Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : vers la fin de la justice des vainqueurs ?

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mercredi 4 Juin 2014 à 06:05 | Lu 864 fois

Le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan a déclaré, lundi, que la libération des prisonniers politiques du camp pro-Gbagbo va continuer après la liberté accordée à une cinquantaine d’entre eux, samedi dernier. Le Front populaire ivoirien (FPI) a salué une décision qui va dans le sens de la réconciliation.



Le processus judiciaire ira à son terme en Côte d’Ivoire, selon le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, qui s’exprimait, ce lundi. Cette déclaration intervient après la remise en liberté de 50 prisonniers politiques pro-Gbagbo, le week-end dernier. Le FPI a salué cette décision et encourage la poursuite du processus.

150 prisonniers libérés

« Sur cette dernière mesure, je voudrais réaffirmer la volonté du président de la République de lutter contre le déni de responsabilité et l’impunité. Il a donc demandé que le processus judiciaire aille jusqu’à son terme pour situer les responsabilités », a indiqué le chef du gouvernement ivoirien à l’ouverture d’un atelier consacré à la justice transitionnelle et à la réconciliation, rapporte Koaci.com.

La libération de 50 prisonniers, samedi dernier, constitue la première vague d’une remise en liberté de 150 pro-Gbagbo dans le cadre d’un processus de reprise du dialogue entre gouvernement et opposition, d’après une source proche du ministère de la Justice, indique fratmat.info. « Le gouvernement peut également affirmer qu’il n’y a pas et il n’y aura pas de "justice des vainqueurs". Les conclusions de la Commission nationale font l’objet de plusieurs procédures d’instruction concernant tous les mis en cause », a poursuivi Daniel Kablan Duncan.

Le président du FPI mis en minorité au sein de son parti

Le FPI, en la personne de son chargé des droits de l’Homme et des libertés, Séry Gouagnon, a applaudi cette décision : « nous nous réjouissons du fait que 50 personnes aient recouvré la liberté. (…) Le gouvernement est une autorité crédible. Nous attendons qu’il exécute le reste de sa promesse, en libérant les autres », indique l’APA. Le FPI a transmis une liste au gouvernement de 719 prisonniers politiques à libérer.

A l’occasion de la reprise du dialogue, le président du FPI, Pascal Affi N’Guessan avait salué les « engagements forts » du gouvernement « pour qu’à terme, il n’y ait aucun prisonnier politique, aucun compte gelé ». Le ministre d’Etat en charge du dialogue politique ivoirien, Ahoussou Jeannot, avait néanmoins affirmé que seulement « 150 personnes pourraient être mises en liberté provisoire ».

En contrepartie de ces libérations, le gouvernement veut obtenir du FPI sa levée du boycott de la campagne de Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), lancée le 10 mars dernier. Un règlement du litige sur cette question déterminera certainement les conditions de la poursuite du dialogue nationale. Le président du parti créé par l’ex-Président Laurent Gbagbo a subi un désaveu, samedi dernier, alors que sa proposition de levée du boycott a été largement mise en minorité (37 voix contre 15), lors du Comité central extraordinaire de son parti. La décision finale a été renvoyée à une prochaine réunion de ce comité central.

Afrik.com

Afrik53.com : Infos 7J/7
Mercredi 4 Juin 2014
Vu (s) 864 fois



1.Posté par ALLEHAHIN le 04/06/2014 20:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le rapport de 50 par 719 donne 0 .069544102920723. Il n'y a rien à applaudir. Peut on nous dire les charges qui sont retenues contre eux car il est trop facile de se donner de la contenance de la sorte. Ce que nous avons sous nos yeux; ces actes ne différent pas de ce que Boko haram met en oeuvre; du pur terrorisme. L'un a le soutien de la communauté internationale et est applaudi; l'autre est traqué car indécent et humain. Wattara a retenu des innocents en prison pour qu'ils servent de pièce de chantage. Que sa lignée soit maudite jusqu'à la 7ème génération. La libération des prisonniers est un impératif qui ne saurait se négocier. Si le rdr et son appendice rhdp n'ont rien de concret à proposer aux ivoiriens qu'ils arrêtent........

2.Posté par MERMOZ le 05/06/2014 09:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Slt. Quant G voi ou Jentnd des Cadre du FPI applaudi les acte d ses assassin, jai le Coeu ki saigne ou tou simplemt cela me fai rire. G tien kant mem a rapelé: k''Aprè kè Mossi Dramane ait été installé d force à la tête d la CIV, par la France&ses alliè, cntre le choix des Ivoirien, il decida d''assujeti le Peuple Digne d CIV. Cèr ainsi kils arreta les proche et Partisan du Pdt GBAGBO, certain mem snt arretés ou battu pr avoi portè le TeeShirt du Pdt GBAGBO. Et pendnt kil libere, il continu d''arretè. Cèr pr fait du Chantage PolitiQ plutard kil agi ainsi. Dnc kon ne vienne pas ns distrair. Cèr Tou à fair Logique kon les libere ka ils snt Tous Innocents. Dpui 3 ans, 50 liberés sur 720 Prisonnier; 5 maison liberés sur 245 OQP; 50 compt degelé sur 800...
Et on veu fai d ça, 1e Pub, G pense mem kil na encor rien fait pr apaisè la paix sociale. Kil livre aux Peuples d CIV, les resultats des enquetes sur le camp d Nahibly, sur sa Rebellion d 2002, sur les tueries d Duekoue en Mars 2011, afin les

3.Posté par MERMOZ le 05/06/2014 09:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Afin ké les Responsables soit connus et punis par la Loi. Merci!
#BRINGS BACK OUR PDT GBAGBO#

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !