Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire tête-à-tête Hollande-Affi: le sens d’une rencontre inédite

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Samedi 19 Juillet 2014 à 11:28 | Lu 1528 fois



Le jeudi 17 juillet 2014, le Président français François Hollande, en visite d’Etat en Côte d’Ivoire, a accordé un tête-à-tête d’un quart d’heure à M. Pascal Affi N’Guessan, leader du principal parti de l’opposition, le FPI. Au-delà de la qualité et de la pertinence des sujets qui ont pu être abordés, cet entretien privé, loin des caméras et oreilles indiscrètes, renseigne sur certaines réalités que les laudateurs du régime et les abonnés au scepticisme se refusent à voir.

Un tête-à-tête entre le leader de l’opposition et un chef d’Etat étranger en visite officielle est, en soi, un fait rarissime dans les annales des relations diplomatiques. Car le programme officiel établi, dans un tel cadre, ne se limite en général qu’à l’institutionnel ; en dehors, bien entendu, des rencontres que l’hôte de marque peut s’autoriser avec les ressortissants de son pays qui vivent sur le territoire qu’il visite. François Hollande n’a pas dérogé à cette règle, en recevant en fin d’après midi de ce même jeudi, les Français vivant en Côte d’ivoire. L’inhabituel, c’est quand le chef d’Etat français décide de discuter avec l’opposition au régime d’Abidjan ; bien plus, quand il accorde un tête-à-tête au président du FPI, comme il en a fait avec son homologue ivoirien, quelques heures plus tôt.

Le premier décryptage que l’on peut faire est que cette rencontre, chargée de symboles, constitue le meilleur démenti à toutes les propagandes du pouvoir qui tente, tous les jours, de faire croire que le FPI est un parti impopulaire, qui n’aurait aucune emprise sur la marche de la vie politique nationale.

Or, les avis et prises de position du Front Populaire ivoirien, sur les questions d’intérêt national, impactent nécessairement l’environnement sociopolitique. Et le succès du récent mot d’ordre de boycott du Recensement Général de la Population et de l’Habitat(RGPH), dont Hollande a certainement entendu parler, en témoigne éloquemment. La portée de ce tête-à-tête peut donc apparaître comme un message politique adressé au régime Ouattara, afin qu’il tienne compte désormais de son opposition significative dans la gestion des questions qui relèvent de l’intérêt national. Le FPI est donc un parti qu’on ne peut ignorer ou mépriser.


Second décryptage : cette rencontre montre que la seule version du pouvoir sur la réalité de la situation sociopolitique nationale ne suffit plus. Sans doute parce que cette version prend trop de liberté avec la vérité. D’où la nécessité, pour le président français, de comprendre la lecture de l’opposition de la crise politique et de la crispation de l’environnement social. Notamment, les questions relatives aux droits de l’homme, à la sécurité et au jeu politique.

Le troisième décryptage, c’est la leçon politique que Hollande a voulu faire aux tenants du pouvoir en leur rappelant, par ses échanges avec l’opposition, que le dialogue et la négociation demeurent les seuls moyens de résolution des problèmes. D’autant plus que cet entretien intervient dans un contexte où le dialogue politique et le processus de réconciliation nationale sont bloqués, du fait des tergiversations du régime. Le président Hollande, en faisant volontairement une entorse à la tradition diplomatique, aurait voulu dénoncer le mépris et l’arrogance du pouvoir à l’égard de son opposition qu’il ne s’y prendrait pas autrement.

En définitive, l’acte posé par l’hôte français traduit éloquemment le déficit de démocratie et des droits de l’homme auquel le pouvoir Ouattara nous a habitués depuis le 11 avril 2011, et qui s’est constamment traduit par : la déportation du président Gbagbo à La Haye, le harcèlement judiciaire des opposants, la répression ou l’interdiction des manifestations, la détention arbitraire de centaines de prisonniers politiques, la contrainte en exil de milliers d’ivoiriens et la confiscation illégale des biens d’une catégorie de citoyens qui ont le tort d’être des partisans du Président Laurent Gbagbo.

Franck Anderson Kouassi
Conseiller en Communication du Président Affi N’Guessan

Afrik53.com : Infos 7J/7
Samedi 19 Juillet 2014
Vu (s) 1528 fois



1.Posté par george le 19/07/2014 14:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
EXCUSEZ MOI SUR IVOIREBUSINESS ,UN INTERNAUTE PARLE DE REPEUPLER LA FRANCE A L'AIDE DES AFRICAINS EN FRACE POUQUE CEUX CI PLUTARD SAUVENT L'AFRIQUE.LA FRANCE A MIS UN SYSTEME EN PLACE QUI CONSISTE A CASSER LES FOYERS OU FAMILLES DES AFRCAINS AFIN QUE LES ENFANTS NE PUISSENT PAS REUSSIR A L'ECOLE.ET CELA EST DONNE AUX ASSISTANTES SOCIALES POUR BRISER CES FAMILLES.

2.Posté par arie le 19/07/2014 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL N'Y A QUE L'OPPOSITION QUI PEUT FAIRE REVENIR LES INVESTISSEURS ETRANGERS EN COTE D'IVOIRE cadCAUTIONNER LE REGIME DICTATORIAL DU MOSSI DRAMANE .SANS CELA IL N'YAURA PAS D'INVESTISSEURS.LA RAISON VOUS ETES TOUT LE TEMPS PARTIS EMPRUNTER DES FONDS .DEPUIS QUE LE MOSSI EST AU POUVOIR CELA FAIT SI JE NE M'ABUSE 4 ou5 QUE LE PREMIER MINISTRE COURT DANS LES BANQUES....

3.Posté par Filsdafric le 20/07/2014 02:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne nous illusionnons pas, Monsieur KOUASSI ! UN QUART D' HEURE , qu'est ce que c'est pour des représentants politiques qui sont censés se respecter ?? De quoi peut-on valablement discuter en QUINZE MINUTES, lorsqu'on a des dossiers tels que la libération de GBAGBO et des prisonniers politiques soumis à une torture hitlérienne, la dictature et les assassinats des opposants au pouvoir ouattara, l'élection présidentielle,etc....Que pouvait attendre AFFI- NGUESSAN de celui-là même qui avait déjà prononcé la peine capitale contre LAURENT GBAGBO, en le déclarant " INFREQUENTABLE " et dont le voyage était spécialement programmé pour aller légitimer le pouvoir de ouattara et donc le crédibiliser sur les plans national et international et surtout s'assurer que les intérêts français ne souffrent aucune maltraitance ni spolliation.
Je pense pour ma part qu' AFFI est allé vers Hollande pour solliciter l' Honneur de tailler la pipe à ce dernier et il a dû s'entendre dire en retour " Casse-toi, pauvre con " dans un style harmonieusement Sarkozien .Il y est allé une fois de plus démontrer que l' Homme NOIR ne cessera jamais de quemander : quemander la liberté , quemander l'argent, quemander la paix., quemander la nourriture et donc faire la démonstration de notre incapacité à prendre par nous-mêmes les décisions concernant la survie de nos peuples
En termes simples, LE NOIR DOIT TOUJOURS ETRE A GENOUX DEVANT L' HOMME BLANC !!..

4.Posté par Dadi le 21/07/2014 22:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous savez hollande n est pas un homme de qui il faut attendre quelque chose de potable. Vous savez les français n ont pas voté hollande pour sa compétence mais il voulait simplement sanctionner Sarko car il savait que le monde allait mal et ce peuple avait raison car il allait aujourd'hui prouver devant le grand Poutine qu il est capable de l affronter et on ne sait pas ce qui allait se passer. Donc Hollande est venu au bon moment si non politiquement nul.voyez vs son mandat ?toujours en baisse dans les sondages .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !