Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire – recensement de la population, libération de Gbagbo…le RDR répond au FPI

le Mardi 18 Mars 2014 à 08:26 | Lu 768 fois



Trois déclarations de nos frères de l’opposition (principalement du FPI) ont attiré notre attention ces derniers jours. La première est celle du Président du FPI. Il a dit en substance que tant que l’ex-Président Laurent GBAGBO sera maintenu par la CPI à la Haye, il ne peut avoir de réconciliation en Côte d’Ivoire. La deuxième, est celle de ce parti relative à l’opération de recensement générale de la population et de l’habitat (RGPH 2014) lancée ce Lundi 17 mars par le Ministère d’Etat, Ministère du Plan et du Développement. La troisième intervention est celle du sieur Koua Justin qui dit en substance que bientôt ils seront dans la rue. Sur ces trois déclarations, il est nécessaire de faire quelques mises au point pour en situer les enjeux.

La déclaration du Président du FPI: La réconciliation en Côte d’Ivoire est conditionnée par la libération de l’ex-Président ivoirien, Monsieur Laurent GBAGBO.

Nous faisons remarquer au Président du FPI que la réconciliation est en marche. C’est dans ce cadre, et dans ce processus de réconciliation national que lui et ses amis en liberté provisoire ont la latitude de sillonner toutes les contrées de notre pays pour délivrer le message de leur parti. Sans volonté de réconciliation de la part du Président Alassane OUATTARA, Monsieur Affi N’GUESSAN et ses camarades n’auraient jamais bénéficiés de liberté provisoire.

Il leur aurait été impossible de mener des activités politiques (meetings et tournées politiques). Maintenant, en ce qui concerne l’ex-Président, son sort dépend de la Justice internationale et non de notre volonté clairement affichée de tourner la page sombre de la crise ivoirienne. Les ivoiriens, dans leur écrasante majorité, sont pour la réconciliation. Ils ne posent pas de conditions.

La déclaration du FPI relative au recensement général de la population ivoirienne.
Le recensement générale de la population et de l’habitat est un acte administratif ordinaire qui en situation normale devrait durer moins d’années pour être réalisées. C’est pourquoi, nous avons été surpris et indignés de constater que le FPI fait ressurgir les thèses négatives de l’ivoirité, pour une opération normale de gestion de l’Administration. Recenser l’ensemble des personnes qui vivent sur le sol de Côte d’Ivoire ne veut pas dire que ceux qui seront recensés seront automatiquement dans le fichier des nationalités ni dans celui de la liste électorale.

Il s’agit d’une opération qui permet de programmer les actions au regard de la population vivant sur le territoire ivoirien. Les quelques dizaines d’exilés volontaires de notre crise ne sauraient constituer un préalable à la mise en œuvre de cette opération de recensement de la population. C’est peut être une fois de plus l’occasion de demander à ces exilés volontaires de rentrer au pays surtout que les plus illustres parmi eux sont rentrés et vivent tranquillement en terre ivoirienne sans être inquiétés.

La déclaration du Sieur Koua Justin de la JFPI

Il faut éviter de ramer à contre courant de la volonté de réconciliation des ivoiriens. Ils sont très nombreux, les jeunes qui ont subis les affres de notre crise, qui attendent que les jeunes de l’ex-parti au pouvoir descendent dans la rue pour en découdre une dernière fois pour toute. Alors, nous demandons de châtier ce type de langage et de n’avoir que des propos qui vont dans le sens de la véritable réconciliation.

Les ivoiriens dans leur majorité n’accepteront plus jamais que les jeunes soient poussés à descendre dans la rue pour des motifs politiques qui ne profitent qu’aux seuls va-t-en guerre de tous bords et de tous acabits. Ce qui compte aujourd’hui pour les populations ivoiriennes en général et pour nos jeunes en particulier, ce sont des routes, de l’eau et l’électricité pour tous, des centres de santé, des écoles, des emplois etc. Descendre dans les rues constitue un combat d’arrière garde.

Le Ministre Joël N’GUESSAN Porte-parole principal du RDR.


Mardi 18 Mars 2014
Vu (s) 768 fois



1.Posté par Odile le 18/03/2014 13:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mouton là,vas brouter ton herbe q t as lancé ton alasko le bouki,ton berger

2.Posté par Herman nda le 19/03/2014 23:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que raconte le paralytique?

Je n'ai pas lu ce RAMPEUR qui appelait GBAGBO "papa" quand il était au gouvernement.

En provenance du MFA , il débarque au RDR ou il devient porte-parole le même jour.

De quel autre parti se réclamera -t-il bientôt ?

Vagabondage politique ou vagabondage paralytique ?

"Violente question " dira l'artiste.

3.Posté par BAH MAXIME le 20/03/2014 16:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CE VAURIEN DI KW MEME DES MORTS VIVANTS DONT LS JRS SONT COMPTE

4.Posté par nea le 21/03/2014 05:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers amis laissons les "toutous" de la politique de rattrapés tels n'guessan se torturer la cervelle s'il en a une . Ces mange-mil qui ne disent rien de bon qu'à caqueter comme des poules sans réel prjet pour le pays ,toujours en train de voir des destabilisateurs de leur regime pourri et corrompu partoutpartout. Laissons les se morfondre . Tot ou tard le temps nouss donnera raison.. N'guessan liberez les prisonniers que vous traiter de menu fretins ,laissez les exilés rentrer pour faire la vraie politique . Une hirondelle ne faisant pas le printemps ,vous ne pouvez monopolisez le pays et continuer à mentir à tout le monde . Alors n'guessan calmes-toi un peu car le moment approche .vous avez accepté de transferer blé , vous vous êtes mis la corde au cou.....A suivre

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !