Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Crime contre l’humanité à Yopougon : La France veut liquider des chefs de guerre

le Dimanche 12 Juin 2011 à 18:21 | Lu 754 fois



Dans sa volonté de faire totalement main basse sur la Côte d’Ivoire, la France travaille à liquider certains chefs de guerre qu’elle trouve désormais gênants. Sale temps pour celui qui, dans le milieu très éclectique des Frci, est appelé «Papa Guépard», en référence à la compagnie Guépard qu’il dirigeait depuis Bouaké. «L’ange exterminateur» des militants pro-Gbagbo à Yopougon subit un flingage en règle des organisations des Droits de l’Homme et des médias occidentaux qui veulent absolument sa tête devant les tribunaux internationaux. Chérif Ousmane et ses hommes sont rattrapés par l’ampleur des crimes commis dans la commune de Yopougon. Dans un rapport complètement édulcoré, Humann Rights Watch minimise le drame en parlant de 147 morts. Alors qu’il y a eu pire que ça.

En fait, il faut comprendre cette institution qui se trouve obligée de faire un tel rapport. Elle nage dans les mêmes connexions que Ouattara en ce qui concerne les sources de financements. N’ont-ils pas en commun pour financier le milliardaire américain George Soros ? Dans la traque de Chérif Ousmane, elle se trouve donc contrainte d’aller à petits pas en suivant les autres organisations dans le bourbier ivoirien créé de toutes pièces par la France. Et pour l’occasion, Paris qui porte à bout de bras le pouvoir ivoirien, veut trouver des bouc-émissaires dans les crimes commis à Yopougon.

L’Elysée qui veut par tous les moyens, protéger son poulain sait pourtant que Papa Guépard n’est qu’un exécutant. Sa hiérarchie, ce sont ceux qui commandent les Frci. La rébellion a été rebaptisée sous cette appellation à l’instigation bien entendu de la France qui voulait pour son poulain une armée aux couleurs républicaines. Après les atrocités suscitées et encouragées en Côte d’Ivoire, Sarkozy veut maintenant une image beaucoup plus policée à son pouvoir abidjanais.

Les crimes commis à Yopougon sont alors pour la France l’occasion de se débarrasser de certains chefs de guerre devenus très encombrants. Après les périodes chaudes, pour Paris, il est temps de museler Chérif et autres qui pourraient un jour, avoir l’envie de parler, sortir des vérités très embarrassantes pour la France. L’exemple du Rwanda est là. Chérif est donc culpabilisé sans que le vrai coupable, à savoir celui qui l’a envoyé ne soit indexé. Après IB, Paris veut liquider Chérif Ousmane. Mais cette fois-ci, avec des moyens conventionnels.

Guéhi Brence

Source : Le Temps : Dernière Mise à jour : 12/06/2011 (Auteur : Guéhi Brence)

Dimanche 12 Juin 2011
Vu (s) 754 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !