Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Crise au FPI: Le temps que nous perdons

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Dimanche 22 Février 2015 à 00:00 | Lu 439 fois



Crise au FPI: Le temps que nous perdons
En politique, un projet de société et un programme de gouvernement sont des données périssables.Ils tiennent compte des situations qui prévalent dans le temps et dans l’espace.Tout parti politique a son projet de société qu’il veut réaliser en conquérant le pouvoir d’état, un programme de gouvernement aussi qu’il veut appliquer.Acun parti politique ne se crée avec pour objectif d’accompagner les autres, de les soutenir et de les servir.Conquérir le pouvoir d’état est donc plus qu’un objectif que s’impose un parti politique, c’est un devoir d’utilité républicaine auquel il se soumet.

C’est d’ailleurs pour leur rôle important dans la société et au service des populations que les partis politiques sont autorisés et financés par l’état.Réfuser donc de participer au jeu politique, se mettre en marge des processus électoraux, c’est donc d’une certaine manière faillir à son devoir envers le peuple et envers l’état.Un parti politique historique comme le FPI peut-il donc aujourd’hui réfuser d’aller aux élections?

La réponse est absolument NON.Si pendant la guerre, les ivoiriens se sont constamment mobilisés pour tenter de sauver le régime de la refondation et que des milliers d’entre eux y ont laissé la vie, il n’est nullement décent aujourd’hui, pendant que la situation socio-politique se normalise progressivement et que les élections sont là, que le FPI réfuse d’aller à leur secours dans leurs souffrances et dans leur misère pour des problèmes de poste de président du parti.Le FPI doit au contraire participer à ces élections pour chasser démocratiquement le dictateur Alassane Ouattara du pouvoir et rétablir la démocratie.Il faut éviter d’autres souffrances au peuple.

La conquête pacifique du pouvoir est le choix que le parti fondé par Laurent Gbagbo a fait, les élections restent donc l’unique voie indiquée et d’ailleurs la meilleure pour reprendre ce pouvoir.Il s’agit seulement de faire en sorte que ces élections soient sécurisées et transparentes, tout porte à croire que cela est possible et qu’elles le seront.Il faut donc mettre fin à cettte crise qui plombe le FPI et engager l’offensive pour des élections apaisées, crédibles et incontestables.Le temps que nous perdons, ce sont des victoires que nous nous volons.

Daligou Paulin Boga, Vénise, Italie

Afrik53.com : Infos 7J/7
Dimanche 22 Février 2015
Vu (s) 439 fois



1.Posté par Lopez Bill le 23/02/2015 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aller aux élections pour dire qu'on n'y est allé est à mon sens une vrai aberration. Le FPI a toujours cherché à exercer le pouvoir d’État.
Aujourd'hui, à moins se souffrir d'une cécité intellectuelle et d"être aveugle, tout le monde sait et reconnait que les élections s'il y en a en Côte d'Ivoire, seront biaisées.
Une élection présidentielle doit donner droit à tous les candidats d'être libre de circuler partout dans le pays pour faire les meetings et des campagnes explicitations. Aujourd'hui, ceux qui ne sont pas au pouvoir n'ont mêmes pas le droit de faire des meetings même à Abidjan. Je vous pose la question de savoir comment le candidat du FPI fera t-il sa campagne. En étant dans son salon ou sa chambre à coucher à Abidjan?
Il donc mieux que le FPI ne participe pas aux élections.

2.Posté par ALLEHAHUN le 23/02/2015 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui a dit que le temps perdu ne sert pas. Mon Prési LG le dit souvent " c'est parceque je suis pressé que je vais doucement" et moi d'ajouter de peur que je ne trébuche. C'est une forme d'assurance de l'acte qu'on pose, monsieur DALIGOU. C'est aussi le refus d'accompagner une situation. Avez vous vu un match de foot où un joueur d'un camp est en même temps arbitre.
Aussi, si le capitaine se fait acheter moi simple jour que puis-je faire pour changer l'ordre des choses? Ce n'est pas la première fois que, face à de telle situation, un parti politique décide de ne pas prendre part à une élection. Et ce retrait a porté ses fruits. Au risque de répéter l'intervenant du poste 1, je n'arrête ici. Seulement je dis ceci : Si je ne suis pas permis de m'afficher dans un parti autre que celui au pouvoir.; inutile de me demander d'aller accomplir un devoir civique qui est le vote. C'est aussi simple que ça.

3.Posté par KPAN OUHOHI Joseph le 23/02/2015 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vrai que le FPI est fondé pour conquérir le pouvoir d'état. C'est aussi vrai que l'état subventionne les partis politiques pour leur participation à la vie de la nation. Mais à quelles conditions? De 2010 à 2011, il y a eu des élections présidentielles en CI avec le résultat que nous connaissons. De ces élections à aujourd'hui, qu'est-ce qui a changé? Le désarmement a-t-il été fait? La CEI est-elle aujourd'hui consensuelle? Qu'est-ce qui vous fait dire mon cher Daligou Paulin, que "tout porte à croire que cela est possible". Vous êtes vraiment à Venise et coupé des réalité du pays. Le FPI ne refuse pas d'aller aux élections. Il ne veut pas participer pour participer. Il exige le minimum de conditions démocratiques. Il ne se reconnait pas dans la CEI actuelle. Au contraire de Affi (que vous supportez peut-être), le FPI dont le porte parole est désormais Sangaré exige des conditions démocratiques et le respect de la constitution. Votre "tout porte à croire" prend-il en compte le limogeage de Wodié? Le FPI séchez le ne refuse pas aux élections. Il veut que tout soit juste et transparent. Comprenez le comme çà. Tout autre interprétation est erronée.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 07:28 Côte d'Ivoire : Ils nous ont dit...

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !