Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire: le «commandant Tracteur» arrêté à Abidjan

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Samedi 20 Décembre 2014 à 07:34 | Lu 1191 fois



Le « commandant Tracteur », de son vrai nom Salif Traoré, a été arrêté par des militaires dans la nuit de jeudi à vendredi à son domicile dans le quartier d'Attoban, à Abidjan. Ses hommes se sont progressivement massés devant chez lui, bloquant la circulation grâce notamment à des armes lourdes. Le calme est revenu en fin de matinée. Une situation qui illustre les grosses difficultés du processus de réintégration des ex-combattants et de la réforme de l'armée.

Le quartier d’Attoban, dans la commune de Cocody à Abidjan, a été bloqué pendant près de trois heures ce vendredi matin après l’arrestation de Salif Traoré, surnommé « commandant Tracteur ». Environ 25 personnes qui vivaient avec lui auraient aussi été emmenées, et son garde du corps a été assassiné pendant l'opération. C'est après l'intervention du commandant Jah Gao, Gaoussou Kone, et plusieurs tirs de sommation que le calme est revenu vendredi en fin de matinée.

Ils seraient des milliers de « combattants profilés associés » placés sous la protection du « commandant Tracteur ». Équipés de kalachnikovs et parfois d'armes lourdes, ils affirment être déployés dans toute la ville, utilisés comme gardes, souvent par des structures militaires ou d'Etat. Tous assurent que les autorités les entretiennent en attendant qu'ils soient matriculés.

Si « Tracteur » est officiellement chargé de la question des ex-combattants par le ministère de la Défense, il n'est pas un militaire gradé. L'ADDR, l’autorité pour le désarmement, affirme avoir déjà réintégré 44 000 ex-combattants sur les 74 000 recensés. Beaucoup se sentent pourtant laissés pour compte et dénoncent un trafic dans l'attribution des places. Ils s'en remettent ainsi à des chefs charismatiques dans l'espoir de trouver une solution.

Ces chefs charismatiques, d’anciens « commandants de zones » de la rébellion des Forces nouvelles, continuent à exercer sur le pays un pouvoir considéré comme « criminel » par le groupe d'experts de l'ONU. Dans leur rapport de novembre dernier, ils s'inquiètent de la bonne marche de ce processus de réintégration, soulignant que beaucoup d’ex- combattants ne sont pas inscrits et pointant l'écart entre le nombre de combattants démobilisés et celui des armes collectées. suite de l'article sur RFI



Afrik53.com : Infos 7J/7
Samedi 20 Décembre 2014
Vu (s) 1191 fois



1.Posté par ALLEHAHIN le 20/12/2014 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Suffit il des paroles ou des promesses pour transformer d'un jour à l'autre, un maçon en ingénieur? Bondes d'hypocrites. Le piège va se refermer sur vous et ça sera trop tard. Vos mensonges vont vous rattraper tous.
RFI, la radio de la propagande et de l'intox, où sont donc passés vos expressions favoris "Pro-GBAGBO" et cette espèce de nébuleuse de communauté internationale qui affectionne experte en actes criminels qu'en dit il? Vous allez tous payer jusqu'au dernier centime pour que cela serve de référence aux futures générations.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !