Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Création d'une association africaine de lutte contre la corruption

le Lundi 16 Septembre 2013 à 06:37 | Lu 220 fois

Les différents présidents des institutions de lutte contre la corruption du continent africain se réunissent depuis ce lundi 16 septembre au Ghana. Cette rencontre vise à créer une association africaine de lutte contre la corruption dénommée l’Association des Institutions Africaines de lutte contre la Corruption (AAACA en anglais).



Création d'une association africaine de lutte contre la corruption
En juin 2011, le président du Burundi Pierre Nkurunziza, lançait un appel aux Etats africains. Il exhortait ces derniers à « devenir un groupe d’Etats contre la corruption, afin d’assurer une surveillance constante et réciproque entre les Etats membres dans la lutte contre la corruption et les infractions connexes ».
« Le caractère international du phénomène de la corruption montre qu’il ne peut y avoir de développement sans efforts conjugués des Etats car l’isolement d’un Etat affaiblit tous les Etats, d’où l’importance des mécanismes d’aide à la coopération juridique et mutuelle », expliquait-il.


A travers cet appel et à l’occasion de la conférence des institutions de lutte contre la corruption en Afrique tenue en octobre 2012, il était urgent de mettre en place cette association panafricaine regroupant tous les Etats sans exception. C'est donc dans ce sens que l'AAACA est née à Accra au Ghana.


Le Gabon est représenté à ces assises au Ghana par le Président de la Commission Nationale de Lutte Contre l’Enrichissement (CNLCEI), Dieudonné Odounga Awassi accompagné d’une délégation.


Au programme de cette rencontre, l'adoption des statuts de l'association et la mise en place d'un comité exécutif qui remplacera le bureau intérimaire qui conduit les assises du Ghana. Ledit comité sera composé d'un président, de deux vices présidents, de deux membres par représentation géographique et d’un secrétariat général désigné par l’assemblée générale.


« La partie officielle lundi matin prévoit, l’allocution d’ouverture du président de la République du Ghana, John Mahama, après le discours du président du Comité Intérimaire de l’AAACA et d’autres communications portant sur la convention de l’Union Africaine contre la corruption et sa mise en œuvre, le renforcement de l’indépendance et de l’efficacité des institutions nationales de lutte contre la corruption, la lutte contre la corruption dans la fonction publique conformément à la Convention de l’Union Africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption, et tout naturellement, la nécessité de la création d’une plateforme continentale de lutte contre la corruption », indique le programme officiel.


Cette réunion a lieu grâce à l’implication de la Commission Économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), du Conseil Consultatif de l’Union Africaine sur la corruption (UA-ABC), de la Banque Africaine de Développement (BAD) et de la Commission des Droits de l’Homme et de l’Administration de la Justice du Ghana (CHRAJ).

Publié le 16-09-2013 Source : Gaboneco.com

Lundi 16 Septembre 2013
Vu (s) 220 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !