Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : la dévaluation a pris forme !

le Jeudi 5 Avril 2012 à 00:10 | Lu 1026 fois



La dévaluation est un concept monétaire. Ce concept signifie tout bêtement, perdre de la valeur. Alors s’agissant d’une monnaie, la dévaluation serait la perte de valeur par rapport à une monnaie de référence avec laquelle un accord de parité existe.

Mais ce n’est pas la monnaie seulement qui se dévalue. Tout ce qui avait une certaine valeur de référence et qui se déprécie dans le temps peut être considéré comme dévalué.

Il en est ainsi de la Côte d’Ivoire, en tant qu’Etat.

Ce pays est dévalué. Dirigé par un menteur, un individu dont le Président Thabo Mbeki dit qu’il "n’a pas d’honneur et de sens de l’honneur", ce pays qui faisait la fierté des Ivoiriens, ne vaut plus rien. Il est dévalué, déprécié et désormais bon pour la poubelle.

Le pays n’a plus d’Université. Les amphithéâtres et les Cités Universitaires sont occupés par des chasseurs de gibiers appelés Dozo. Ce sont des braconniers. C’est eux, l’Armée du salut de Ouattara. Aucun d’eux ne sait dire bonjour en français. « Bonsour miché ». C’est eux. Ils ont remplacé les étudiants. C’est là un des indicateurs de la dévaluation.

La Ministre de l’Education Nationale est une guinéenne, demi-lettrée, joueuse de Handball, qui ne peut pas construire une phrase correcte en français. Mais elle est en train de faire la réforme de l’école. Elle fixe des critères pour être directeur des études dans une grande école. Elle exige un Doctorat. (Je suis en train de rire). Peut-être qu’elle pense que le Doctorat est un papier délivré par le docteur, le médecin. Bref. C’est une Rattrappée CEDEAO. Dévaluation oblige.

L’armée de la Côte d’Ivoire est dirigée par un nain, ingénieur en génie civile de profession, anciennement en service à l’ex-Bataillon du Génie de Bouaké ; il a la taille d’un demi-pain. Mais, c’est le seul lettré du groupe, donc, c’est forcément lui le patron de la racaille. Il donne des ordres à des grands gaillards dont il ne voit pas le visage mais la ceinture. Tout, ça, c’est bon. Au pays des aveugles, le borgne est forcément roi.

Je ne veux pas vous présenter les Commandants en Chef et les Commandants en second. Ecole primaire moins 2 ou moins 3. C’est le niveau scolaire homologué. Ils remplacent les Colonels qui ont fait les plus grandes écoles militaires au monde. Mieux, c’est eux les patrons de ces officiers supérieurs. La dévaluation, c’est aussi et surtout ça. Promouvoir la médiocrité et dormir en paix. Avec la conscience tranquille. Eh oui. Nous sommes en plein Rattrapage loufoque. En pleine dévaluation de l’image de la Côte d’Ivoire.

Mais il y a dévaluation et puis dévaluation. Ce sont les Ivoiriens qui parlent ainsi.

La vraie dévaluation se trouve au marché, dans les magasins de vivres, dans la poche des Ivoiriens. Aujourd’hui, si tu as un billet de 10 mille francs CFA, l’équivalent de 15 euros, tu ne peux pas nourrir une famille de 3 personnes sur deux jours. Rends-toi au marché. Tu en sortiras avec un petit sachet que le vent fera flotter comme s’il était vide. Parce qu’il est quasiment vide, alors qu’il contient un marché de 10 mille francs CFA.

La vraie dévaluation, c’est donc ça. La parité à l’euro n’est pas touchée ; mais l’argent a perdu de toute sa valeur dans les échanges commerciaux. D’une façon ou d’une autre, Ouattara aura réussi à dévaluer le CFA en Côte d’Ivoire. Eh oui !

Alors, permettez-moi d’insister. Quand l’argent n’a pas été déprécié par rapport à une monnaie de référence, mais il ne peut plus rien acheter par rapport à un besoin de consommation de référence qui était satisfait dans un passé récent avec la même valeur monétaire, c’est qu’il y a dévaluation. Ne me parlez pas d’inflation. Et puis d’ailleurs c’est quoi ce charabia !?

On dit l’argent n’a plus de valeur en Côte d’Ivoire et on veut nous parler d’inflation, de cherté de la vie. Quittez là-bas !!!

Quand ton argent ne peut plus t’offrir un quart de ce qu’il te permettait d’acheter il y a à peine 10 mois, c’est que l’argent a été dévalué.

Pays dévalué. Président dévalué. Armée dévaluée. Ecole dévaluée. Pouvoir d’achat dévalué. Institutions dévaluées. Il reste quoi encore ?

Il ne reste plus que la mort ou la révolte populaire. Et si la révolte populaire n’est pas possible parce que les libertés sont dévaluées et interdites ?

Alors, il faut déclencher une Révolution !

Et je crains qu’il ne reste plus que cette option pour mettre fin à la dévaluation qui s’étend chaque jour vers des horizons insoupçonnés, comme une maladie endémique.

Mais comme nous avons affaire à un économiste monétariste, mendiant professionnel, menteur sans vergogne, criminel, manipulateur, génocidaire, affabulateur, mystificateur du faux et surtout ivre de faux honneurs, prenons notre mal en patience mais gardons à l’esprit cette petite phrase : " les dignes fils de la Côte d’Ivoire se sont déjà donné tous les moyens pour dévaluer la dévaluation qui sévit ".

Et pourquoi rien n’est encore fait ? Me direz-vous.

Je vous répondrai alors, surveillez vos bouches qui disent tout et demandez à vos frères et sœurs de se taire un peu. Vous parlez trop et vous avez toujours la prétention d’aller dire : « tu sais ce que je sais ? C’est pour … » Silence ! Tu ne sais rien. Alors boucle-la ! Nous en avons besoin.


A Très bientôt.

Hassane Magued

Jeudi 5 Avril 2012
Vu (s) 1026 fois



1.Posté par blesschild le 05/04/2012 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci Hassane Que Dieu te bénisse pour tout le travail médiatique que tu fais pour la libération de notre belle nation quand on te lis on est toujours convaincu c'est avec joie que hier nous avons lu ton interview et nous prions que l'Esprit de Dieu te garde et te Guide dans toutes tes actions en tout cas je suis de tout coeur avec toi qu'on apprenne a la boucler et tenons prêt pour ce qui arrive sur cette nation que Dieu te bénisse toute ta vie et je sais que l'on saura te rendre temoignage de toi encore une fois God bless you too much Hassane

2.Posté par dieuseul le 05/04/2012 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci frere hassan,tu as tout dit.que l'eternel dieu fasse qu'il fasse jour dans notre beau pays,soi béni .

3.Posté par Marie21 le 05/04/2012 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que Dieu te guide,te bénisse et te protège.Merci,merci pour tous ces analyses,cette force que vous nous donniez.Vous êtes formidable.

4.Posté par Kemite Umkhonto Sizwe le 06/04/2012 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai beaucoup apprécié ton analyse surtout la chute de ton papier. L'invitation à la boucler rejoint une de mes notes sur facebook dont le titre est "LE CIRQUE DES THOGOGNINI". Car nous devons la boucler un peu.

5.Posté par lewest Payspropre le 17/04/2012 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dommage qu'on veuille faire une révolution sur la base du mensonge et de la délation. Une chose est sure, est qu'une telle révolution ne peut prospérer. Cette entreprise, malgré le temps et l'énergie que vous lui accordée, sera toujours vaine. Bon courage à vous!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !