Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : la question électorale au centre du dialogue gouvernement-opposition

le Vendredi 10 Janvier 2014 à 07:00 | Lu 421 fois



La question électorale figure en bonne place dans le dialogue entre le gouvernement ivoirien et l’opposition qui débute jeudi soir à Abidjan, a appris Xinhua jeudi auprès des acteurs de l’opposition membres du Cadre permanent de dialogue (CPD).

"Nous avons été convoqués pour une rencontre sous la conduite du ministre en charge des Affaires présidentielles Jeannot Ahoussou. Nous y allons avec un esprit d’ouverture à la discussion", a révélé le leader de Cap Unir pour la démocratie et le développement (CAP UDD), Gervais Coulibaly.

"Selon la convocation, il est question d’aborder la composition de la nouvelle Commission électorale indépendante, la révision de la liste électorale, le déroulement des prochaines élections", a-t-il expliqué.

A en croire celui-ci, il importera également de faire le point sur le statut des partis de l’opposition, et sur le financement des partis politiques.

"Nous pensons mettre en oeuvre l’essentiel des points, notamment ceux concernant le statut et le financement des formations politiques, afin de permettre aux partis du pays de faire la politique à égalité", a estimé Gervais Coulibaly.

De l’avis des acteurs du gouvernement et de l’opposition, "le dialogue tire son importance dans le fait qu’il permettra d’aplanir les divergences, l’objectif visé étant d’arriver à la normalisation définitive de la vie politique du pays".

Plusieurs observateurs ont exprimé leur confiance en une reprise du dialogue politique entre le pouvoir et l’opposition, qualifiant la récente libération de détenus pro-Gbagbo par la justice ivoirienne, la volonté du chef de l’Etat de dégeler les comptes des pro-Gbagbo libérés et la saisine de la justice pour d’ éventuelles libérations d’autres détenus pro-Gbagbo de "signaux forts ".

Ceux-ci se sont dits "convaincus" qu’une concertation préalable entre le gouvernement et les partis politiques permettra de garantir des élections sans heurts.

Les prochaines élections présidentielles ivoiriennes sont officiellement prévues en octobre 2015.

A plusieurs occasions, des acteurs politiques et organisations nationales et internationales ont plaidé pour des élections pacifiques en 2015 devant se démarquer du scrutin présidentiel de 2010 qui a débouché sur des violences qui ont fait au moins 3 000 morts et un million de déplacés.

Pour le porte-parole du gouvernement Bruno Koné, la reprise du dialogue est "l’expression de la volonté du chef de l’Etat Alassane Ouattara de faire en sorte que toutes les intelligences du pays, notamment celles de l’opposition, contribuent au développement de la Côte d’Ivoire".

Publié le vendredi 10 janvier 2014 | Xinhua

Vendredi 10 Janvier 2014
Vu (s) 421 fois



1.Posté par Hermann nda le 10/01/2014 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALERTE ! ALERTE !

SUR LES ONDES DE RFI LE SG DU RDR ( AMADOU SOUMAHORO )VIENT DE RECONNAÎTRE QUE SON MENTOR N'EST PAS IVOIRIEN

En réponse au Président du FPI, le Premier Ministre Pascal AFFI N'guessan  qui soutient l'inéligibilité de  Dramane OUATTARA pour 2015 pour des raisons juridiques évidentes ( Dramane OUATTARA qui ne remplit pas les conditions d'éligibilité n'a été candidat exceptionnel que dans le cadre de l'application des différents accords de paix désormais caduques), le SG du parti dit républicain, le sieur amadou soumahoro affirme que son mentor ayant les 2/3 des députés à sa disposition, le parlement procédera au toilettage de la Constitution ivoirienne (notamment l'article 35 qui stipule que le candidat doit être ivoirien d'origine né de père et de mère eux mêmes ivoiriens d'origine) avant les présidentielles de 2015.

Voilà donc qui est clair et qui sonne le glas à tous ceux qui ne cessaient de nous fatiguer les oreilles avec leur histoire de Kong, de Hong Kong et de je ne sais quelle autre contrée de la planète encore. Ceux-la doivent désormais aller s'en prendre directement à soumahoro amadou avec tous les risques de se retrouver au cimetière que cela comporte.

Chez nous, on dit : "Les langues se délient". Le Temps, un autre nom de Dieu.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !