Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : le FPI a commencé le dressage du serpent !

le Samedi 1 Octobre 2011 à 01:41 | Lu 711 fois



Côte d’Ivoire : le FPI a commencé le dressage du serpent !
Un proverbe africain dit : quand tu as un serpent sur ton canari, on ne lui jette pas des pierres. Le FPI (Front Populaire Ivoirien) le sait. Parce qu’il regorge de fils intelligents de Côte d’Ivoire. Donc il y va avec le discours de la méthode. Mais il y va surtout avec la méthode. Car le serpent doit descendre du canari. Et après, on lui fait sa fête. C’est ce que certains appellent le dialogue citoyen. Mais de vous à moi, nous pouvons parler sans faux-fuyant. Alors comment comprendre la démarche du FPI vis-à-vis de l’Imposteur sanguinaire ?

Essayons d’interpréter les images utilisées plus haut dans le proverbe que j’ai cité d’emblée. Ce qui nous tient à cœur dans cette citation, c’est le mot "canari". Eh oui. Le serpent a fait des nœuds autour de notre canari qui se décline sous diverses symboliques.

La première et la plus importante des symboliques, c’est la Démocratie. Elle est un acquis du combat mené par le FPI. Cette démocratie privilégie le dialogue comme moyen de régler les contradictions qui naissent dans le jeu politique.

Mais le serpent a fait un nœud très serré autour de ce canari. Faut-il le mélanger avec le canari et faire un travail expéditif ou procéder par la méthode démocratique, je veux dire, à la manière des dresseurs de serpents ; c’est-à-dire, jouer à la flûte, une douce musique qui emballe le serpent, le pousse à défaire le nœud et à descendre du canari ?

Depuis le 29 septembre 2011, le FPI a envoyé des dresseurs de serpent expérimentés pour jouer à la flûte. Puis comme je m’y attendais, le serpent a levé la tête avec fierté et sa langue noire fourchue a commencé à sortir à une cadence inhabituelle. C’est un coup de maître. Bravo là-bas les Experts !

Mais il faut attirer et éloigner le serpent le plus loin possible de notre canari la Démocratie. Car nous autres sommes prêts avec le gourdin bien en main dans le dos. Je sais que vous saurez vous y prendre. Alors Patriotes et Dignes fils de Côte d’Ivoire : votre nom désormais, c’est Patience et Action !

Notre seconde symbolique, cet autre canari dont il faut éviter que le serpent vienne frotter ses écailles, c’est l’Unité Nationale. Le serpent sait qu’il sera liquidité, s’il le faut, en cassant une partie du canari la Démocratie. Par pudeur, je ne veux pas le dire. Sinon, les canaris, ça se fabrique. Si un est cassé, on fabriquera un autre à l’identique ou plus grand. Mais le piège, c’est que le serpent qui est entré chez nous a des propriétaires. Ce sont eux qui ont fissuré nos murs pour que le serpent y entre et accède à notre demeure commune : la Côte d’Ivoire. Alors il faut éviter que ces propriétaires voyant notre impatience, fassent en sorte que le serpent pique à la fois nos enfants et les enfants des voisins. Cela prendra la forme de meurtres et massacres ciblés.

C’est pourquoi dans l’action, nous devons faire vite et être précis. La bavure ne sera pas tolérée. Tout doit être calculé au millimètre près. Alors combattants qui tenez les gourdins prêts, il faut viser juste et précis. Ne gâchez pas l’œuvre d’art déjà engagée par les maîtres dresseurs.

Dans tous les cas, si ça ne tenait qu’à nous autres, on ne vous en tiendrait pas rigueur. On ne peut faire des omelettes sans casser les eux. Mais il faut en casser le moins possible. Pour ne pas permettre aux propriétaires du serpent de mettre à mal le canari qui contient l’Unité Nationale.

La dernière des symboliques, c’est le canari du Développement. Lui, son cas est plus délicat. Car le serpent auquel nous avons affaire est en train de le ronger entièrement de l’intérieur. Il le poli de l’extérieur mais à l’intérieur, il avale tout pour aller le recracher à ses propriétaires. Ce canari là, surtout lui, nous invite à faire vite. C’est pourquoi les dresseurs de serpent doivent intensifier le son de la flûte pour pousser enfin ce serpent à descendre plus vite et à découvert. Sinon, il causera plus de tort que prévu.

La balle est donc désormais dans votre camp. Si vous nous dites que le serpent est descendu comme vous le souhaitez, on s’en débarrasse en deux temps trois mouvements. Il y a longtemps qu’on est prêt. Nous attendons que vous y mettiez la méthode. Car la méthode fait aussi partie du plan de Dieu. Tout comme l’action pour trancher la tête du serpent.

Je vous ai parlé comme on parle à des gens intelligents. Et nous nous sommes compris. Vive la Côte d’Ivoire libre et restaurée !


A très bientôt.

Hassane Magued

Samedi 1 Octobre 2011
Vu (s) 711 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !