Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Crise post électorale en Côte d`Ivoire - Guiriéoulou évoque la présence de mercenaires américains

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Media Libre pour tous le Lundi 27 Décembre 2010 à 10:22 | Lu 359 fois



Crise post électorale en Côte d`Ivoire - Guiriéoulou évoque la présence de mercenaires américains
Le ministre de l`Intérieur, Emile Guiriéoulou a évoqué, hier 26 décembre 2010, au cours d`une conférence de presse à son cabinet, au Plateau, la présence de mercenaires d`origine américaine sur le territoire ivoirien. « Il y a quelquesjours, nous avons appris qu`un avion supposé partir de Southgate devait transiter par Abidjan pour se rendre à Accra.

Cet avion devait débarquer des personnes présentées comme des experts américains pour faire le constat des dégâts causés à l`Ambassade américaine suite au tir d`une roquette lors de la marche du Rhdp (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, ndlr). L`avion avait demandé une autorisation d`atterrir et l`avait obtenu. Mais contre toute attente, c`est plutôt à Bouaké qu`il a atterri. L`avion est parti d`Alger (en Algérie, ndlr), a atterri à Bouaké et est reparti. Nous avons des raisons de penser que les 10 Américains qui ont débarqué sont des
mercenaires », a déclaré Emile Guiriéoulou.

Le ministre de l`intérieur a fait également savoir que l`identité de ces personnes leur est connue. « Nous les avons identifiés, puisqu`ils avaient fait une demande de visa. Nous avons leur identité et nous les suivons », a-t-il ajouté. Par ailleurs, parlant de l`arrivée à Abidjan demain mardi de la délégation des chefs de la Cedeao (Communauté économique des Etats de l`Afrique de l`Ouest), le ministre Guiriéoulou a laissé entendre que ces personnalités sont les bienvenues.

« Le président Gbagbo va accueillir les 3 chefs d`Etat en frère et en ami et va écouter le message que ceux-ci lui apportent, dans le strict respect de la constitution. Etant entendu que le respect de la constitution est pour nous, non négociable », a-t-il précisé. Le ministre Guiriéoulou s`est ensuite interrogé sur la pertinence d`une éventuelle intervention militaire des forces de la Cedeao. « Si
la Cedeao est sérieuse, elle ne fera pas cela », a-t-il soutenu.

Avant de se demander comment cela va se faire. « Comment vont-ils nous trier? Si tel est que la Cedeao va intervenir pour chasser Gbagbo (Laurent ) pour installer Alassane (Ouattara) au pouvoir comment vont-ils nous trier, les pro- Gbagbo et les pro-Alassane? Comment vont-ils faire le trie entre les ressortissants maliens, nigérians, etc. Nous habitons tous ensemble », a-t-il fait remarquer. En sus, le conférencier a dénoncé « l`activisme » du président français, Nicolas Sarkozy. « Je ne comprends pas quel est son intérêt à être si actif dans notre problème.

Il appelle les chefs d`Etat, récemment, la presse a rapporté qu`il a appelé le président russe pour lui dire merci. Quel service celui-ci lui a-t-il rendu? Il s`agit d`un problème entre Ivoiriens, pourquoi la France est si active, quel est son intérêt? Nous demandons à la France de s`occuper de ses
problèmes. Il y a en France beaucoup de problèmes, le chômage, la sécurité, etc. Nous n`avons pas besoin d`elle pour régler nos problèmes », a-t-il déclaré. Emile Guiriéoulou a, en outre, réagi à la déclaration faite le 23 décembre dernier par la Haute commissaire adjointe aux droits de l`Homme de l`Onu à l`occasion d`une session spéciale du Conseil des Droits de l`Homme consacrée à la situation en Côte d`Ivoire.

« Le Gouvernement ivoirien note que les organes des Nations unies à Genève comme l`Opération des nations unies en Côte d`Ivoire ont pris une position partisane dans le traitement des informations communiquées aux pays membres. En effet, ils ont choisi de privilégier, avant toute vérification ou enquête de terrain, les accusations et les allégations données par une partie en occultant le bilan officiel et véritable des incidents post électoraux fourni par le Gouvernement de Côte d`Ivoire », a-t-il déploré.

Contrairement aux 173 morts annoncés, Emile Guiriéoulou parle de 53 morts dont 14 éléments des Forces de défense et de sécurité (Fds). Il a souligné que les instances de l`Onu qui évoquent les violations de droits de l`Homme entre le 12 et le 23 décembre n`ont procédé « à aucune vérification ou investigation sérieuse » telle que l`autopsie des corps répertoriés ou des examens médicaux fournis par les autorités assermentées.

Le ministre de l`Intérieur a également dénoncé le caractère raciste des interventions de l`Onu et du Tribunal pénal international, notamment. « En 2004, l`armée française a tué 64 Ivoiriens. Pourquoi le Tpi n`a pas réagi? Est-ce parce que ce sont des africains qui ont été tués par des blancs qu`on a rien dit? C`est malsain cela! Nous avons toujours défendu l`égalité avec les autres peuples. En 2006, l`Onuci a abattu 6 jeunes gens à Guiglo.

L`enquête ne nous dit pas dans quelles

circonstances. Même le rapport de la division des droits de l`Homme de l`Onuci parle d`affrontements qui ont occasionné 6 morts. Mais ce rapport ne dit pas de quel côté. C`est Scandaleux! On veut nous faire taire en brandissant le chiffon rouge du Tpi. Mais nous ne nous tairons pas », a-t-il martelé. Notons que Emile Guiriéoulou était assisté au cours de cette conférence de presse dominicale par Alain Dogbo, ministre de la Défense.

Jonas BAIKEH


Afrik53 - Media Libre pour tous
Lundi 27 Décembre 2010
Vu (s) 359 fois



1.Posté par kingston tiemel le 27/12/2010 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Ivoiriens ont beaucoup aime les americains et avaient beaucoup confiance en eux. Ces derniers jours nous avons peur de ne plus les considrer. Nous ne savons pas si c'est un malheur pour eux d'avoir eu OBAMA comme president car c'est a son reigne qu'ils interviennent officiellement dans les affaires d'un pays africain en prenant dangereusement position pour le massacre d'un peuple faible. Ils ont oublie leur devoir de proteger les faibles. Que la volonte de Dieu soit exprimee.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !