Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cybercriminalité en Côte d’Ivoire: Les brouteurs volent 3,3 milliards en 2012

le Mercredi 29 Mai 2013 à 07:53 | Lu 1657 fois



Cybercriminalité en Côte d’Ivoire: Les brouteurs volent 3,3 milliards en 2012
L’installation pléthorique et sans agrément de cybercafés en Côte d’Ivoire, en général et Abidjan en particulier, n’est pas faite pour faciliter la lutte contre la cybercriminalité. La phase d’identification des cybercafés prévue après le recensement des abonnés des téléphonies mobiles est encore au stade de balbutiement. Malgré l’adoption du projet de loi relatif à la lutte contre la cybercriminalité et la protection des donnés à caractère personnel, le chemin pour éradiquer ce fléau est encore long.

Les cybercafés foisonnent à Abidjan comme des champignons et sont pour la plupart du temps fréquentés par des adolescents qui y passent la journée. Le hic, c’est que les gérants de ces établissements ne tiennent pas de fichier d’identification des internautes, comme le prévoit la loi. C’est le cas de K.M, un gérant de cybercafé à Anono extension, dans la commune de Cocody. Pourtant son cyber ne désemplit pas. Certains clients font des recherches pour des raisons professionnelles ou scolaires, d’autres «tchatchent». Ce sont ces derniers qui passent le clair de leur temps à arnaquer d’honnêtes personnes. Arnaques sentimentales où ils font croire à leurs victimes qu’ils sont de belles dames en leur envoyant via internet une belle photo de dames. Arnaques commerciales où, sous la forme d’une grosse affaire, ils se présentent comme des héritiers d’un homme riche décédé.

A.G, un jeune Ivoirien déplacé de guerre, qui s’est retrouvé à Abidjan, témoigne : «En vacances 2004, je me suis fais passer pour le prince Andani du Royaume Sanwi dont le père décédé a laissé une grosse fortune dans un coffre-fort à Paris. J’ai demandé «au pigeon » (Ndlr : la victime) de m’aider à récupérer cet argent. Je lui ai promis qu’il aura la moitié de la somme qui se chiffre en millions de dollars et en pierres précieuses». L’arnaqueur dit avoir soutiré plus de 21 millions FCFA par ce procédé à un riche homme d’affaires de la ville de Morlaix, dans la région de la Bretagne, en France.

Ce, en lui demandant de payer ses frais d’hôtel et billets d’avion, et lui payer en avance le coût du butin. A.G, grâce à son complice qui résidait à Paris, a pu escroquer la victime : le coffre était rempli de journaux et de cailloux. L’imposteur a avoué avoir abandonné l’activité, en août 2004, quand les agents de la police judiciaire ont confisqué argent et téléphones cellulaires des membres de son réseau, au quartier Djè Konan à Koumassi, après les avoir brimés.

Comment prouver un délit de façon numérique ?

Les cybercafés qui sont beaucoup fréquentés par les jeunes - comme ceux de Marcory, ex-cinéma Magic et Hibiscus, à Adjamé Dallas, à la Riviera palmerais, à la Riviera 2, etc., sont les lieux de prédilection des arnaqueurs. «Les arnaqueurs en général passent pratiquement leur journée sur le net. Dans ces conditions, ils empêchent certaines personnes d’occuper les ordinateurs», déplore un internaute.
La cybercriminalité prend de plus en plus de proportion surtout que les arnaqueurs ont investi les réseaux sociaux et forums en vogue pour obtenir facilement des informations sur l’identité des internautes.

Le directeur de l’informatique et des traces technologiques au ministère d’Etat, ministère de l’Intérieur, Stéphane Konan, lors d’une interview qu’il a accordée à une radio, le 17 mai dernier, a conseillé de ne pas diffuser beaucoup d’informations personnelles sur internet ; notamment, sur les réseaux sociaux. Il a révélé qu’il reçoit environ 70 plaintes par semaine de personnes arnaquées. «En 2012, nous avons démantelé 59 réseaux d’escrocs. Ce sont 22 réseaux qui sont démantelés depuis janvier 2013», a-t-il confié. Il reconnait que les escrocs font preuve de créativité. «Et le plus difficile, c’est de pouvoir apporter la preuve numérique d’un délit devant un juge, qu’un délit a été commis et que, sans aucun doute, c’est l’auteur qui est présenté devant la cour.

Aujourd’hui, c’est le gros challenge», a-t-il déclaré.

Les préjudices financiers et moraux causés par les arnaqueurs sont énormes. Leurs techniques sont de plus en plus sophistiquées. La menace guette les particuliers, les entreprises, les organisations et même l’Etat. Selon la plate forme de lutte contre la cybercriminalité (Plcc), en 2012, le préjudice financier causé par les «brouteurs» est estimé à 3,385 milliards FCFA. La Plcc souligne que les types d’arnaques les plus pratiquée par les brouteurs sont, entre autres, les arnaques aux sentiments (270 plaintes), les hameçonnages (128 plaintes) et les arnaques à l’héritage (61plaintes). En 2012, Microsoft de Bill Gates a enregistré une perte de 14 milliards FCFA dans 19 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre, à cause du piratage de la suite Office et du système d’exploitation Windows. La Côte d’Ivoire récolte la palme d’or dans ce palmarès avec des préjudices évalués à 8 milliards FCFA.

Pour lutter efficacement contre la cybercriminalité en Côte d’Ivoire, l’Etat a initié un projet dans ce sens. En effet, le gouvernement a adopté un projet de loi relatif à la lutte contre la cybercriminalité et protection des données à caractère personnel, lors du conseil des ministres du jeudi 16 mai dernier. Les sanctions vont des peines d’emprisonnement ferme de 1 an à 20 ans, assorties d’une amende de 500.000 FCFA à 100 millions FCFA. Dans ce cadre, s’ouvre à partir d’aujourd’hui, à Abidjan, le premier salon « Shield Africa » des professionnels africains de la sécurité. Selon Stephan Konan, il s’agira d’apprécier les solutions en vue d’assainir les réseaux dans le but de mieux protéger les droits des citoyens sur internet.


Gomon Edmond
notrevoie

Mercredi 29 Mai 2013
Vu (s) 1657 fois



1.Posté par charlie bronx le 29/05/2013 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand ça va devenir une mafia très organisée, c'est à ce moment que les bons à rien qui nous dirigent vont se pencher avec un peu de sérieux sur ce problème.

2.Posté par WALACE le 29/05/2013 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est les frères soi disant socialiste du FPI
c'est leur boulot , des paresseux qui veulent s'enrichir sans fournir d’efforts

3.Posté par WALACE le 29/05/2013 22:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
prenez maintenant tout ce que je dis au contraire.
s'il vous plait,le contraire.que DIEU benisse tout les vraix ivoiriens

4.Posté par irene le 05/03/2014 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J’ai rencontré un homme sur un site de rencontre et, pendant plusieurs semaines, nous avons longuement dialogué par mail et sur MSN et nous nous sommes même vus à la CAM. Il réunissait tous les critères que je recherche chez un homme : gentil, sensible, romantique et, physiquement, tout à fait mon type d’homme.

Lors de nos conversations, il m’a dit qu’il avait créé une fondation en Afrique pour aider des petits orphelins qu’il avait pris sous sa protection. Donc, à force de discussion, il m’a convaincu d’envoyer une somme d’argent en Côte d’Ivoire à M DUPRI Fréderic. J’ai même eu cet individu au téléphone qui m’a informé que mon ami Martin DUVAL, domicilié à NICE, s’était rendu auprès des enfants
et ne pouvait pas revenir car il avait eu un accident en allant à l’aéroport pour rentrer en France.

Nous devions nous voir le 20 Novembre 2012 mais il a quitté la France depuis le 08 Novembre et n’est toujours pas rentré ! J’ai essayé de l’appeler, j’ai demandé à lui parler mais la personne que j’ai eu au bout du fil avait un accent africain que je ne connaissais pas ; je lui ai dit que je ne croyais absolument pas qu’il était l’homme que j’avais vu à la CAM et qui était sur les photos qu'il ma transmises par mail.

Depuis ce jour, je n'ai plus aucune nouvelle. Pour me prouver sa bonne foi, je lui avais demandé de me scanner ses papiers d'identité afin que je sois rassurée. J'ai donc une copie de sa carte d'identité et de son permis de conduire : il vit aux environs de NICE, il est né le 22 novembre 1966 et il s'appelle Martin DUVAL… mais tout est en fait faux puisqu'ils utilisent des pièces d'identité volées à des français. Cela m'a été confirmé par l'organisme de service anti-fraude qui m'a beaucoup aidé à récupérer l'argent envoyé tout en mettant la main sur ces arnaqueurs qui, a priori, habitent en Afrique.

A l'époque, je l'ai dénoncé sur le site où je suis inscrite et ils m'ont conseillé de prendre contact avec un organisme Interpole en lutte contre la cybercriminalité. Tout au long de cette histoire, je lui ai fait parvenir au total 19,000€ afin de pouvoir l'aider et faire en sorte à ce qu'il me rejoigne très vite comme nous cela était convenu parce que j'y croyais vraiment ! Avec l'aide d'une amie, j'ai pris contact avec un organisme de cyber-antifraude en COTE D'IVOIRE et en collaboration avec l'inspecteur de police M. MARTIN ROUSSEAU ; eux aussi m'ont vraiment aidé à le démasquer car c'était bel et bien un Africain en complicité avec des collaborateurs escrocs et autres professionnels du net qui m'ont dépouillé. Heureusement pour moi, ils ont finalement été démasqués et arrêtés avec l'aide de l'organisme Interpole en lutte contre la cybercriminalité et M. MARTIN ROUSSEAU. Finalement, je me suis faite rembourser la totalité de mon argent suivi des frais de dédommagement ce qui représente un total de 22,000€.

Alors, si toi aussi tu es dans ce cas, confie toi et n'hésite pas ! Portez maintes plaintes afin de demander plus d'aide jusqu'à la satisfaction et remboursement officiel ! écris ton témoignage afin d'aider d'autres personnes à ne pas être victime et, j'en suis convaincue, cela aura des effets positifs car ils vont t'aider à mettre la main sur ces personnes de mauvaise foi. Ensuite, toutes les sommes d'argent que tu as eu à envoyer à ces escrocs seront remboursées, accompagnées par des frais de dédommagement.

Voici le contact mail de l'organisme qui m'a aidé : lieutenant.martin.rousseau@hotmail.com

5.Posté par pascaline le 30/10/2014 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai fait l'objet d'une arnaque sur le site de rencontre meetic par un certain marveau alain qui au début me disait habiter à Auxerre dans le 89 puis au bout de quelques semaine il part en Afrique pour affaire et c'est la que mon cauchemar commence. Il m'a arnaquer d'une somme de 21.871€ mais grace a l'agents de la police lutte anti arnaque sur le net en Afrique Mr MARTIN ROUSSEAU, cet escroc a été arrêter puis j'ai récupérer tout mon argent, vous pouvez faire de même si vous avez été arnaquer de cette manière

Voici le contact mail de l’organisme qui m’a aidé : lieutenant.martin-rousseau@hotmail.com

Ecrivez a cet adresse : lieutenant.martin-rousseau@hotmail.com et adresser vous a Mr MARTIN ROUSSEAU il saura quoi faire pour vous aidez

faites attention aux faux profils sur les sites de rencontre.

6.Posté par murielle le 21/09/2015 00:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi c'est Mme Murielle Dumont je suis sur ce forum pour parler de mon expérience.

j'ai rencontrer un homme sur un site de rencontre du non de Laurent Birnamont ,et nous avons échanger nos adresse mail pour mieux converser.

Tout allait bien entre nous,et je suis tomber amoureuse de lui,après un mois de conversation il m'a dit qu'il partait en Afrique précisément en cote d'ivoire pour le boulot une fois dans ce pays il a eu un problème avec la voiture de location qu'il avait louer car elle étais voler alors il devais payer une amande de 5200 euro mais il n'avait pas cette somme c'est alors qu'il m'a demander de lui prêté cette somme,ce que j'ai fais par mandat WESTERN UNION la semaine qui as suivit il m'a encore demander une somme de 3700 euro car il venait de se faire agressé je lui est encore envoyer sa ma mandat cash .

ensuite il me demandat un somme de 1800 euro car il devait payer sa chambre d'hôtel car on lui menaçais de le jeter a la porte là j'ai commencer à douter de sa sincérité alors j'ai exposé mon cas à une amie qui ma mise en contacte avec Mr Alla Kouakou Leon qui est Capitaine de la police et un agent Interpol qui m’a beaucoup aider.

en effet il m'a démonter que s'était de l'arnaque alors il m'a aider a me faire rembourser avec un dédommagement.

VOICI L'ADRESSE: lieutenant.allaleon@gmail.com

pour ce qui sont dans une situation d'arnaque.

7.Posté par Nathalie le 10/01/2016 00:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je viens témoigner de mon espérance et ma joie car j'ai été victime d'escroquerie sur le net et grâce a une ami, j'ai pris contact d'un inspecteur de la police de Lutte contre le Cybercriminalité Interpol en collaboration directe avec la police française et j'ai expliqué mon problème et enfin suivis leurs instructions. Cet escroc a été arrêté et j'ai réussi à bénéficier d'un remboursement suivie des frais de dédommagement qui m’avait été arnaqué. Vous pouvez faire de même si vous avez été arnaqué. Voici le contact mail de l’organisateur qui m’a aidé :
anti_cyber.criminalite@yahoo.fr ou anticybercriminalitebj@gmail.com

8.Posté par simonet suzette le 07/11/2016 01:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut,

Je me nomme Suzette SIMONET, citoyenne française vivant à Nantes, j’ai été victime d’arnaque au sentiment sur un site de rencontre, mais pour avoir participé à une pétition de plainte des victimes d’arnaque sur internet proposée par la Police Française et adresser aux autorités compétentes de l’OCLCC(Office Centrale de Lutte Contre la Cybercriminalité), qui a pu mettre la main sur les escrocs, j’ai été remboursé et dédommagé. Alors pourquoi ne pas faire bénéficier de cette aide précieuse aux victimes du monde entier ? Si vous êtes victime d’une arnaque sur internet, arnaque au sentiment, arnaque bancaire ou toute autre forme d’arnaque contactée là, elle saura vous aider à mettre la main sur votre escroc et engager la procédure de remboursement.

E-mail : oclcc@outlook.fr/oclcc@netcourrier.com

Cordialement Suzette SIMONET

9.Posté par Yvette CHARTIER le 07/11/2016 01:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut à toutes et à tous

J’ai été victime d’une arnaque et une personne m’a aidée et j’ai été remboursée

E-mail : interpol.division.oclcc@gmail.com / interpol.division.oclcc@outlook.fr

Je me nomme Yvette CHARTIER, Je suis Française, j’habite à LYON Rue Sainte-Catherine et je me suis fait arnaquer par une personne que j'ai rencontrée en France lors d’un diner. En effet je suis fille unique d’une famille jadis très heureuse. Après la mort de mes parents dans un accident de circulation, j’ai donc bénéficiée des actions que mon papa avait dans certaines entreprises Française et Canadienne. Le 26 Mars 2016 lors d’un diner dans le Restaurant Neuvième Art de Lyon Rhône, j’ai fait la connaissance d’un certain Mr Dallas K. Hillman, célibataire très mignon, élégant et romantique. Il m’avait dit qu’il était Franco-ivoirien et faisait le commerce des objets d’arts. Je vous avoue que ce Monsieur m’a séduit et très rapidement je suis tombée amoureuse. Il m’informa ce soir-là que le lendemain qu’il allait effectuer un voyage en Afrique pour la collection des objets d’arts et qu’il devrait rentrer en France après deux semaines. C’est comme ça que nous avions gardé contact. Tous les soirs il m’appelait et nous discutions souvent sur Skype. C’est un Monsieur qui a gagné ma confiance en moins d’une semaine, en qui je rêvais construire ma vie de couple. Un soir après notre conversation au téléphone, il me rappela vers trois heure de matin et me faisait comprendre qu’il a été victime d’un cambriolage dans son appartement et qu’il n’avait plus d’argent et que les cambrioleurs ont tous emporté, même sa carte bancaire et me demanda de lui venir en aide et qu’à son retour en France qu’il rembourserait. Aveuglé par l’amour que j’éprouvais pour lui, j’ai commencé par lui envoyé de l’argent par Western Union. Il m’a pris au total 67800 euros avant que je ne me rends compte que c’était un imposteur, escroc qui créait des histoires pour me soutirer de l’argent. En réalité ce Monsieur était ivoirien et appartenait à un réseau d’escrocs de haut niveau qui opère en Europe. Leur mode d’action consiste à gagner la confiance des honnêtes citoyens. Après cette étape il confit les coordonnées des victimes à un autre réseau basé en Afrique qui rentre en contact avec les victimes pour se faire passer comme étant la vraie personne et qui arrive à vous soutirer de l’argent. C'est ainsi que je suis rentée en contact avec l’Interpol de France pour déposer une plainte. Ses derniers ont rapidement pris contact avec leurs homologues de l’Afrique notamment l’Inspecteur Général DIDIER BUCCHO qui coordonne les activités de l’Interpol depuis L’Afrique. Grace aux différents mails que j’ai échangés avec eux, contact téléphonique et les bordereaux de transfert de fonds, ce réseau d’escrocs a été démantelé et j’ai été remboursée. C’était comme si je venais de renaitre. Je sais que des milliers de personnes se font arnaquer tous les jours. Alors si vous êtes victime d’une arnaque sur internet, arnaque au sentiment, arnaque bancaire ou toute autre forme d’arnaque contactez les éléments de l’Interpol (Office Centrale de Lutte Contre la cybercriminalité), ils sauront vous aider à mettre la main sur votre escroc et engager la procédure de remboursement.

E-mail : interpol.division.oclcc@gmail.com / interpol.division.oclcc@outlook.fr

Cordialement Yvette CHARTIER

10.Posté par OCLCC le 07/11/2016 02:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AVIS IMPORTANT AUX VICTIMES D’ARNAQUE SUR INTERNET

E-mail : officecentralelcc@gmail.com / oclcc@francemel.fr

Chers internautes au regard des nombreuses plaintes que nous enregistrons au niveau de nos différentes cellules , un vaste compagne d’arrestation des escrocs du net est lancé par l’OFFICE CENTRALE DE LUTTE CONTRE LA CYBERCRIMINALITE (OCLCC) en collaboration directe avec Interpol afin de permettre au paisible population du monde entier de passer les fêtes de fin d’année sans être abattu financièrement et psychologiquement. En effet L’internet est un outil de communication et non un instrument d’escroquerie, alors quel que soit la nature d’arnaque dont vous aviez été victime, veillez contacter les services spécialisés de l’OCLCC afin qu’ils vous aident à mettre la main sur vos escrocs et confier votre dossier à la justice afin que vous soyez remboursés.

E-mail : officecentralelcc@gmail.com / oclcc@francemel.fr

Cordialement à vous

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !