Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : témoignages achetés dans l'affaire des déchets toxiques selon Greenpeace

L'Afrique en mouvement - Média Libre - Afrik53.com le Mercredi 19 Mai 2010 à 07:48 | Lu 412 fois

L'organisation écologique Greenpeace a affirmé mardi que la multinationale Trafigura avait acheté les témoignages de neuf chauffeurs ivoiriens dans l'affaire des déchets toxiques déversés en 2006 en Côte d'Ivoire.



"Trafigura leur a demandé de dire que les déchets n'étaient pas dangereux, qu'ils n'avaient pas eu d'impact sur leurs vies", a déclaré à l'AFP Marietta Harjono, une porte-parole de Greenpeace.

L'organisation écologique a remis vendredi au parquet néerlandais un rapport contenant les témoignages des chauffeurs de camion qu'elle a recueillis, a-t-elle ajouté.

"La déposition de Greenpeace est arrivée et nous allons l'étudier", a confirmé à l'AFP Esther Schreur, une porte-parole du parquet.

Les chauffeurs de camion qui avaient transporté les déchets toxiques se trouvant à bord du cargo Probo Koala, affrêté par Trafigura, pour les déverser dans une décharge près d'Abidjan, ont été "affectés" et deux d'entre eux sont morts, selon Marietta Harjono.

"Ils ont reçu 650 euros le 11 février 2009 et 2. 300 euros le 13 avril 2010", a affirmé Mme Harjono selon laquelle les chauffeurs ont été payés par Trafigura pour affirmer qu'ils étaient en bonne santé.

Spécialisé dans le commerce de produits pétroliers, Trafigura assure de son côté n'avoir "jamais promis aux chauffeurs de l'argent pour leurs témoignages", dans un communiqué transmis à l'AFP.

La multinationale reconnaît toutefois avoir donné près de 2. 300 euros à chaque chauffeur en début d'année à la suite d'une tentative de "chantage" de l'un d'eux qui avait menacé de témoigner contre la firme.

Le déchargement des déchets du Probo Koala, qui auraient dû être traités à Amsterdam, avait causé la mort de 17 personnes et des milliers d'intoxications, selon la justice ivoirienne. La multinationale a toujours nié qu'il ait pu provoquer décès et maladies graves.

Saisie le 16 septembre 2009 par Greenpeace qui demande que les responsables du déversement de déchets toxiques soient poursuivis aux Pays-Bas pour les faits commis en Côte d'Ivoire, la justice néerlandaise n'a pas encore décidé si des poursuites pouvaient être engagées.

Le 13 février 2007, Trafigura avait conclu un accord amiable avec l'Etat ivoirien qui arrêtait toute poursuite en Côte d'Ivoire en contrepartie du versement d'une indemnisation globale de plus de 100 milliards de francs CFA (152 millions d'euros).

Les poursuites engagées au Royaume-Uni avaient également été abandonnées avant le début d'un procès prévu le 6 octobre 2009 suite à la conclusion le 19 septembre 2009 d'un accord amiable avec les quelque 31. 000 plaignants portant sur une indemnisation de 33 millions d'euros.

Média Libre - Afrik53.com
Mercredi 19 Mai 2010
Vu (s) 412 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !