Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Crime crapuleux : Un directeur d’école tué à coups de machette à N’DOUCI

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Lundi 29 Décembre 2014 à 18:04 | Lu 1181 fois



Yavo Honoré, 56 ans, directeur de l’école primaire publique (Epp) de N’Douci Plateau, a été sauvagement tué à coups de machette. C’était dans la nuit du 26 au 27 décembre 2014, à son domicile, derrière le bureau de poste de ladite ville, sous le regard impuissant de sa femme, dans leur chambre.

Selon la veuve, ce jour-là, aux environs de minuit, deux individus armés de machettes et de couteaux ont fait irruption dans leur maison en escaladant leur clôture. Après avoir tenu en respect son mari, ajoute-t-elle, ils lui ont tailladé ses deux indexes, tracé à l’aide d’un couteau des insignes sur tout son corps, avant de le découper à la machette.

A l’en croire, son époux est mort ses quatre membres sectionnés, sa mâchoire inférieure cassée, des trous béants sur le crâne et de profondes blessures à travers tout son corps. Elle révèle aussi qu’après leur crime, c’est aux environs de 1 heure et demie du matin, que ces bandits ont déserté les lieux, en y abandonnant leurs armes, sans toutefois rien emporter...

Yavo Honoré, 56 ans, directeur de l’école primaire publique (Epp) de N’Douci Plateau, a été sauvagement tué à coups de machette. C’était dans la nuit du 26 au 27 décembre 2014, à son domicile, derrière le bureau de poste de ladite ville, sous le regard impuissant de sa femme, dans leur chambre.
Selon la veuve, ce jour-là, aux environs de minuit, deux individus armés de machettes et de couteaux ont fait irruption dans leur maison en escaladant leur clôture. Après avoir tenu en respect son mari, ajoute-t-elle, ils lui ont tailladé ses deux indexes, tracé à l’aide d’un couteau des insignes sur tout son corps, avant de le découper à la machette.

A l’en croire, son époux est mort ses quatre membres sectionnés, sa mâchoire inférieure cassée, des trous béants sur le crâne et de profondes blessures à travers tout son corps.
Elle révèle aussi qu’après leur crime, c’est aux environs de 1 heure et demie du matin, que ces bandits ont déserté les lieux, en y abandonnant leurs armes, sans toutefois rien emporter.

Alertés, les éléments de la brigade routière de N’Douci, se sont rendus sur les lieux du crime, aux environs de deux heures du matin, avant d’en informer la police de Tiassalé. Elle a, à son tour, procédé au constat d’usage et à l’ouverture d’une enquête.

Bellarmin Yao Kan
Correspondant Régional
fratmat.info

Afrik53.com : Infos 7J/7
Lundi 29 Décembre 2014
Vu (s) 1181 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !