Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d`Ivoire: Guillaume Soro sera élu président de l`Assemblée nationale aujourd’hui !

le Lundi 12 Mars 2012 à 10:13 | Lu 607 fois



Côte d`Ivoire: Guillaume Soro sera élu président de l`Assemblée nationale aujourd’hui !
Le 12 mars 2012 par IVOIREBUSINESS – Sauf évènement extraordinaire, Guillaume Soro nouveau ex-Premier ministre sera le nouveau président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Il a en effet été

officiellement désigné candidat du rassemblement des républicains (RDR) d’Alassane Ouattara, pour le perchoir. Mme Fadiga épouse Sako, a elle été désignée candidate au poste de premier vice-présidente de l’assemblée. C’est le résultat de tractations secrètes entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro. Il s’agit d’apporter des garanties d’immunité à ce dernier sur qui pèse un mandat d’arrêt de transfèrement à la Cours pénale internationale (CPI).

L’élection du Guillaume Soro se déroulera aujourd’hui lundi 12 mars 2012 à Yamoussoukro.
Guillaume Soro, élu député de la circonscription électorale de Ferkéssédougou (nord), qui a démissionné jeudi de son poste de Premier ministre ivoirien, sera vraisemblement le prochain président du parlement ivoirien.

Selon Gaston Ouassenan Koné, président de séance en sa qualité de doyen d’âge de l’assemblée, les 253 nouveaux députés sont convoqués lundi avec pour seul point à l`ordre jour: l`élection du président et du vice-président.

"Nous allons ouvrir la séance en ma qualité de doyen d`age, assisté des deux plus jeunes députés" a précisé, M. Ouassenan élu du Parti démocratique de Côte d`Ivoire (PDCI).

"C`est une cérémonie importante (...) Nous pensons que l`élection du nouveau président (de l`Assemble nationale) va mettre en place le dernier maillon de nos institutions", a-t-il souligné.

Le Front populaire ivoirien (FPI) sera le grand absent de cette 10eme législature, car elle avait appelé à boycotter le scrutin pour ne pas cautionner une mascarade électorale et un scrutin où les dés étaient pipés.

Selon Alphonse Douati, responsable du FPI, « Que SORO rende sa démission ou qu`il soit pressenti comme président du parlement, le plus important pour les Ivoiriens, est de retrouver la vraie démocratie, la sécurité et la réconciliation ».
"Tout le reste n`est qu`un jeu de passe-passe entre copains ou on remplace Pierre par Paul", a-t-il poursuivi, déplorant un "calcul politicien". De Guillaume Soro, il retient surtout l`image de "père de la rébellion en 2002".

Selon un communiqué de la CEI proclamant les résultats définitifs, le Rassemblement des républicains (RDR) de M. Ouattara a obtenu 138 des 253 sièges, soit 54,54%.
Le nombre total de sièges à pourvoir est de 253 au lieu des 255 prévus en raison de violences dans deux circonscriptions.

Le PDCI de son allié, l`ancien président Henri Konan Bédié, remporte 86 sièges (34%). Les candidats indépendants arrivent en troisième position en détenant 17 sièges (6,72%).

Eric Lassale

Dixième législature / Assemblée nationale de Côte d’Ivoire Tout sur les vrais pouvoirs des députés

Publié le lundi 12 mars 2012 | Le Mandat

252 sur 255 députés éliront ce lundi 12 mars 2012 à Yamoussoukro, le président de l’Assemblée nationale et le premier vice-président pour la dixième législature. Si cette cérémonie focalise l’attention des Ivoiriens, il est également important de savoir les pouvoirs de ces élus qui veillent au respect des lois et permettent au président de la République d’exécuter son programme pour lequel il a été élu.

L’Assemblée nationale détient le pouvoir législatif et les pouvoirs des députés expirent à la fin de la deuxième session ordinaire de la dernière année de leur mandat. Ils sont à l`origine des lois. Ils examinent les projets de loi (qui viennent des ministres), et les votent, tout comme le budget de la Côte d’Ivoire. En vertu de l’Article 73 de la Constitution ivoirienne du 1er Août 2000, le député a le pouvoir d’engager la Côte d`Ivoire dans une guerre et cette déclaration de guerre est autorisée par l’institution qu’il incarne (l’Assemblée nationale).

Grâce à l’Article 74 de la Constitution ivoirienne, le député peut proroger l`état de siège au-delà de quinze (15) jours à la majorité simple des élus. Il joue également le rôle de contre-pouvoir, il contrôle et régule la gestion des affaires de l’Etat. Mais comme la Côte d’Ivoire est régie par un régime présidentiel, il existe des liens entre le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif. Avec une prééminence du pouvoir exécutif. Ainsi, conformément à l’article 80 de la Constitution, l’Assemblée nationale vote le projet de loi de Finances dans les conditions déterminées par la loi.

Elle est saisie du projet de loi de Finances dès l’ouverture de la session d’Octobre, vote le budget en équilibre. Si l’Assemblée nationale ne s’est pas prononcée dans un délai de soixante-dix (70) jours, le projet de loi peut être mis en vigueur par Ordonnance. Dans ce cas, toujours selon l’Article 80, le Président de la République saisit pour ratification l’Assemblée nationale convoquée en session extraordinaire dans un délai de quinze (15) jours…

Si le projet de loi de Finances n’a pu être déposé en temps utile pour être promulgué avant le début de l’exercice, le Président de la République demande d’urgence à l’Assemblée nationale, l’autorisation de reprendre le budget de l’année précédente par douzième provisoire.

De par sa position de deuxième institution du pays, les pouvoirs de l’Assemblée nationale lui permettent de régler les comptes de la Nation selon les modalités prévues par la loi de Finances. C’est à cet exercice que le nouveau président qui sera issu de la séance inaugurale ce matin à Yamoussoukro, va s’atteler avec l’ensemble des députés pour permettre au président de la République de mettre à exécution son programme ‘’le vivre ensemble’’.

Dosso Villard

Lundi 12 Mars 2012
Vu (s) 607 fois



1.Posté par zeddicus le 12/03/2012 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pourquoi parler de textes de lois dans un pays où le constitution est foulée au pied?

2.Posté par Jesus Fils du Dieu très Haut le 12/03/2012 15:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon ami zeddicus il faut que ces imbéciles continu la mascarade jusqu au bout pour amuser la galerie appelée communauté international. Le bruit cour qu on niveau de Washington cela ne change absolument rien car il vont demander apres le 18 juin 2012

3.Posté par Jesus Fils du Dieu très Haut le 12/03/2012 15:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le transfère de G. Soro a la CPI, et Washington prépare également l apres Ouattara car ils savent que la défaite du nabo nain Sarkomenteur est imminent et inévitable. Ils savent également que le prochain gouvernement francais veut mettre de l ordre..

4.Posté par Jesus Fils du Dieu très Haut le 12/03/2012 15:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans cette francafrique et ne ménagera pas le boucher d Abidjan, il compte l isoler sur le plan international. Ceci sont des information qui provienne de la rue Le Pic de source sur.

5.Posté par mèh le 12/03/2012 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est très très bien que le père de la rebellion soit devenu président de l'assemblée nationale de la très grande république sans loi de des rebelles; comme ça au moins, il achèvera ce qu'il a si bien entamé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !