Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire: le numéro deux du FPI inculpé pour «trouble à l’ordre public»

le Mercredi 29 Août 2012 à 09:09 | Lu 419 fois



Côte d’Ivoire: le numéro deux du FPI inculpé pour «trouble à l’ordre public»
Publié le mercredi 29 aout 2012 | RFI - Laurent Akoun a été placé sous mandat de dépôt mardi 28 août par le procureur de la République d'Abidjan. Le numéro 2 du FPI (Front populaire ivoirien) est accusé de trouble à l'ordre public pour des propos tenus

lors d'un meeting début août. Avant lui, le numéro 3 du parti de Laurent Gbagbo, Alphone Douati, a été inculpé pour atteinte à la sûreté de l'Etat. Et depuis vendredi dernier, Justin Koné Katinan, le porte-parole en exil de Laurent Gbagbo, attend que le Ghana accepte ou non son extradition vers la Côte d'Ivoire. Depuis que les attaques visant les forces de sécurité ivoiriennes ont commencé au début du mois, le FPI est pointé du doigt par les autorités.
Pour Tapé Kipré, Secrétaire national chargé des élections au FPI, Laurent Akoun a toujours crié que nous avons choisi la voix de la transition pacifique. Et nous demandons aux autorités de s’inscrire dans cette voie là.

Pour le Front populaire ivoirien, il s'agit tout simplement d'un harcèlement.
Mais le pouvoir d'Alassane Ouattara se défend de mener une chasse aux sorcières : Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement, assure que ce sont les enquêtes menées après les différentes attaques qui mènent à ces personnalités politiques.
Quant au cas de Laurent Akoun, le ministre n'exclut pas qu'il soit lui aussi mêlé à ces violences, même si pour le moment, seuls ses propos à l'égard du président ivoirien lui sont reprochés.

Pour Bruno Kone, le fait que toute la direction du FPI ne soit pas en prison constitue une preuve que les procédures sont transparentes. Il assure qu'il est nécessaire d'avoir une opposition en Côte d'Ivoire, mais une opposition républicaine.
Certains observateurs émettent toutefois des doutes, notamment à la lecture des propos hébergés sur le blog officiel de Guillaume Soro, le président de l'Assemblée nationale. On peut y lire un article comparant le FPI à une organisation terroriste qu'il faut éradiquer, au même titre qu'al-Qaïda . Et jusqu'à récemment, les lecteurs étaient invités à répondre à un sondage demandant si Laurent Akoun était mêlé aux attaques menées tout au long du mois d'août.

Christine Muratet

Mercredi 29 Août 2012
Vu (s) 419 fois



1.Posté par Hermann N'da le 29/08/2012 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Troubles à l'ordre public. De quel ordre public s'agit-il?
"Je rendrai ce pays ingouvernable"( DRAMANE)
"C'est parce que je suis du nord et musulman qu'on m'empêche d'être président" (DRAMANE)
"Je n'attendrai pas 2005 pour être président' ( DRAMANE)
"Dans quelques jours, des gens vont assumer dans ce pays (MABRI)
"il faut écouter le mandat de GBAGBO" (GUIKAHUE )
Voilà des propos susceptibles de porter atteinte à l'ordre public.
Maintenant que le monde entier te sait incompétent sur tous les plans, tu seras dégagé avant même de t'en rendre compte.

2.Posté par cool le 30/08/2012 02:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tu es incompétent ne fuit pas reste avec nous pour gérer le pays renvoi abitraire famine pourtant le pays est réunifier gouvernement unique sans melangément comme le passé écoles famine marché cher et j'en passe
presi ça ne va pas et tu achètes des armes pour tuer encore? reste pour goutter aussi deh

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !