Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire: les anciens rebelles n'en finissent pas de gêner le régime Ouattara

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mercredi 24 Décembre 2014 à 07:53 | Lu 1022 fois



Grève de militaires, barrages, coups de feu dans Abidjan après l’arrestation vendredi d’un ex-chef de guerre: les rebelles ayant aidé Alassane Ouattara à arriver au pouvoir en Côte d’Ivoire, après son élection mouvementée fin 2010, n’en finissent pas de gêner le régime.

Les incidents impliquant les ex-combattants se multiplient depuis novembre. « Ce sont des mouvements d’humeur qui peuvent arriver. Mais à chaque fois l’ordre est instauré », rassure Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement.

Alors qu’une présidentielle est prévue en octobre 2015, l’image d’une Côte d’Ivoire apaisée vantée par les autorités s’émiette toutefois au rythme des incidents.

Abidjan a « attendu trois ans pour neutraliser les rebelles, pour les marginaliser, les mettre au placard. Maintenant, ça va être de plus en plus difficile », juge une source sécuritaire occidentale.

Mi-novembre, des soldats en grève bloquent le pays. Le mouvement démarre de Bouaké, la deuxième ville ivoirienne, puis essaime rapidement pour atteindre Abidjan.

Près de 9.000 anciens rebelles, intégrés dans l’armée en 2009 et 2011, exigent le paiement d’arriérés de soldes et des promotions. Alassane Ouattara souscrira à leurs doléances.

« Ouattara a ouvert la boîte de Pandore », affirme un analyste occidental. « Il s’est acheté la paix dans les casernes jusqu’à la présidentielle » de 2015 dont il est le grand favori, mais a aussi « créé un précédent » et « une instabilité probable » après l’élection, estime-t-il.

Les gardes pénitentiaires, dont 2.000 anciens rebelles font partie, se mettent ensuite en grève pour une journée.

Le mouvement part là encore de Bouaké, ancienne capitale rebelle du nord, quand le territoire national était coupé en deux après le coup d’Etat manqué de 2002 contre Laurent Gbagbo.

Près de 3.000 personnes ont péri en cinq mois de violences. Détenu depuis trois ans par la Cour pénale internationale, l’ex-président sera jugé en juillet 2015 pour « crimes contre l’humanité ».

Les chefs des ex-rebelles qui ont soutenu le président Ouattara face au camp Gbagbo lors de la crise postélectorale sont, eux, devenus les piliers du nouveau pouvoir. Les anciens « com’zones » (commandants de zone) trônent au sommet de la hiérarchie sécuritaire.

"Décapitation de la rébellion"

La Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH) dénonçait récemment l’impunité dont bénéficient les ex-chefs de guerre, notamment Losséni Fofana, dit « Loss », désigné pour sa responsabilité présumée dans le massacre de Duékoué (ouest), qui a fait « des centaines de morts » en mars 2011. « Loss » est en charge de la sécurité militaire de tout l’ouest ivoirien.

Quelquefois, certains tombent en disgrâce. Issiaka Ouattara, dit « Wattao », a été exilé au Maroc pour une formation militaire.

De son côté, Salif Traoré, dit « Tracteur », a été arrêté vendredi matin par l’armée pour un motif encore inconnu.

L’interpellation a fait un mort parmi ses hommes. D’autres ont ensuite tiré en l’air pour manifester leur colère. Des dizaines de soldats ont été appelés en renfort pour ramener le calme.

L’incident est une « conséquence de la crise » postélectorale, explique Bruno Koné, pour qui Abidjan « traite petit à petit ces questions ».

Salif Traoré était accusé d’avoir fomenté le blocage jeudi d’une route fréquentée à proximité du camp militaire d’Akouédo, le plus important d’Abidjan, ce que ses hommes nient.

Les soldats ayant érigé les barricades ont été « immédiatement mis aux arrêts » et seront « radiés », a annoncé le ministère de la Défense.

« La décapitation de la rébellion est en train de se produire à Abidjan », glisse un sympathisant de « Tracteur ».

« Ils ont oublié qu’on les a mis au pouvoir! », s’exclame un autre, gri-gri à la main, qui avertit: « on ne rentre pas dans le jeu de l’intimidation. Mais si on nous force, on le fera. »

AFP

Afrik53.com : Infos 7J/7
Mercredi 24 Décembre 2014
Vu (s) 1022 fois



1.Posté par Zadi le 24/12/2014 08:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui cherche trouve

2.Posté par Sily Camara le 25/12/2014 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils ne le gênent pas. Ils l'aident à "gnangami" (mélanger ) la Côte d'ivoire. C'est leur plan commun de départ, en 2002.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !