquement et dorénavant le pouvoir d’Abidjan pour aborder les questions d’intérêts national et international. Des faits et gestes disparates qui, mis ensemble, forment un géant puzzle dont le devenir est difficilement envisageable…

Les Ivoiriens n’ont plus besoin de différends stérilesUne chose est de faire la politique pour assouvir ses intérêts égoïstes, une autre est de penser au nombre de vies humaines en jeu à un moment donné de l’histoire politique d’un pays qui se veut une nation. Depuis le déclenchement de la guerre en Côte d’Ivoire en 2002, les Ivoiriens que l’on présente généralement comme de « bons viveurs » en Afrique occidentale ont touché du doigt les corollaires des conflits armés qu’ils ne voyaient jusque-là que sur des écrans de télévision. Nombreux sont d’ailleurs ces Ouest-africains à répéter souvent qu’ils ne veulent plus voir du sang couler sur la terre qui les a vus naître…

Une disposition d’esprit dans laquelle ne s’inscrivent pas toujours leurs leaders politiques. Pourtant, en mettant ensemble les compétences de Laurent et Simone Gbagbo, Ado, Bédié, Guillaume Soro ou encore Blé Goudé, l’on se rend compte que la patrie d’Houphouët-Boigny dispose de grandes compétences humaines pour donner un coup de fouet à son redécollage économique. C’est justement au nom de cette donne qu’il faut encourager ces politiques cités plus haut à trouver les voies et moyens de gouverner collégialement leur pays. S’il leur « est cher » comme ils le clament à tout bout de champ.

Et les enjeux démocratiques que comporte la présidentielle à venir, diriez-vous ?

Cette République exportatrice de cacao a certes besoin d’une élection pour conforter ses acquis démocratiques ; mais pas à tout prix !! Pourquoi ne pas envisager par exemple un schéma « 4+1 » à l’Ivoirienne comme l’ont déjà réussi les Congolais ? Le Fpi n’est pas encore disposé à quitter le pouvoir et les partisans des « Houphouëtistes » sont prêts à l’y déloger à la force de leurs biceps et à la baïonnette ! Pendant ce temps, comme d’habitude, les divers appuis occidentaux des deux camps vont piller les hétéroclites richesses naturelles ivoiriennes, tout en écoulant les stocks de leurs armureries.

Les amateurs d’images sombres de l’Afrique en profiteront pour embrayer sur la misère du continent noir. L’Afrique sera une nouvelle fois montrée du doigt par les Occidentaux comme étant une zone instable, et la communauté internationale par le biais de multiples instances va procéder à différents rounds de décaissements pour la reconstruction du pays des Eléphants.

Des décaissements qui pour une énième fois vont enrichir les riches fonctionnaires onusiens au détriment du citoyen lambda de la Côte d’Ivoire. Si l’Etat de Didier Drogba replonge dans la guerre, l’Afrique n’aura plus droit aux prestations de haute facture des footballeurs ivoiriens dans différentes compétitions, les Noirs ne danseront plus les variantes du « coupé-décalé », etc.

Bref, comme le chantait le footballeur-chanteur Gadji Céli il y a quelques années, pour décrier le conflit armé qui mine sa patrie, « un pays n’est pas une boutique où tout le monde peut venir payer des articles » ! Chers Ivoiriens et Ivoiriennes, 50 ans après votre accession à la souveraineté internationale, vous êtes les seuls à pouvoir définir les prochaines orientations à donner à votre Etat pour ne plus vivre sous la coupe des desideratas fluctuants de la communauté internationale.

Si vous réussissez à fumer collégialement le calumet de la cohésion et de la concorde nationales, les Ouest-Africains auront réalisé un important pas vers leur autonomisation. Démocratie oui, mais fraternité et unité entre frères et sœurs d’une même République d’abord….

Média Libre - Afrik53.com
Mercredi 11 Août 2010
Vu (s) 451 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !