Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cour pénale internationale: La juge Silvia de Gurmendi menace de démissionner

le Lundi 24 Septembre 2012 à 00:52 | Lu 2682 fois

La juge unique de la Cour pénale internationale (CPI), Silvia Fernandez de Gurmendi, menacerait de se dessaisir de l’affaire ‘’ le procureur Laurent Gbagbo ‘’, si les présumés auteurs de crimes épinglés dans le camp de l’actuel président ivoirien, Alassane Ouattara, ne lui sont pas livrés.



Cour pénale internationale: La juge Silvia de Gurmendi menace de démissionner
Mme de Gurmendi refuserait ainsi de juger le seul Gbagbo, accusé de crimes contre l’humanité pendant la crise post-électorale, alors qu’il y avait d’autres forces en présence, notamment celles proches du président Alassane Ouattara, qui ont été également accusées d’avoir commis des crimes. En tout cas, l’information relative à cette décision que pourrait prendre la juge unique au cas où, a été révélée le vendredi 21 septembre 2012 dernier au cours de l’émission « Afrique presse » de TV5 Monde, co-produite par Radio France internationale (RFI) et présentée par la journaliste Denise Epoté Durant.

L’émission était essentiellement consacrée à la crise ivoirienne, au cœur de laquelle le procès de l’ex-président de Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo, écroué au pénitencier de Scheveningen à La Haye depuis bientôt un an, attendant le procès de confirmation ou non des charges retenues contre lui, a été évoqué. Pour le journaliste Christophe Boibouvier, cette situation agacerait donc la Cour au point où la juge voudrait rendre le tablier, histoire de s’interdire un procès qui pourrait être qualifié de partial s’il concerne les acteurs d’un seul camp.

Faut-il le noter cependant, cette volonté de la juge unique de vouloir démissionner si les choses restent en l’état, ne devrait pas être perçue comme une chance toute faite pour Laurent Gbagbo d’obtenir la liberté provisoire, selon les invités de M. Durant. « Ce que j’entends sur l’affaire, c’est que personne ne croit en la remise en liberté provisoire », a souligné M. Boibouvier. Relançant du coup la question du pays qui pourrait accueillir Laurent Gbagbo au cas où il obtiendrait cette remise en liberté conditionnelle. A ce sujet d’ailleurs, l’Ouganda, qui était pressentie pour accueillir l’ancien président ivoirien, n’est plus à présenter comme une destination fiable à cause d’une certaine instabilité dans le pays.

Par ailleurs, les invités de « Afrique presse » ont commenté d’autres pans de l’actualité ivoirienne, notamment les récentes attaques des positions des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), et des camps militaires, l’extradition de Moïse Lida Kouassi, ex-collaborateur de Laurent Gbagbo, l’affaire Koné Katinan, son porte-parole dont l’extradition est également voulue par les autorités ivoiriennes. Ils n’ont pas passé sous silence les arrestations et autres emprisonnements de pontes de l’ancien régime.

Ce qui crée un durcissement de la situation en Côte d’Ivoire et complique le processus de réconciliation nationale. Non sans faire remarquer que le procès de Gbagbo à la CPI pourrait davantage compliquer la situation. Autant de faits pour lesquels, selon ces analystes, le pouvoir d’Abidjan devrait faire quelques gestes d’apaisement, notamment en libérant quelques prisonniers membres de l’ancien régime et incarcérés en Côte d’Ivoire. « C’est une des questions que se pose certainement Alassane Ouattara depuis un an. Evidement, il doit attendre le bon moment pour sortir telle ou telle autre carte », a conclu le journaliste de RFI. A noter que sauf changement de dernière minute, il est prévu aujourd’hui 24 et demain 25 septembre, l’audience à huis clos sur l’état de santé de Laurent Gbagbo, avant celle de la confirmation ou non des charges.



Hamadou ZIAO
L'Inter

Lundi 24 Septembre 2012
Vu (s) 2682 fois



1.Posté par Hermann N'da le 24/09/2012 01:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le seigneur de guerre SORO Guillaume et ses tueurs doivent être transférés à la CPI pour que cette juridiction se montre juste, impartiale et donc crédible. C'est une question de bon sens. La justice doit être la même pour tous.

2.Posté par Fatim le 24/09/2012 02:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette femme a raison. Elle a prete serment Pour faire ce metier. Une question de morale. Soro zakaria cherif o. Fofie,morou, water...Plus leur mentor doivent repondre de leurs actes. Les gars la CPI vous attend. Vs crOyez que quoi? Vs Allez Vomir le sang des ivoriens devant les juges labas. Band d idiots...

3.Posté par bernard cousin le 24/09/2012 02:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
lorsque vous vous abaissez pour regarder l''anus de votre camarade, sachez que le votre est en train d'être visualisé par autrui.
Soro et son poltron dramane outtara nous dirons tôt ou tard qui a mis l'eau dans coco!!!!

4.Posté par lafimissou claman le 24/09/2012 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La vérité finit toujours par rattraper le mensonge.Tous ceux qui ont bu le sang des victimes tombées sous leurs balles assassines répondront de leurs actes.Guillaume soro en tête.

5.Posté par antu le 24/09/2012 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca c'est ce qu'on appelle de la distraction. Si elle est logique avec elle meme elle devrait demander a ce que dramane lui meme soit mis en prison....elle a les moyens de lancer un madat d'arret comme celui qui plane sur le président Soudanais.

Ils ont arreté, torturé, et mis en prison le président officiel d'un pays indépendant parce qu'il serait coupable "indirect". Comment sont ils arrivés a cette conclusion? Dans la meme logique il faudrait qu'on arrete dramane pour culpabilité indirect....

Qu'elle arrete de distraire les gens, si elle doit juger le prési, mais qu'elle arrete de nous insulter..

6.Posté par beno schillaci le 24/09/2012 13:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin, Dieu est Dieu...sachez que quelques soit la longueur du pipi,les dernières gouttes tomberont toujours en bas du pisseur,pour dire que la verité triomphera tot ou tard du mensonge

7.Posté par KOUADIO GERARD le 24/09/2012 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les gars, moi j'ai une préoccupation. On parle de 3000 morts suite à la crise post-électorale.Il faut que cette soi-disante communauté internationale ou ce pseudo-gouvernement nous disent le nombre de morts depuis l'enlèvement rangé du PR GBABGO. Car depuis ce mémorable 11Avril 2011, il ne se passe pas de jour sans qu'il n'yait morts d'homme quelque part dans ce pays, du fait des frères cissé ( frci )...

8.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 25/09/2012 00:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quant à moi Tchèdjougou, je suis intéressé par les analsyses de RFI et de TV5 se disant spécialistes de la C.I. Premièrement, comment peuvent-ils se convaincre que Laurent GbAGBO ne peut être créancier d'une mise en liberté provisoire ? Je n'envisageais pas au plan technique discuter de la question avec des personnes dont la connaissance de la matière me semble discutable, mais leurs pratiques intriguent. Lorsque vous écoutez les débats sur RFI, je veux parler des Alain Foka et autres, c'est avec une honte terrible qu'on constate que lorsqu'on stigmatise la tragédie dont est le vecteur le régime OUATTARA, un Avocat régulièrement constitué n'aurait rien fait. Cela fait honte. Le mponde entier a vu Dramane recevoir tous les patrons de mediaux publics français pour les remiercier pour travail bien accompli. A l'occasion, les valises des millions de francs CFA. Visiblement, comme Dramane sait bien faire les choses, en termes de subornation, on observe que même les portiers de ces medias d'état français ont reçu leur part du butin de guerre contre la C.I. Depuis un certain temps, j'ai honte de voir des journalistes réagir à RFI, à TV5, I. TELE, France24 comme les membres du Gouvernement Ouattara. Bref, on comprend qu'ils veuillent faire plaisir à Dramane en écartant toute hypothèse de voir Gbagbo recouvre sa liberté dont il n'aurait jamais été frustré si ceux qui se targuent de pays civilisés ne se comportaient pas comme des pays voyous avec leurs chefs d'Etat, leur medias. Revenant à la matière, je m'interroge : Y a-t-il un conseil conseil Conseil Constitutionnel en France ? A-t-il donné les résultats définitifs de l'élection présidentielle du 6 mai dernier ? Sarkozy donné vaincu a-t-il trouvé à redire à la décision dudit Conseil Constitutionnel ? A-t-il requisitionné l'armée, en tant que Président en exercice pour aller bombarder le QG de Hollande, proclamé vainqueur par " trucage" du Conseil Constitutionnel ? Ou, nos pseudo spécialistes de la C.I peuvent-ils courageusement confesser qu''eux " blancs" agissent ainsi parce qu'ils croient avoir affaire aux nègres du 17ème siècle quérable moyennant un morceau de miroir, un petit sac de sel remis au garde cercle ? Non MM. de RFI, FRANCE 24, ITELLE, TV5. Nous sommes anciens étudiants des mêmes universités françaises. Anciens élèves des mêmes grandes Ecoles françaises. Ayez donc le moral. Comment, M. GBAGBO, élu en octobre 2000,et dont le régime est attaqué dans la nuit du 19 septembre 2002 par les rebelles de ouattara peut-il être plus coupable que le faiseur, de notoriété publique, de coups d'état en C.I. ? Comment quelqu'un que le Conseil Constitutionnel a proclamé vainqueur peut être le responsable de la mort de 3.000 personnes, alors surtout que pour conjurer le contentieux né de l'élection, il a proposé un simple recomptage de voix. Le recomptage de voix proposé par Gbagbo était-il révolutionnnaire ? Ce procédé de vérification n'a-t-il pas été éprouvé dans la grande Amérique avec bonheur ? Combien de morts y -a-il fait ? Combien de Haïtien sont morts du recomptage des voix ? Combien en sont morts ailleurs ? Gbabgo n'est pas Samuel DOH, Gbagbo n'est pas Soro Guillaume, Gbagbo n'est pas SAM BOUKARY. Gbabo n'est pas BLAISE COMPAORE, receleur des rebelles. GBAGBO est un démocrate. La démocratie est sa passion. Il lui est entre-autres reprochés d"avoir tué des gens lors de la manifestation du RHDP le 16 décembre 2010 en vue de l'installation de M. BROU AKA Pascal à la tête de la RTI, et d'avoir fait tuer 7 femmees à Abobo. avant que le procès ne commence, la dame journaliste que Dramane avait engagée et placée aux côtés du commando visible du piètre IB a d'ores et déjà témoigné dans un livre que Gbagbo n'y est pour rien. Concernant les faits du 16 décembre 2010, tous les films montrant les hommes de OUattara et Soro avec des armes de dernier cri pour aller installer Brou Aka Pascal avec sont là. Les FDS étaient-ce en état de légitime défense ou bien ? MM. des medias français public français, vous pouvez tout faire pour Dramane sauf vous tranformer en magistrats pour lui donner mécaniquement raison que vous avez pris la sale et corrompue habitude d'agir depuis près de 20 ans. La CPI, ses magistrats qui n'aont jamais eu à connaître un dossier de la nature de celui qui est entre leurs mains sur la c.i, savent que plus que leur crédibilité, la crédibilité du nouvel ordre mondial se joue à travers leurs seules intimes convictions que la loi les invite à respecter. Sinon, il n'y aura plus de C.I pour qu'il ait des dossiers C.I. Que ceux qui ont des oreilles pour entendre, entendent....

9.Posté par doriane le 25/09/2012 04:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est pas trop tôt. Enfin cette juge inique commence à trouver la raison. Mais si elle est vraiment devenue raisonnable, qu'elle arrête de tourner autour du pot et lance un mandat d'arrêt contre mossi dramane lui-même au lieu de réclamer la tête de ses protégés seulement. Là je suis d'accord avec antu.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !